L’éco-crèche de Jehay ouvrira ses portes jusqu’à... 23h !

Lien permanent

Les Bienveilleuses accueilleront aussi le samedi 

 

En janvier, une nouvelle crèche privée accueillera les bambins rue du Tambour à Jehay.
 
La directrice, Delphine Binet, en tant que membre de l’ASBL Amay en Transition, s’est logiquement tournée vers une démarche écologique qui préside à la philosophie des « Bienveilleuses ».
 
Particularité de cette éco-crèche : des horaires étendus jusque 23 heures !  

Trouver un milieu d’accueil ouvert en soirée relève du parcours du combattant pour les parents, pourtant nombreux à exercer un métier aux horaires non traditionnels.

 

A la tête d’une famille monoparentale, Delphine Binet (42 ans) a été confrontée personnellement à la problématique.

 

« En tant que consultante dans l’environnement, je faisais les trajets jusque Bruxelles, en travaillant à temps plein, ce n’était pas facile de trouver une organisation qui entre dans un horaire de garde de crèche », se souvient-elle. Un souci aussi rencontré par les médecins, infirmières, vétérinaires, pompiers, policiers, musiciens, éducateurs, commerçants, caissières, politiciens, travailleurs de l’HoReCa ou du milieu socioculturel et toutes les personnes exerçant par pause ou en horaire décalé.

 

Après une reconversion professionnelle comme directrice de maison d’enfance à l’IFAPME, l’Amaytoise tenait à combler ce manque, en proposant un horaire étendu en semaine et un accueil le samedi aussi.

La crèche privée « Les Bienveilleuses » sera ainsi ouverte 6 jours sur 7 de 8 à 23 heures.

Un cas inédit en province de Liège.

« Cela existe dans d’autres provinces, celles de Namur et du Hainaut par exemple.

 

Par contre, j’ai fait une étude de marché en province de Liège et je n’ai pas trouvé de cas similaire », indique-t-elle.

Cela ne signifie évidemment pas que les bambins resteront à la crèche 15 heures d’affilée.

« Cela est d’ailleurs interdit. Les parents devront choisir une tranche horaire », précise-t-elle.

Autre particularité des « Bienveilleuses », dans l’air du temps mais qui ne court pas (encore) les rues : son caractère écologique.
 
Il n’existe pour l’heure aucune certification officielle d’éco-crèche mais le milieu d’accueil jehaytois s’en revendique.
 
De fait, à l’image de son implication dans l’ASBL Amay en Transition (elle est membre du comité directeur), Delphine Binet souhaite inscrire son projet dans la transition écologique.
 
Pour ce faire, l’espace de vie et de jeu de 70 m² donnant sur le jardin via des baies vitrées, annexé à son habitation, sera une construction basse énergie et sera peint, décoré et entretenu avec des produits et matériaux le plus naturels possible.
 
En outre, 70 % de la nourriture fournie aux enfants proviendront du potager de la crèche.
 
« Le reste sera acheté auprès de coopératives bios et/ou locales », indique-t-elle.
 
Le grand jardin de la maison servira aussi de terrain de découvertes et d’aventures pour les petits pensionnaires qui passeront beaucoup de temps à l’extérieur.
 
Enfin, l’utilisation des couches lavables sera encouragée bien que le libre choix sera laissé aux parents.
 
« Si plusieurs enfants en portent, nous les laverons sur place, c’est plus simple », ajoute-t-elle.
 
Une équipe de cinq puéricultrices
 
 
 
Le milieu d’accueil, d’une capacité de 14 bambins (de la fin du congé de maternité à l’entrée à l’école), sera géré par cinq puéricultrices si toutes les tranches horaires sont occupées.
 
Dans un premier temps, elles travailleront à deux.
 
Les enfants évolueront au sein d’une seule section, tous ensemble (sauf les toutpetits dans un espace sécurisé).

L’ouverture des Bienveilleuses est prévue en janvier 2021.
En attendant sa construction, la crèche ne dispose pas encore de l’autorisation de l’ONE.
Les préinscriptions sont toutefois déjà ouvertes, au numéro 0486/60.41.34. 
 
 
Article et rédaction Annick Govaers 
 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel