Les grands magasins ne se plaignent pas des dernières mesures du Conseil national de sécurité

Lien permanent

« Je trouve cela très bien », nous déclare Myriam Delmée, la présidente du Setca, « notamment pour notre personnel. Il faut cependant que le client reste zen et respecte les règles. » Et c’est ce que l’on nous dit aussi du côté des grandes surfaces. Le rush de mars et d’avril, c’est fini, on ne fait plus de stock (certains doivent déjà écouler les pâtes, conserves ou papiers WC achetés en masse…). « Avoir une personne par famille plutôt que trois est plus facile à gérer pour nous », nous dit le porte-parole de Delhaize, Roel Dekelver qui reconnaît aussi que c’est plus « rentable » pour les grandes surfaces. Même constat chez les syndicats : « Cette mesure leur permet d’accueillir plus de clients. Ils rentrent à un mais achètent autant et rapidement par rapport à une famille qui vient à trois ».

Chez Colruyt, on apprécie aussi la mesure : « On est vraiment dans un retour à la normale et on fait confiance aux clients pour le respect des règles mais on ne connaît plus les soucis du début du confinement », nous dit la porte-parole Hanne Poppe. Chez Carrefour, on dit qu’il est trop tôt pour voir si le comportement des consommateurs va changer : « Nous ne pouvons pas encore répondre à cette question. Carrefour n’encourage pas le stockage, les produits sont disponibles en suffisance dans nos magasins, nous encourageons les clients à effectuer leurs courses normalement ».

Vive les touristes

Si ce n’est plus le rush dans les magasins, tant chez Colruyt que chez Delhaize, on nous confirme que certains marchent mieux que d’autres : « C’est clairement le cas à la Côte et en Ardenne », poursuit Hanne Poppe. « Maintenant, il n’y a pas que l’effet Covid.

L’été est là et donc les touristes aussi, malgré tout ».

Article et rédaction Par M. SP.

Source

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel