Ouvrir son jardin aux campeurs ? des pionniers à Fraineux Nandrin , des campeurs à Marchin , Modave etc ...

Lien permanent

À  Nandrin Fraineux , dans le petit Hameau de Lava dans un pré des Fosettes des "pionniers" qui au départ devaient vivre un voyage en Hongrie sont installés actuellement pour leur séjour 2020 .

 

Pierre-Yves et Marie accueillent des campeurs à Marchin

Une solution contre le camping sauvage

Pierre-Yves et Marie habitent une des premières rues de Marchin sur la route qui vient de Huy.

Eux-mêmes randonneurs, ils ont toujours voulu proposer une aire de bivouac sur leur terrain.

On y trouve un coin feu et de l’eau.

Bientôt, une toilette sèche et une douche solaire viendront agrémenter le site.


« On constate qu’il y a peu d’endroits de bivouac en Belgique.


On veut leur proposer un lieu où passer la nuit sans être dans l’illégalité, » explique Marie.


« Depuis l’ouverture du site il y a un mois, on a reçu des personnes à trois reprises.

Deux couples et un monsieur fraîchement retraité qui marchait vers Saint-Jacques-de-Compostelle. »


Ils étaient les premiers Marchinois à se lancer sur le site, mais ils observent déjà un développement dans leur commune.

« Ça ne demande pas trop de temps et d’investissement.

Les gens ne campent pas juste à côté de notre porte d’entrée.

Ce n’est pas contraignant du tout. »

 

Sigrid, propriétaire d’un bivouac à Modave

Chacun offre ce qu’il peut

Propriétaire d’une ferme à Outrelouxhe (Modave), Sigrid était déjà habituée à accueillir des marcheurs perdus ou des scouts sans moyen de s’abriter.

Elle a récemment découvert Welcome to My Garden et a adoré l’idée.


« Je mets ma prairie à disposition, mais ils peuvent également loger dans la grange en cas de pluie.

J’encourage tout le monde à le faire.

Chacun offre ce qu’il peut.

Ça peut aller du coin de jardin à un bâtiment avec toilette sèche.

On y met l’investissement qu’on veut. »


Le 21 juillet, Sigrid accueillait sa première campeuse, Éloïse, une jeune Liégeoise qui ambitionnait de marcher jusqu’en France.

« Elle était super sympathique.

Je l’ai accompagnée le lendemain pour un bout de chemin.

C’est une question de feeling.

Certains préfèrent vaquer à leurs occupations et parfois, comme avec Eloise, on finit par ouvrir sa table. » 

Accueillir des gens dans votre jardin et les laisser planter leurs tentes pour la nuit vous semble totalement saugrenu ?

Pour des dizaines de personnes de l’arrondissement de Huy-Waremme, ce principe novateur basé sur la solidarité citoyenne est devenu une réalité.


Lancé en juin par trois jeunes Belges désireux d’augmenter le nombre de zones de bivouac dans notre pays – où le camping sauvage est interdit – la plateforme « Welcome To My Garden » veut recenser tous les spots où planter gratuitement sa tente chez l’habitant.

L’initiative s’adresse aux voyageurs adeptes du slow travel, c’est-à-dire ceux qui se déplacent à vélo ou à pied, et non aux personnes qui voyagent à l’aide d’un véhicule motorisé.

Le concept rencontre un succès croissant dans notre région, où plusieurs citoyens ont franchi le cap en ouvrant leur jardin aux inconnus.

Leur motivation ?

Faciliter la tâche des voyageurs qui transitent par la région et partager des instants de vie marquants. 

Article de P.TAR

Source

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel