Bientôt un test sanguin pour détecter un cancer ?

Lien permanent
Une nouvelle étude américano-chinoise apporte un espoir de dépister précocement plusieurs types de cancers grâce à l’analyse de l’ADN tumoral et cela, parfois plusieurs années avant que le cancer ne soit officiellement découvert chez le patient.  

C’est le journal Le Monde qui relate cette découverte scientifique de tout premier plan qui redonne de l’espoir dans la lutte contre le cancer. Une étude américano-chinoise montre en effet que l’analyse de l’ADN tumoral qui circule dans le sang offre l’espoir de détecter des cancers de manière très précoce. Les médecins rêvent en effet de mettre au point un diagnostic précoce des cancers grâce à une simple prise de sang et l’analyse des traces laissées dans la circulation sanguine par les cellules tumorales.

Non invasif
Ce nouveau test analyse l’ADN tumoral qui circule dans le sang, libéré par les cellules tumorales. Il dresse aussi la cartographie d’un marquage chimique qui jalonne la molécule d’ADN. Cette découverte constituerait un moyen facile, non invasif et applicable à grande échelle, de dépister des cancers avant leur extension locale et même avant leur dispersion dans l’organisme sous la forme de métastases. Ce qui permettrait d’intervenir plus tôt sur la maladie et, donc, d’augmenter les chances de guérison. Si cela se confirme, ce serait un fameux pas en avant dans la lutte contre cette maladie qui tue, chaque année, des centaines de milliers de patients.
L’étude, publiée dans la revue « Nature Communications », laisse penser que ce rêve n’est peut-être plus une utopie puisque le test sanguin a permis de repérer 5 types de cancers (estomac, côlon, poumon, foie et œsophage) chez des personnes qui n’avaient aucun symptôme et cela jusqu’à 4 ans avant le diagnostic de leur tumeur par des méthodes d’imagerie classiques.
Une véritable source d’espoir donc !
Article rédaction   par L.B.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel