• Deux crèches ferment : un membre du personnel positif

    Lien permanent

    Ce dimanche en fin de journée, le bourgmestre d’Engis, Serge Manzato a publié un message sur les réseaux sociaux, dans lequel il annonce la fermeture de deux crèches communales, pour une période de minimum quinze jours.

     

    « Nous venons d’apprendre qu’un membre de notre personnel vient d’être testé positif au Covid-19.

     

    Par mesure de précaution, et conformément au protocole défini par l’ONE, l’ensemble du personnel de ces structures et les enfants sont mis en « quatorzaine » ».

    Les parents dont les enfants se rendent aux crèches « Petibonum » et au MCAE « Les petites fripouilles », ont été prévenus par la direction.

    « Ils ont été informés de la procédure en cours.

     

    Toutes les informations nécessaires ont été données et expliquées », a écrit le bourgmestre.

    Un protocole de nettoyage et de désinfection des bâtiments va rapidement être mis en oeuvre.

     

    Article par AD 

     

    Source Sudinfo 

  • Huy-Waremme fait mieux que la moyenne wallonne, 40% de femmes dans les exécutifs locaux

    Lien permanent

    Huy-Waremme fait mieux que la moyenne wallonne... mais ne compte que trois bourgmestres 

     

    Le Crisp a sorti il y a peu un rapport sur « La présence équilibrée de femmes et d’hommes dans les collèges communaux et provinciaux de Wallonie ». Il s’avère que les exécutifs locaux comptent 37,9% de femmes, dans les postes d’échevines, de bourgmestres ou de présidentes de CPAS. Un chiffre en nette augmentation par rapport à 2012 (26,8 %).

    Notre rédaction a voulu faire le compte pour Huy-Waremme. Dans l’arrondissement, 40,46% des postes dans les collèges sont occupés par des femmes (70 sur 173). « Dans cet arrondissement, on est très légèrement au-dessus de la moyenne wallonne. De manière générale, il y a une augmentation progressive un peu partout. Pour rappel, en 1994, il y avait 9,4% de femmes dans les collèges communaux... Les mesures qui ont pour objectif de favoriser l’accès des femmes en politique ont donc eu des effets importants », nous explique l’auteur de la publication du Crisp, le politologue Geoffrey Grandjean (ULiège).

     


     

     

    politique f.jpg

    Nombre de femmes dans les exécutifs locaux de Huy-Waremme. - D.R.

    En effet, un décret wallon du 7 septembre 2017 impose (mais sans sanctions…) une présence de minimum un tiers de femmes (ou d’hommes) dans les exécutifs locaux. Un chiffre qui peut être arrondi vers le bas en fonction de la décimale : ainsi un collège de sept échevins a l’obligation d’avoir au minimum deux femmes. Et c’est d’ailleurs le cas dans la quasi-totalité des grandes communes de l’arrondissement, à savoir Hannut, Huy, Waremme et Wanze !

    Des femmes rarement bourgmestres

    Si le nombre de femmes dans les exécutifs augmente, il reste en revanche de grandes disparités en termes de postes. Force est de constater que les femmes accèdent moins que leurs homologues masculins au poste de bourgmestre. Sur ce point, l’arrondissement de Huy-Waremme n’est d’ailleurs pas exemplaire, avec seulement trois femmes bourgmestres pour les 31 communes : Caroline Cassart (Ouffet), Christine Guyot (Tinlot) et Béatrice Moureau (Berloz). Ce qui représente moins de 10%, un chiffre nettement inférieur à la moyenne wallonne (18,6% de femmes bourgmestres).

    Pour le politologue de l’ULiège, il faut chercher les causes au niveau de la formation des listes : « Dans l’arrondissement, plus de 90% des bourgmestres élus étaient en tête de liste… et il y a eu très peu de femmes en tête de liste. C’est donc une disparité due au rôle des partis, mais aussi au comportement des électeurs ».

    Nombreuses à la tête du CPAS

    Si peu de femmes portent l’écharpe mayorale, elles sont en revanche nombreuses à présider le CPAS de leur entité. Sur les 31 communes de Huy-Waremme, 17 localités ont une femme à la tête de l’action sociale. Un constat qui se remarque également dans les autres coins de la Wallonie (en 2018, 52,2% des présidentes de CPAS sont des femmes).

    Cliché d’une « préférence sociale » des femmes ? Stratégie politique ? Hasard ? Prudent dans son interprétation, l’auteur de l’étude cherche encore les explications de cette forte représentation, et rappelle que la présidence de l’action sociale est un poste « avec une grande visibilité » car le président siège également au collège et est souvent responsable d’une série de compétences scabinales.

    Par souci d’exhaustivité, notons qu’un collège peut toujours chercher une échevine en dehors du conseil communal… dans ce cas, l’échevine siège au collège, mais n’a qu’une « voix consultative » au conseil.

    Article et rédaction par Ro.Ma.

     

    Source Sudinfo 

  • Concours - 1093,90€ - Parapharmacie Extrapharm Nandrin

    Lien permanent

     
     
     
    Attention Tirage au sort le Lundi 05/10 en LIVE
    Et les cadeaux sont à retirer à la pharmacie !!!
    Ne pas croire à la page Arnaque qui réclame inscription !!!
     
    Arnaque !!!! Avec cette phase  Et le cadeau sera envoyé après votre inscription (c'est réel et officiel) que Dieu vous bénisse 
     
    Un et une seule page  Extrapharm Nandrin
     

    [Concours - 1093,90€- Parapharmacie - Nandrin]

    Vous ne rêvez pas... nous vous offrons 1093,90€ de parapharmacie
    Je pense que c’est du jamais vu !! 
    Tous les participants et gagnants de nos précédents concours témoigneront: nous tirons tellement au sort en live et les cadeaux sont réellement donnés 
    Caudalie
    Nuxe
    Filorga
    Bioderma
    Roger&Gallet
    Lierac
    La Roche Posay
    Vichy
    Weleda
    Uriage
    Louis Widmer
    Comment Participer ?
    Likez la page Extrapharm Nandrin
    Partagez la publication en public
    Identifiez 3 amis en commentaire
    Répartition des cadeaux:
    793,90€ de cadeaux pour le participant
    100€ de cadeaux pour chacun des 3 amis identifiés
    Tirage au sort le Lundi 05/10 en LIVE
    À vous de jouer 
    Extrapharm Nandrin:
    route du Condroz 322, 4550 Nandrin
    8h30-19h30 en semaine / 9h-18h le samedi
    400m2 de pharmacie/parapharmacie
    conseil par des pharmaciens promotions toute l’année + Extrapromo du mois
     
     
     

  • Hamoir a remis les prix pour la « commune fleurie »

    Lien permanent

    C’est une tradition bien connue à Hamoir.
    Comme chaque année, l’Office du tourisme a organisé sa remise de prix liée aux deux concours qu’il organise pendant la saison estivale : le concours de la « commune fleurie » et le concours photos, dont le thème de cette édition était : « Hamoir, Histoires Naturelles ».
     
    La remise des prix a eu lieu samedi à 11h sur la place Del’Cour, en présence du bourgmestre Patrick Lecerf, président du conseil d’administration de l’Office du tourisme.
     
    Les grandes gagnantes du concours commune fleurie sont Carole Leclercq, Jeanne Gridelet et Manu Piron.
     
    Elles ont toutes contribué à rendre leur commune un peu plus belle en décorant leur façade à l’aide de plantes et de fleurs.
     
    Chaque lauréate et chaque membre du jury a reçu un bouquet de fleurs en signe de récompense.
     
    le prix du concours photo a également été remis
     
     
    Du côté du concours photos, Benoit Flamaxhe a reçu le prix de la composition avec un magnifique cliché en noir et blanc de l’église de Lassus. Fabian Flamaxhe a reçu le prix du coup de cœur du jury avec une prise de vue du ciel de l’église de Xhignesse.
     
    Enfin, Maud Bedeur a reçu le prix de la thématique avec une photo montrant 4 rochers alignés au milieu d’un cours d’eau.
     
    L’échevine en charge du Tourisme Marie-Noëlle Minguet a tenu à remercier chaque gagnant pour son investissement.
     
    « Bravo et merci à eux d’embellir et de faire la promotion de notre commune ».
     
    Article par Pierre Tar 
     
     

  • Conférence d'aujourd'hui reportée à une date ultérieure

    Lien permanent

    Guillaume Lohest ne peut assurer la conférence ce soir.

    Il s'en excuse .


    Ce n'est que partie remise.

    L'équipe du Prieuré Saint-Martin de Scry.

     

    21 scry.jpg

     

  • Nombre de cas Covid-19 Condroz, Nandrin en augmentation, mise à jour aujourd'hui 21 septembre2020!!!

    Lien permanent

     Voici la situation dans le Condroz ce lundi 21 septembre 2020.

     

    Nandrin 2 cas hier, il y en a 12 depuis le 1er septembre et  57 cas au total 

    Le nombre moyen de contaminations au coronavirus par jour a atteint 1.196,1 cas entre le 11 et le 17 septembre en Belgique, soit une hausse de 62 %.

    Par rapport aux chiffres communiqués dimanche, 1.547 nouveaux cas positifs ont été recensés.

    Il y a eu, par ailleurs, en moyenne 44 admissions à l’hôpital par jour entre le 13 et le 19 septembre.

    Cela porte le total d’admissions depuis le début de l’épidémie à 19.629.

    Les décès sont relativement stables à 2,4 par jour en moyenne entre le 11 et le 17 septembre, pour un total de 9.948.

    Enfin, le taux de contamination pour 100.000 habitants, calculé sur la période allant du 4 au 17 septembre, est toujours en augmentation et est désormais à 117,7 (+111 %).

    Vous pouvez découvrir, dans la carte et le tableau ci-dessous, le nombre de cas signalés dans votre commune hier, depuis le 1er septembre (date de la rentrée des classes) et depuis le début de l’épidémie.

    21 sept 2 cas nandrin .jpg

    21 sept covi condroz .jpg

    21 sept carte nandrin.jpg

    Source Sudinfo  Source: Sciensano Récupérer les données

     

  • Coralie Thomas, diététicienne, accompagne les femmes émotionnelles et gourmandes à retrouver une relation zen avec les aliments mais aussi avec vos émotions et votre corps.

    Lien permanent

    Coralie Thomas, diététicienne, j'accompagne les femmes émotionnelles et gourmandes à retrouver une relation zen avec les aliments mais aussi avec vos émotions et votre corps.

     
    Certaines croyances peuvent vous mettre des bâtons dans les roues ou vous boostez.
     
    Chaque lundi, une croyance sera mise en lumière et nous en discuterons le mercredi 12h30.
     
    La croyance de ce lundi sera sur la liste de courses.
     se tenir à une liste de courses ?
     quand faire les courses ?
     où faire les courses ?
     vos questions
    .
    Voici le lien direct de la page pour notre rdv :

  • Qui à volé la cloche ancestrale de l'école de Limont Anthisnes ?

    Lien permanent
    "Tu" as volé notre cloche ancestrale, celle qui rassemble nos élèves à différents moments de chaque journée scolaire... Sache que tu as causé énormément de peine aux enfants ainsi qu'aux enseignants.
     
    Nous te laissons jusqu'à vendredi minuit pour nous la rapporter.
     
    Nous comptons sur l'acte héroïque que tu réaliseras afin de rendre le sourire à toute la population de l'école de Limont.
    Bien mal acquis ne profite jamais! À diffuser largement bien évidemment!
     
     

    cloche .jpg

  • Le Grand Nettoyage de Printemps en automne approche à grand pas

    Lien permanent
    Le Grand Nettoyage de Printemps en automne approche à grand pas et il est opportun de rappeler les mesures de précautions mis en place pour que cet événement se passe au mieux:
     Les ramassages seront opérés par petits groupes (maximum 10 personnes) dans le respect des dispositions locales en matière du port du masque et des règles de distanciation sociale (1,5 mètre) avec les personnes autres que celles vivant sous le même toit. Il est ainsi demandé aux groupes de plus de 10 personnes de scinder leur équipe et leur
     Le port des gants est obligatoire ;
     Les rassemblements de remerciement des groupes après le ramassage seront à éviter ;
     Les déchets seront placés directement dans le sac adéquat (PMC ou tout-venant) afin d’éviter une manipulation ultérieure et les sacs seront fermés directement après l’opération de ramassage
    Merci de respecter ces mesures de précaution
     
     
     
  • En mon nom et au nom du Blog de Nandrin, nous présentons nos sincères condoléances à la familles de Loris correspondant du Blog

    Lien permanent

    Loris Demarteau notre correspondant du Blog Sudinfo, ainsi que la famille de Loris, viennent de perdre un membre de leur famille, la grand-mère de Loris
    En mon nom et au nom du Blog de Nandrin Sudinfo, nous présentons nos sincères condoléances.

    Avis décès 

    Madame Christiane HUMBLET Veuve de Monsieur Guy BOLZEE

    Domiciliée à Jemeppe-sur-Meuse (4101, Belgique)
    Née à Villers-le-Temple (4550, Belgique) le lundi 25 janvier 1943
    Décédée à Neupré (4120, Belgique) le dimanche 20 septembre 2020 à l'âge de 77 ans

    Lieu de repos, Funérarium TEJEAN de Jemeppe (Jemeppe-sur-Meuse)
    La cérémonie (un moment de prière)
    Funérarium TEJEAN de Jemeppe de Jemeppe-sur-Meuse le vendredi 25 septembre à 9 heures

    rue Antonin Delville 4101 Jemeppe-sur-Meuse (Belgique)
    La crémation crématorium de Robermont le vendredi 25 septembre à 10 heures 20

    Rue des Coquelicots 1Affiche 4020 Robermont (Belgique)
    L'inhumation
    cimetière de Villers-le-Temple le vendredi 25 septembre à 14 heures

    Rue du Cimetiére 4550 Villers-le-Temple (Belgique)

    Source

     

     

     

  • Semaine du Coeur du 21 au 27 septembre 2020

    Lien permanent

    Semaine du Coeur du 21 au 27 septembre 2020

    L’insuffisance cardiaque 

    En se basant sur les chiffres connus dans d’autres pays, on estime le nombre de personnes atteintes d’insuffisance cardiaque en Belgique à 2% de la population,soit environ 220.000 Belges.

    Le coeur est un muscle qui se contracte puis se relaxe de façon répétée, agissant comme une pompe pour faire circuler le sang dans le corps. Pour que cette fonction de pompage soit remplie correctement, il faut que le coeur se contracte et se relaxe bien, et que les valves cardiaques qui orientent le courant sanguin soient efficaces.

    Calculez votre risque cardiovasculaire Clic ici 

     

    Toutes les infos clic ici 

     

    https://www.liguecardioliga.be/

     

  • Marche Commémorative Modave 27 septembre 2020 (reconstitution WW2)

    Lien permanent

    Utah Remember group organise sa première marche ce dimanche 27 septembre. Départ du château de Modave.
    -départ du premier groupe à 14h
    -chacun recevra une carte de la marche et un brevet de participation
    -seuls les uniformes US seront acceptés
    -les civils sont les bienvenus
    -merci de respecter l’environnement
    -tirs à blanc strictement interdit
    -entrée gratuite
    Règle COVID
    -1m50 de distance OBLIGATOIRE entre chacun
    -port du masque obligatoire au départ et à l’arrivée et lorsque la distanciation sociale n’est pas possible
    -Pour le tracing, vos coordonnées seront conservées 15 jours (nom + numéro de téléphone)
     

  • Le souper annuel qui devait avoir lieu le 3 octobre 2020 à l'école Saint-Martin Nandrin est annulé

    Lien permanent

    Le souper annuel qui devait avoir lieu le 3 octobre 2020 à l'école Saint-Martin Nandrin est annulé ainsi que

    et la bourse aux vêtements prévue le 13 novembre .

  • Bon à savoir si vous êtes victime de délit de fuite !!

    Lien permanent

    Qui indemnise les dommages occasionnés à ma voiture accidentée ? 

    Comment l’auteur du délit de fuite n’est pas connu, il est impossible d’identifier l’assureur de son RC auto qui en principe doit couvrir les frais.

    Votre propre assurance RC auto ne pourra pas non plus intervenir car elle n’indemnise que les victimes des accidents que vous provoquez.

    Si vous avez souscrit une omnium, vous pouvez vous adresser à votre assureur, qui indemnisera les dommages matériels de votre voiture.

    Si vous avez été blessé, vous pouvez vous tourner vers votre assurance conducteur, si vous en possédez une.

    Le Fonds Commun de Garantie Belge peut-il me dédommager ?

     Si vous avez subi des lésions corporelles à la suite d’un accident dont l’auteur a commis un délit de fuite, le Fonds Commun de Garantie Belge vous indemnisera.

    Il ne couvre toutefois que les lésions corporelles.

    Article par Y.H.

     

    Source Sudinfo 

     

  • La Semaine de la Mobilité en Wallonie édition 2020 du 16 au 22 septembre.

    Lien permanent

    Comme chaque année, depuis 2000, dans toute l’Europe, des dizaines de villes et régions se
    mobilisent dans le cadre de la Semaine de la Mobilité, du 16 au 22 septembre.


    Cette année la Wallonie de dérogera pas à la règle, même si les circonstances particulières
    nous ont demandé de nous adapter : pas de marché public de communication cette année,
    pas d’actions de terrain proprement dites.

    Mais finalement, n’est-ce pas l’année de réfléchir
    à sa mobilité et de faire la mise en valeur d’une autre utilisation de l’espace public ? Ce sera
    le thème de la Semaine de la Mobilité 2020 : repensons l’espace public !

     

    Le programme

    Découvrez toutes les actions locales des entreprises, des communes et des citoyens sur notre carte interactive.

    Quelques dates à retenir :

     

     

    Source et infos 

     

     

  • Un projet de 20 appart’ à l’église d’Ombret

    Lien permanent

    Hans Dedecker compte rénover les ruines actuelles et y adosser des volumes contemporains 

    Hans Dedecker, désormais propriétaire de l’église d’Ombret, finalise son projet d’intégration des ruines de l’édifice néogothique datant de 1872 avec de nouveaux volumes contemporains, dont voici les premières esquisses en 3D. 
     
    Début 2019, l’entrepreneur hutois Hans Dedecker, connu notamment pour la transformation du Quadrilatère à Huy, a fait l’acquisition de l’église d’Ombret (à un privé).
     
    Ou plutôt ce qu’il en reste, l’édifice étant en état de ruines avancé depuis de nombreuses années.
     
    Plusieurs investisseurs avaient acheté le site et soumis des projets immobiliers intégrant l’ancien bâti au nouveau mais tous ont fini par renoncer. Le nouvel investisseur compte mener le projet à son terme et il est bien avancé. « La demande permis sera introduite dans cinq semaines », annonce Hans Dedecker.
     
    « Ne pas faire du faux vieux »
     
    C’est l’atelier d’architecture Triangulum (déjà actif, en binôme, sur le dossier du Quadrilatère) qui a conçu le nouveau look de l’église d’Ombret.
     
    Le clocher est conservé, de même qu’un pan de la nef et le chœur. S’y intègrent des volumes résolument contemporains, qui tranchent.
     
    « On n’a pas cherché à faire du faux vieux, c’est pour ça que l’ancien et le nouveau se juxtaposent, c’était la meilleure façon de respecter le bâtiment initial, tout en faisant entrer la lumière », considère l’architecte Philippe Chevreux. Ainsi, le chœur délimite par exemple la terrasse supérieure.
     
     
    En référence à l’église, l’un des deux nouveaux blocs prend la forme d’une croix.
     
    Et la grotte est conservée.
     
    Pour Hans Dedecker, la conservation des ruines ne posait « aucun problème ».
     
    « On a plus vu ça comme une plus-value qu’une contrainte. Cela faisait 25 ans que je passais devant l’église (elle est située en bordure de la RN90 NDRL) et j’ai toujours été attiré par elle.
     
     
    Je trouvais dommage qu’elle soit à l’abandon, il existe des entrepreneurs privés prêts à investir dans des lieux abandonnés et certaines communes sont accueillantes à ce titre pour rénover leurs chancres urbanistiques, à l’image de Huy et d’Amay », pointe Hans Dedecker.
     
    Qui souligne la bonne collaboration entre les services de la Région wallonne, la commune d’Amay et lui. De fait, l’échevin de l’urbanisme, Didier Lacroix, se réjouit de cette rénovation synonyme de redynamisation du centre d’Ombret.
     
    20 appartements sont pour l’heure dessinés. Composés d’une à trois chambres, ils présentent une superficie de 55 à 120 m² (dont un duplex de 70m² dans le clocher) et disposent chacun d’une terrasse ou d’un jardin.
     
    Un ascenseur est prévu, de même qu’un logement accessible aux personnes à mobilité réduite, et que des emplacements de parking.
     
    « Tous les choix ne sont pas encore finalisés, les projections vont encore évoluer, prévient l’architecte. Ce ne sera pas du crépi blanc, par exemple, on nous l’a demandé. »
     
     
    Du standing à prix accessible, résume Hans Dedecker qui croit dur comme fer au potentiel de la localisation : « L’arrêt de bus est à 150 mètres, la gare à 700 mètres, la librairie à 200 mètres, il y a des restaurants à proximité, une vue sur Meuse et les bois à 5 minutes à pied. Le quartier est en plein développement, c’est pour ça que j’ai acheté » La Nationale toute proche n’est-elle pas problématique pour les acheteurs potentiels ?
     
    « Au contraire, on est à 10 minutes de Huy et 20 de Liège. C’est un plus », assure-t-il.
     
    Sont visés les investisseurs purs en vue de futures locations ou un premier achat, dans une idée de mixité générationnelle.
    Si le permis lui est attribué, l’entrepreneur espère terminer les travaux pour l’automne 2022.
     
     
    Article par ANNICK GOVAERS
     
     
     

    eglise ombret .jpg

     

  • Sudpresse participe activement à cette opération destinée aux jeunes dès aujourd'hui de 9 à 13 ans

    Lien permanent

    Place aux jeunes dans notre quotidien 

    Sudpresse participe activement à cette opération destinée aux jeunes de 9 à 13 ans 

     
    Dès de 21 septembre, près de 4.000 écoles primaires et secondaires vont pouvoir bénéficier de la presse quotidienne gratuitement. Dont tous nos titres : La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair, La Capitale.
     
    Avec des articles (sur le papier et sur nos sites internet), des vidéos, des rendez-vous quotidiens pour les ados.  

     

    C’est parti pour l’édition 2020-2021 de l’opération « Ouvrir mon Quotidien » dans tous les établissements scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Près de 4.000 écoles primaires et secondaires pourront ainsi bénéficier de la presse quotidienne gratuitement.
     
    L’opération se déroule en deux phases et commence avec la « Quinzaine Découverte » de la presse, du 21 septembre au 2 octobre.
     
    Pendant cette période, toutes les écoles primaires et secondaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles reçoivent l’ensemble des quotidiens afin de permettre aux enseignants et aux élèves de découvrir le potentiel de l’utilisation de la presse en classe.
     
    Les secondaires recevront également L’Écho.
     
    Dans un deuxième temps, les établissements peuvent s’inscrire pour continuer à recevoir des journaux pendant l’année scolaire.
     
     
    Actu décryptée vidéos…
     
     
    Dès lundi, nos journaux consacreront deux pages à destination des jeunes avec des thèmes qui leur sont chers. Ainsi, on y parlera de l’écologie, de la mobilité pour les jeunes, les sports qui cartonnent, les fringues et les coiffures qui les branchent…
     
    Tous les jours encore, notre spécialiste décryptera un fait d’actualité.
     
     
     
    On y parlera politique belge et étrangère, Covid et vaccin, faits divers…
     
     
    Dans nos journaux mais aussi sur internet, via des vidéos explicatives, pour donner une information claire et complète.
     
    Enfin, les jeunes et leurs parents pourront lire les bons conseils de nos professionnels : le conseil sportif, l’avis de l’influenceur du jour, l’alimentation saine au quotidien, le livre ou la BD du moment incontournables…
     
     
    Enfin, nos équipes proposent un grand concours à l’issue duquel 5 classes pourront bénéficier d’un superbe voyage de 3 jours et 2 nuits à Disneyland Paris.
     
    Bonne lecture !
     
     
    LA RÉDACTION
     
  • Jusqu’à 650 spectateurs dans la grande salle du centre culturel à Huy, La vente des abonnements sera ouverte mardi

    Lien permanent

    Un soulagement pour l'opérateur qui réduit les 270.000€ de pertes estimées 

    Bonne nouvelle pour le Centre culturel de Huy, qui pourra finalement accueillir jusqu’à 650 personnes dans sa grande salle, au lieu de la jauge de 200 initialement imposée. (La ministre de la Culture et le bourgmestre Christophe Collignon ont donné leur accord. En se limitant à 200 places, l’opérateur estimait les pertes à 270.000€.)  
    C’est une des plus grandes salles de spectacle de la région avec un total de 920 places.
     
    Pourtant, en raison des mesures sanitaires destinées à enrayer la propagation du coronavirus, la grande salle du centre culturel de Huy ne pouvait accueillir que 200 spectateurs, ce qui représentait un gouffre financier pour l’opérateur culturel.
     
     
    Fin août, un point d’interrogation géant était d’ailleurs affiché sur la façade du centre culturel, signe d’une incompréhension face à ces mesures sévères.
     
    Aujourd’hui, ces inquiétudes se dissipent partiellement suite à l’annonce du bourgmestre Christophe Collignon qui a décidé de répondre favorablement à la demande de dérogation formulée par les responsables du centre culturel afin de réduire la distanciation physique dans la salle à un siège sur deux.
     
     
    Cette décision intervient suite à un premier accord octroyé par la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard.
     
    « Comme tous les opérateurs culturels, nous avons été invités à fournir un protocole spécifique », explique Justine Dandoy, animatrice-directrice. « La ministre nous a donné son accord, mais la demande nécessitait ensuite l’accord du bourgmestre, que nous venons de recevoir. »
     
    Environ 500 spectateurs en réalité
     
    Concrètement, un siège sera laissé libre entre chaque spectateur ou chaque bulle familiale, permettant à la grande salle d’atteindre une jauge maximum théorique de 650 personnes, ce qui est plus du triple de la capacité initialement autorisée.
     
    Mais cette jauge maximum est calculée dans le cas où les bulles sont les plus larges possibles. En réalité, le nombre de spectateurs maximum devrait varier entre 450 et 500, puisque des personnes individuelles viendront aussi.
     
    Une jauge qui réduit la perte estimée à 270.000€
     
     
    Si cette nouvelle ne change en rien l’agenda prévu par le centre culturel, qui avait choisi de maintenir tous les spectacles malgré la jauge de 200 places, elle va permettre de diminuer considérablement les pertes qui auraient été engagées avec la jauge initiale.
     
    « Ça nous aide financièrement car on perdait 100.000€ cette année et 170.000€ l’année prochaine avec cette limitation. La perte sera réduite, mais on n’a pas encore les calculs précis », détaille la directrice du centre culturel.
     
    Pour l’échevin de la culture Etienne Roba, ce protocole bénéficiera à la fois au public, au centre culturel et aux artistes. « Les artistes pourront travailler dans de meilleures conditions et le centre culturel pourrait espérer ne pas finir la saison sur un déficit.
     
     
    On espère maintenant que le public sera au rendez-vous ! », conclut-il.
     
    Les ventes des abonnements seront ouvertes mardi et la saison des spectacles débutera le 7 octobre avec « Sabordage », du Collectif Mensuel.
     
     
     
    Article par Pierre Tar