Permis de conduire, Le personnel a beau mettre les bouchées doubles, les retards se résorbent lentement

Lien permanent

À cause de la crise sanitaire, il n’est plus possible de passer son permis théorique sans rendez-vous.

À cause du nombre de candidats limités et des normes d’hygiène, les délais s’allongent.

Êtes-vous prêt à faire des dizaines de kilomètres pour passer votre examen théorique au permis B, plutôt de patienter de longues semaines ?

La question va se poser aux candidats qui trépignent à la perspective de décrocher leur permis provisoire
en ce début de vacances scolaires.

Les temps d’attente peuvent varier fortement d’un centre d’examen à l’autre.


Selon un tour d’horizon effectué ce vendredi, il restait des places disponibles ce lundi au centre
AutoSécurité de Namur.

Toujours au sein du réseau d’Auto-Sécurité, les habitants de la région de Lobbes devront attendre 
jusqu’au 7 juillet, ce qui est mieux que Tournai (10 juillet), Liège (13 juillet), Tihange (22 juillet) et Eupen (27 juillet).

Du côté du réseau AIBV, les échéances sont respectivement le 2 juillet à Mariembourg, le 22 juillet à Couillet et le 4 août à Braine-le-Comte.


DAVANTAGE D’HEURES PRESTÉES


Pour faire face au rush, AIBV a mis en place un nouveau système de réservation en ligne pour les examens théoriques et a augmenté le nombre d’heures prestées par le personnel (diminution du nombre de jours de
récupération ou de congé pendant la période de « rattrapage » qui court jusqu’à novembre prochain).

« Les claviers d’ordinateur sont désinfectés après chaque épreuve », rappelle Joël Theunissen, directeur pour le
permis de conduire chez Auto-Sécurité.

Les salles d’examen peuvent accueillir moins de personnes à cause de la distanciation sociale. Les candidats sont
tenus au port du masque.

Par contre, la chasuble destinée à empêcher les tricheries n’est plus en vigueur.


Pour l’examen de test de perception des risques, dont la réussite est obligatoire pour présenter le
pratique, on tourne plutôt aux alentours du 7-9 juillet dans beaucoup de centres d’Auto-Sécurité.

Chez AIBV, les disponibilités débutent le 2 juillet à Mariembourg, contre le 22 à Couillet et le 23 à Braine-leComte.


Pour le pratique, la première date accessible est le 14 juillet chez AIBV.

$Chez Auto-Sécurité, il faut plutôt attendre la deuxième, voire la troisième semaine de juillet pour pouvoir
choisir son créneau horaire dans la plupart des centres.

« Nous devons absorber près de huit semaines d’examens annulés et il ne nous est pas possible d’augmenter le nombre d’examinateurs disponibles.

Ceux-ci doivent être formés », indique Joël Theunissen d’AutoSécurité.


À cause du Covid, la validité des documents provisoires délivrés après la réussite d’un examen a été prolongée jusqu’au 30 septembre, si leur échéance était tombée pendant le confinement.

« Attention, il faut une carte d’identité en règle pour pouvoir passer une épreuve, nous avons eu des cas de personnes qui ne l’avaient pas renouvelée à temps », prévient Joël Theunissen. 


Article et rédaction par YANNICK HALLET

Source

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel