Pierre-Jean Chalençon pendant plusieurs mois à Liège, le collectionneur prévoit d’y installer la plus grande exposition d’un particulier consacrée à Napoléon

Lien permanent

Mais que faisait Pierre-Jean Chalençon à Malmedy ?

Avec son ami belge Fabien Bruyère, ils ont posé une pierre supplémentaire à l’édifice de sa future grande exposition napoléonienne à Liège.

Comment le collectionneur, vedette de la télé et cet avocat fiscaliste, royaliste, de la région liégeoise se sont-ils rencontrés ? Eh bien, par l’intermédiaire… d’« Affaire conclue ».

« J’ai découvert Pierre-Jean à la télévision et j’ai été très intrigué par le personnage.

J’ai souhaité le rencontrer à son palais Vivienne où il organise des visites.

J’ai d’abord été impressionné. C’est quelqu’un de particulier mais de très attachant. »

Rapidement, ils décident d’organiser une conférence en Belgique, en octobre dernier.

Et « par la suite, on a lancé l’idée, un petit peu folle, d’organiser une exposition à Liège sur Napoléon. »

Cette exposition, qui se voudra la plus grande au monde sur ce thème et venant d’un particulier, devrait voir le jour en avril prochain, à Liège-Guillemins.

« L’idée, c’est qu’on prenne 300 pièces », explique Pierre-Jean Chalençon.

« Ce qui est beaucoup et peu parce qu’il y a quand même 2.000 mètres carrés d’exposition.

Je veux une très belle exposition parce qu’à Liège, on est un peu dans le cœur de l’Europe francophone.

Napoléon y est venu deux fois !

Ce matin, je suis donc venu un peu pousser le projet.

On est bien avancé, on a un accord de principe ».

 
Chez Poutine en 2022

Cette grande exposition devrait rester à Liège jusqu’à la fin de l’année 2021, avant de s’envoler un peu partout dans le monde. « J’ai des demandes au Brésil, en Polynésie, et en Russie où le président Poutine souhaiterait avoir ma collection pour 2022. »

Article et rédaction CH.V.

Source

Commentaires

  • Une expo sur un fou sanguinaire, enivré de guerres, de pouvoir absolu, d'égocentrisme éléphantesque, de massacres de ses semblables dont au minimum 600 000 jeunes français envoyés manu militari à la boucherie.
    Si ce malade mental s'en était tenu exclusivement à la démocratie en France et à son code dont il faut reconnaître certaines qualités, la France serait bien grandie. Et dire que ce monstre a une sépulture exceptionnelle à Paris. Même Pétain a été condamné. Alors, que les nostalgiques belliqueux napoléoniens restent chez eux, et notre gare liégeoise exceptionnelle aura évité une pollution historique.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel