Courses cyclistes: stop ou encore?

Lien permanent

L’épreuve était attendue comme un rosé provençal bien frais en fin d’après-midi sous le cagnard estival.

Aubel-Thimister-Stavelot est pourtant restée au frigo pour un an au moins. Dans son sillage, l’épreuve internationale pour Juniors, qui devait ouvrir le calendrier UCI (toutes catégories) en Belgique, a entraîné une vague d’annulation chez les jeunes.

Pas de courses de côtes à Vresse-sur-Semois ni à Herbeumont, des championnats nationaux reportés (à quand ?) voire annulés (comme pour les Juniors) : le calendrier national accuse le coup autant qu’Anvers la remontée du coronavirus.

1Les épreuves professionnelles protégées

Le cyclisme professionnel profite de son statut bien encadré, malgré des mesures très restrictives imposées par l’UCI et les pouvoirs locaux. Le Tour de Wallonie, qui fera escale la semaine prochaine à Montzen, Visé (3e étape, le 18 août) puis à Blegny (4e étape, le 19 août), a été contraint au huis clos par le gouvernement wallon. Une décision qui pourrait contraindre les classiques comme la Flèche Wallonne (Herve-Mur de Huy, le 30 septembre) et Liège-Bastogne-Liège (4 octobre) à des dispositifs similaires, sans public extérieur à la « bulle course » si la situation sanitaire ne s’améliore pas. Un moindre mal puisque l’épreuve par étapes pour professionnels bénéficiera d’un direct télévisé de près de deux heures pour chaque étape (sans garantir pour autant la bonne tenue du Grand Prix de Wallonie (16/09), qui s’était élancé l’an dernier de Blegny vers la Citadelle de Namur mais dont le placement au calendrier international en pleine dernière semaine du Tour de France ne garantit pas un intérêt médiatique).

2Les jeunes en difficultés

Ce luxe de la retransmission télévisée, les organisateurs des épreuves pour jeunes ne peuvent malheureusement pas s’en targuer. Le CC Hawy avait tout mis en place fin juin pour réorganiser le GP de la Magne, le 30 août prochain, mais l’interclubs pour Elites-sans-contrat et Espoirs passe définitivement à la trappe.

« Cette décision fait suite au rebond de l’épidémie de coronavirus et aux nouvelles mesures restrictives annoncées par le CNS.

Nous avions pris toutes les mesures Covid préconisées par les différents pouvoirs, mais ces mesures ne permettaient pas d’assurer le risque zéro », indiquaient la mort dans l’âme les organisateurs fin juillet.

Pas mieux du côté de Saive, où les manches de la Cup5 VTT et du Kids Race Challenge pour U15 sur route sont définitivement annulées.

 
 

3Des gros points d’interrogation

Pour les dernières épreuves, plus l’échéance approche, plus la faisabilité de la course est remise en question par les autorités locales. Le GP Color Code, prévu le 6 septembre prochain à Bassenge, reste ainsi dans l’incertitude.

« Nous n’avons toujours pas les autorisations », précise, inquiet, l’organisateur Christophe Detilloux.

Il s’agit pourtant… du dernier interclubs pour Élites et Espoirs maintenu en cette fin d’été pour l’ensemble du pays. Le discours est similaire du côté de Christian Gilon, qui coordonne les épreuves à Jemeppe, inscrites le 27 septembre prochain au calendrier.

L’interclubs pour Cadets et Juniors, précédé des courses pour U15, devrait être un temps fort de la fin de campagne des plus jeunes, mais reste incertain, tout comme la Philippe Gilbert Juniors (2-3/10) qui devrait pour la première fois se disputer sous la forme d’une course par étapes UCI, en 2 jours. « Je me bats pour maintenir les épreuves », insiste le directeur de course Christian Gilon.

« Les réunions préparatoires avec les communes et zones de police sont positives, et nous respecterons les mesures gouvernementales et provinciales en refusant tous spectateurs et en n’installant pas de buvette au départ/arrivée. »

4 Les Amateurs/Masters privilégiés

Les moins touchés par la crise restent les… aînés ! Les épreuves pour Amateurs et Masters n’ont connu qu’assez peu d’annulations, et les pelotons sont bien fournis depuis la reprise des courses de l’Entente Cycliste de Wallonie.

Seul Cras-Avernas, prévu ce 15 août, et les courses élites 3 de Burdinne, programmées le 29 août, passent à la trappe.

« Les deux manches du Challenge Bicyclic, à Juprelle (22/08) et Petit-Rechain (27/09) sont pour l’instant maintenues, tout comme José (1/09), Lontzen (12/09) et Marchin (26/09) car les contacts avec les bourgmestres restent positifs », se félicite Guy Crasset, qui compte près de 150 participants à chaque course.

Les épreuves du Kids Race Challenge, pour les U15, restent soumises aux mêmes contraintes (pré-inscription en ligne obligatoire, pas de public…), les bourgmestres devant décider avec les organisateurs si les manches peuvent se dérouler ou non.

La fédération «se plie aux décisions des bourgmestres»


 

Dans ce contexte où le calendrier provincial – et wallon en général – fond aussi vite qu’un glaçon en pleine canicule, la Fédération Cycliste Wallonie Bruxelles ne peut que se plier aux annulations communiquées par les organisateurs.

« C’est regrettable que le nombre d’organisations cyclistes soit limité cette année », entame le secrétaire général de la FCWB Fernand Lambert.

Le Blegnytois, par ailleurs président du Pesant CL et de la section provinciale, a lui-même dû annuler les courses prévues pour les U15 à Saive les 22 et 23 août prochains.

« Mais au niveau sanitaire, il faut prendre les précautions adéquates.

Les mesures gouvernementales ont transmis la responsabilité des événements aux gouverneurs et bourgmestres.

C’est forcément regrettable pour les jeunes coureurs, mais il faut s’incliner face aux décisions des bourgmestres. »

Aucun risque

En Flandre, pourtant, Cycling Vlaanderen a mis en place un protocole strict qui a abouti à la tenue de nombreuses épreuves, sur le circuit de Zolder mais aussi en kermesses de village ou en interclubs avec le Tour du Brabant Flamand. « Je ne veux pas comparer la situation en Wallonie et en Flandre », modère Lambert.

« Nous ne voulons prendre aucun risque. Ce sera forcément une année de perdue pour tout le monde, organisateurs comme coureurs. La tenue du TRW, même à huis clos, est importante pour le sport professionnel avec des enjeux économiques colossaux.

Nous encourageons et soutenons les organisateurs pour jeunes dès lors que les bourgmestres donnent leur feu vert, mais nous ne pouvons pas aller à l’encontre des décisions communales. »

Des craintes pour 2021

Mais au-delà des annulations en 2020, Lambert s’inquiète surtout pour la prochaine campagne.

« Je crains que les organisateurs soient financièrement en difficulté en 2021 », envisage-t-il.

« Toute l’économie souffre, donc les sponsors auront du mal à continuer à soutenir les organisations. »

L’agenda: première course le 18 août

18/08 : Tour de Wallonie : Montzen-Visé (Pros)

19/08 : Tour de Wallonie : Visé-Erezée (Pros)

22/08 : Juprelle - Challenge (Amateurs/Masters)

1/09 : José-Battice (Amateurs/Masters)

6/09 : GP Color Code Bassenge (Interclubs U23/Elites)

12/09 : Lontzen (Amateurs/Masters)

16/09 : GP de Wallonie (Pros)

20/09 : Kids Race Challenge Visé (U15)

26/09 : Marchin (Elites/Espoirs)

27/09 : Kids Race Challenge Jemeppe (U15)

27/09 : GP A.R. Gilles (Top Compétition Cadets)

27/09 : GP Becco (Interclubs Juniors)

27/09 : Petit-Rechain - Challenge (Amateurs/Masters)

30/09 : Flèche Wallonne Herve-Huy (Pros)

2-3/10 : La Philippe Gilbert Juniors (UCI 2.1 Juniors)

3/10 : Corswarem (U17)

3/10 : Kids Race Challenge Corswarem (U15)

4/10 : Liège-Bastogne-Liège (Pros)

4/10 : Liège-Bastogne-Liège (U15)

18/10 : Kids Race Challenge Bilstain (U15)

 

Article et rédaction par PAR MAXIME SEGERS

 

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel