Bonne nouvelle à Ouffet la fête foraine aura bien lieu sur la Grand’Place

Lien permanent

C’est une nouvelle qui réjouira tous les Ouffetois en mal de sorties et d’événements dans leur commune. Le collège communal a finalement décidé de maintenir la traditionnelle Fête locale à Ouffet, qui se déroulera comme d’habitude lors du premier week-end d’octobre sur la Grand’Place.
 
On y retrouvera les habituels carrousels, la pêche aux canards, les auto-scooters, le luna park et les food trucks, mais aussi le bar à bières spéciales tenu par le Patro Saint-Médard.
 
« L'événement est d’autant plus incontournable qu’il nous permettra de nous retrouver », se réjouit la bourgmestre Caroline Cassart. Attention toutefois, ces retrouvailles villageoises ne se feront pas n’importe comment.
 
« Les forains sont revenus vers nous à propos de cette organisation et une évaluation des risques a eu lieu.
 
Autant certaines activités ne pouvaient pas être maintenues, autant celle-ci, avec le protocole bien spécifique qui est prévu, pourra bien avoir lieu », explique la bourgmestre d’Ouffet.
 
 
Pas de toilettes et fermeture à minuit
 
La commune s’est basée sur les avis du CNS en matière de fête foraine.
 
Elle compte se montrer sévère pour que toutes les mesures soient respectées.
 
La police locale fera des passages réguliers sur place.
 
 
Le site de la fête sera entièrement fermé, avec une entrée et une sortie (dotées de gel hydroalcoolique) et un sens de circulation à respecter.
 
Le port du masque sera bien entendu obligatoire et il n’y aura exceptionnellement aucune toilette « Cathy Cabine » pour se soulager en cas de besoin pressant.
 
 
Le bar du Patro sera lui-même fermé à l’aide de barrières et les règles en vigueur pour l’Horeca y seront d’application (pas de service au bar).
 
Des verres en plastique jetables seront utilisés pour éviter toute propagation du virus.
 
« On a demandé au Patro et aux forains d’être eux-aussi attentifs pour faire respecter les dispositions.
 
La fête se terminera à minuit plutôt que 2h du matin », explique la bourgmestre.
 
Pour le collège ouffetois, il était essentiel de maintenir cette fête, non seulement pour proposer un lieu de rencontre aux habitants, mais aussi pour soutenir les forains qui vivent la crise sanitaire de plein fouet depuis le mois de mars.
 
 
Article de Pierre Tar 
 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel