À un mois du début des championnats, rien n’indique que ceux-ci ne vont pas être reportés

Lien permanent

Le virus semble se répandre de plus belle tandis que les compétitions officielles doivent reprendre leurs droits dans un mois, de quoi remettre en cause la reprise tant attendue par tous les amateurs du ballon rond.  

Le week-end du 05 et 06 septembre, voilà quand sont censés se tenir les premiers matches de championnat de l’exercice 2020-2021, soit près de six mois après l’interruption du championnat passé.
 
Seulement voilà, en l’espace de quelques jours, Geer, Verlaine, Fize, Stockay, Solières ou encore Huy ont été touché par le Covid-19 qui semble ne vouloir faire aucun cadeau à nos sportifs.
Une situation très délicate qui pourrait amener les personnes compétentes à repousser la reprise des championnats.
 
C’est du moins l’avis de plusieurs figures de notre football régional.
 
« Très sincèrement, je n’ai pas du tout la certitude que les compétitions reprendront début septembre comme c’est initialement prévu.
J’espère que ce sera le cas car on attend cela depuis très longtemps désormais, mais ce n’est pas évident de se positionner sur le sujet.
Surtout que si c’est pour le reporter de deux ou trois semaines cela n’a pas beaucoup d’intérêt, soit on joue en respectant tous les mesures sanitaires qui s’imposent, soit on arrête tout jusqu’à ce qu’un vaccin soit trouvé.
 
Et puis si le championnat peut reprendre en D1, pourquoi pas nous ?
 
Ils sont testés régulièrement mais cela n’empêche pas qu’un joueur d’un club puisse l’attraper à n’importe quel moment », s’exclame Steve Dessart (Waremme)
 
Un dernier argument repris par Eric Kerstenne (Momalle), qui souhaite vraiment que les premiers matches soient disputés comme prévu.
 
« La Jupiler Pro League recommence ce week-end donc si c’est bon pour eux, je pense que cela devrait l’être pour nous aussi.
 
D’autant plus que nous n’aurons pas 300 supporters au bord du terrain, il est tout à fait possible de s’organiser pour que les consignes sanitaires soient bien respectées.
 
J’espère que l’on va pouvoir reprendre car en plus chez nous, tout se passe bien.
 
Il n’y a aucun cas a déploré et chacun se protège. Cependant, si un club voit plusieurs cas être révélés positifs au sein de son équipe, cela risque de compliquer les choses.
 
J’ai la crainte que le début de notre championnat soit retardé. »
 
Cette peur de voir le championnat décalé, ils ne sont pas les seuls à l’avoir.
 
« Je me prépare tous les jours à l’idée que l’on va devoir arrêter notre préparation et que le championnat ne puisse se tenir dans les conditions initiales.
 
Je souhaite vraiment que l’on n’en arrive pas là, mais je regarde les infos quotidiennement en me disant que c’est peut-être ce qui va être annoncé.
 
Nous pratiquons un sport de contact donc ce n’est pas évident, mais je pense que si chacun fait bien attention aux mesures sanitaires, cela peut le faire. Mais bon, c’est une situation tellement compliquée, nous allons bien voir ce que l’avenir nous réserve », déclare Bertrand Marler (Jehay).
 
Jean-Yves Mercenier (Wanze/Bas-Oha) ainsi que Luc Ernes (Faimes) semblent, quant à eux, encore plus sceptiques que leurs collègues.
 
« Le plus important reste la santé de tout le monde, surtout lorsque l’on évolue à un niveau amateur.
 
L’idéal serait de reprendre en étant sûr qu’il n’y ait aucun risque mais ce n’est pas le cas.
 
S’il faut postposer le championnat pour le bien de tous, alors on se pliera à la règle », indique le premier. Le second poursuit.
« Vu le nombre de club à l’arrêt pour le moment cela me paraît très difficile de reprendre les championnats début septembre. »
 
Article et rédaction par DE GUILLAUME TIRION
 

Commentaires

  • Ce qui m'étonne, c'est que aucun organisme sérieux n'a constaté que pendant le période de confinement beaucoup de produits (voir relations agroalimentaires /gouvernement ) avaient subis une diminution de quantité /de volume/de poids sans des réduction de prix. Cela a pour effet de réduire le pouvoir d'achat des citoyens. (trafic index) VIVE LA DEMOCRATIE

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel