La maman du conducteur, mineur, impliqué dans le drame de Hamoir sort du silence

Lien permanent

Le 22 juin dernier, un terrible accident à Comblain-la-Tour a coûté la vie à deux Hamoiriens, et blessé deux autres jeunes.

Le véhicule qui contenait à son bord six jeunes a percuté une façade de plein fouet, quai de l’Ourthe.

Les quatre passagers à l’arrière ont été touchés : deux ont été tués sur le coup (Benjamin et Tom) et deux autres ont été grièvement blessés.

Le mineur (17) indemne qui conduisait le véhicule a été déféré devant le juge d’instruction.

Une procédure de déferrement exceptionnel pour un mineur.

Le parquet de Liège a ouvert une enquête et a rapidement transmis les analyses d’alcoolémie : le mineur n’avait pas bu d’alcool.

Aujourd’hui, sa maman, Isabelle souhaite s’exprimer.

Depuis quelques jours, son fils fait l’objet de menaces de mort.

« Mon fils a reçu des menaces de mort.

Je peux comprendre le désarroi des familles…

Si seulement je pouvais revenir en arrière mais malheureusement je ne saurais pas.

Je suis aussi une maman… », commence Isabelle, effondrée face à ce terrible drame.

« Mon fils a repris le volant car tous les autres avaient bu de l’alcool.
Le seul qui avait son permis était aussi alcoolisé.
Il ne voulait pas prendre de risque en le laissant conduire.
Il est très touché par l’accident et très mal, tant pour les victimes et les blessés que pour les menaces de mort.
Je ne minimise pas sa responsabilité et lui non plus ne la minimise pas.
Il est actuellement sous bracelet électronique et il ne veut pas qu’on lui enlève.
Il est vraiment très affecté !
 
Il a été arrêté vers 7h30 du matin et on lui a appris qu’il y avait deux décès le jour de l’accident.
 
Je comprends la douleur des familles, mon fils va vivre avec ça toute sa vie.
 
On oubliera jamais une chose pareille.
Je ne dis pas que la responsabilité, du papa, de mon fils et moi n’est pas engagée.
 
Il assumera, comme j’assumerai », ajoute Isabelle.

« J’attends que la justice fasse son boulot ! »

Son fils, mineur n’avait pas de permis pratique au moment des faits.

« Il avait passé son permis théorique en novembre dernier ainsi que le test de perception. Il allait bientôt passer son permis pratique », poursuit Isabelle qui précise, « je suis la première affectée et mon fils aussi.

Il les connaissait bien les jeunes sauf les deux jeunes qui ont été tués, qu’il ramenait chez eux ! ».

Les jeunes qui revenaient d’un restaurant à Comblain-au-Point en pleine nuit avaient terminé la soirée sur la terrasse d’un restaurateur.

Dans notre édition de ce 7 juillet, le restaurateur avait aussi témoigné pour raconter comment s’était déroulée la soirée avant l’accident.

Des propos auxquels la maman du conducteur n’adhère pas.

« Il explique avoir fermé avant 1h du matin alors qu’il y avait encore des clients dans le restaurant.

Il a aussi servi de l’alcool aux jeunes jusque 3h du matin.

Il y avait des témoins… J’attends que la justice fasse son boulot car je n’aime pas qu’on ne dise pas la vérité », conclut-elle.

Article et rédaction par Amélie D 

Source

 

Le restaurateur, incriminé tient à prendre la parole et à clarifier la situation

La maman de Tom, effondrée s’exprime pour la première fois, Je veux que justice soit faite ! Le restaurateur a servi à boire à des mineurs et il les a laissés repartir

 

Des devoirs sont en cours pour l'accident d'Hamoir pour comprendre comment ces jeunes, dont certains mineurs, ont pu consommer de l’alcool avec excès

Suite à l’accident mortel à Hamoir, le bourgmestre de Hamoir a pris l’initiative de mettre sur pied un moment d’échanges de paroles ouvert à tous demain mardi 30 juin 2020

 

Le conducteur de l'accident mortel d'Hamoir Comblain placé sous bracelet électronique

 

Le conducteur mineur de l'accident à Comblain (Hamoir)déféré devant le juge

 

Les Hamoiriens de 17 et 20 ans sont décédés ils se trouvaient à six dans le véhicule conduit par un mineur

 

Soyez prévoyants aujourd'hui matin accident sur la N654 la route de Hamoir/ Comblain-Fairon deux personnes seraient décédées

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel