Sécheresse en Wallonie et une vague de chaleur rarement vue !

Lien permanent

Pour trouver une période aussi longue de chaleur, il faut remonter à l’été 1976 

On l’attendait pour le mois de juillet. Finalement, la vague de chaleur arrive au mois d’août.
 
Et elle durera au moins jusqu’à jeudi avec des températures tropicales.
 
Cela ne va pas régler les problèmes de sécheresse vécus surtout en Wallonie !  

La Belgique fond sous le soleil. On l’attendait le mois passé, finalement elle arrive en août. On parle de la canicule qui vous fait transpirer d’énormes gouttes de sueur pour le moment.

Chez nous, il y a canicule quand la température maximale du jour est égale ou supérieure à 25 ºC pendant au moins cinq jours consécutifs, dont trois jours supérieurs à 30 ºC.

 

Elle prend fin la première journée où la température maximale passe sous les 25 ºC.

Dans la situation actuelle, elle a commencé le mercredi 5 août avec une température maximale de 28,8º enregistrée à Uccle. Jeudi, c’était 32 degrés. Hier, on a atteint les 33,8º à 17h. Ce samedi, on prévoit 36º.

Puis, 35º dimanche et lundi, 34º le mardi, 32º le mercredi, 26 degrés le jeudi et 25 degrés le vendredi. Samedi prochain, la température devrait descendre sous les 25 degrés.

7 jours au-dessus de 30º
 
Faites le compte, on aura alors eu dix jours de suite au-dessus de 25º ET sept jours consécutifs au-dessus des trente degrés ! « C’est du rarement vu », analyse David Dehenauw.
 
« Nous allons connaître une vague très intense de chaleur avec plusieurs jours consécutifs à plus de 34, 35 degrés. En 2018 et en 2019, on avait eu deux jours consécutifs avec au moins 35 degrés. Ici, ce sera plus même si on ne va pas battre le record absolu de température pour la Belgique ».
 
Rappelons qu’il est de 41,8 degrés. Il avait été battu le 25 juillet à Begijnendijk.
 
« Pour avoir une vague de chaleur aussi longue, il faut remonter à l’été 1976 où on avait eu 15 jours tropicaux d’affilée ».
 
Nos nuits seront, elles aussi, anormalement chaudes.
 
« Avec des températures minimales allant entre 20 et 24 degrés, il sera difficile de bien récupérer », poursuit le météorologue qui donne un conseil : « Si vous n’avez pas de parquet, trempez le sol de votre maison avec de l’eau, plusieurs fois dans la journée. Cela rafraîchira ».
 
Cette chaleur s’accompagnera sans pluie, au moins jusqu’à mercredi.
 
Cela veut dire que la sécheresse va se poursuivre et atteindre un niveau préoccupant sur une grande partie de la Wallonie.
 
Au début du mois, MeteoBelgique avait prévu deux premières décades beaucoup plus chaudes que la normale.
 
Avec un retour des températures dites normales pour les dix derniers jours du mois.
 
Pour avoir un espoir de pluie excédentaire, Philippe Mievis parlait plutôt de la fin septembre et du mois d’octobre.
 
pour ce dernier mois, le météorologue prévoyait 20 % de précipitations de plus que la normale.
 
Mais la fiabilité était, pour ce mois-là, faible.
 
Article de Pierre Nizet 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel