Le virus n’est pas moins virulent qu’en mars dernier !

Lien permanent

« Le virus est toujours aussi dangereux ! »  

Néanmoins, le docteur Devos espère des règles plus modérées, plus ciblées et mieux expliquées 

FRANÇOISE DE HALLEUX
La population belge se fatigue et se lasse des mesures imposées par la crise sanitaire, pourtant en place jusqu’au 30 septembre prochain.
 
Pour le dr. Philippe Devos, chef des soins intensifs au CHC MontLegia à Liège et président de l’Absym, le danger est grand que l’on ne baisse la garde.
« Le virus n’est pas moins virulent qu’en mars dernier ! »
 
Il prône néanmoins des mesures plus souples.  
 
Alors que le nombre de nouvelles contaminations augmente en Belgique (on a dépassé les 600 nouveaux cas par jour), le nombre de malades hospitalisés (260) et le nombre des admis aux soins intensifs (68) restent faibles.
 
Quand on demande au dr. Philippe Devos, président de l’Absym, l’association des syndicats belges de médecine, si cela signifie que le virus a perdu de sa virulence, il répond du tac au tac.
 
« Il faut casser ce mythe : dire que le virus ne tue plus est faux ! Depuis le mois de mars, le virus a légèrement muté, d’accord, mais il a gardé la même mortalité et la même dangerosité qu’en mars.
 
Il est donc absolument faux de croire qu’il a perdu de sa virulence. Ce qui se passe, c’est que les personnes plus vulnérables, les plus de 65 ans notamment, font davantage attention. Elles ont cette intelligence de mettre à l’abri… »
 
« Ne pas dégoûter les gens »
 
Cela veut-il dire que le prochain Conseil national de sécurité (CNS), attendu pour la semaine du 21 septembre, va maintenir les règles et la fameuse bulle de 5 ?
« Comme moi, vous avez entendu que M me Wilmès a désigné une nouvelle équipe d’experts, avec d’autres profils, en leur demandant des clés pour apprendre à vivre avec le virus, dans le temps, sur le long terme.
 
Donc, j’espère que l’on va aller vers des mesures plus ciblées, et que les décisions seront empreintes d’équilibre, de raison et de modération. Sans quoi, je crains que l’on dégoûte les gens de faire des efforts ».
 
 
Le médecin estime que porter un masque en ville quand il n’y a personne à 100 m à la ronde n’a aucun sens.
 
Pour lui, il faut davantage cibler les personnes à risque dans les messages.
 
« En sensibilisant aussi les jeunes à faire attention à ces personnes.
 
Par exemple, n’allez pas draguer dans le Carré à Liège si la semaine suivante, vous débutez un stage en maison de repos !
 
Ou, n’embrassez pas votre grand-mère si vous êtes allé voir des amis la veille. Les personnes âgées font elles-mêmes plus attention, sauf si maintenant, on essaie de faire croire que le virus est moins dangereux ! »
 
 
Le médecin espère aussi un allégement des mesures dans les écoles.
 
« Par exemple, ne plus imposer le masque aux secondaires en cour de récré.
 
Ou ne plus obliger un instituteur à porter le masque toute la journée. Il pense aussi que l’on pourrait ramener la quarantaine à 7 jours au lieu de 14, comme en France.
 
« Car il est scientifiquement prouvé que le virus, s’il reste présent dans le corps, perd de son activité. Je précise que 7 jours suffisent si et seulement si les trois derniers jours se passent sans fièvre ».
 
La fin de la bulle pour tous
 
La bulle des 5 ? « Cette notion ne devrait plus être observée que pour les personnes à risque.
 
Mais en conscientisant les plus jeunes que ce sont ces personnes-là qu’il faut protéger ».
 
En résumé, le docteur Devos demande plus d’éducation et moins de règles opaques non motivées.
 
« Les moins de 40 ans ont besoin de comprendre les règles, pour les respecter.
 
C’est ainsi qu’ils fonctionnent.
 
Et je trouve qu’on ne leur explique pas assez les choses ».
 
 
Article par FRANÇOISE DE HALLEUX
 

Commentaires

  • Content de voir que le Dr Devos a eu le temps de faire une spécialité en virologie pendant sa quarantaine.
    Assouplir les mesures fera pire que bien, et ce sera le premier à crier au scandale lorsqu'il y aura trop d'hospitalisations et que il y aura trop de cas positifs ...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel