Les gens du voyage ont laissé de nombreux déchets qui ont dû être ramassés par les ouvriers communaux, le site va être totalement fermé pour empêcher le retour des caravanes.

Lien permanent

Nandrin: un nouveau dispositif a été installé pour bloquer les gens du voyage

Le 14 juin dernier, des gens du voyage, originaires de Valenciennes, se sont installés sur le terrain de football du club de Templiers-Nandrin avec 17 caravanes.

Une situation que le bourgmestre, Michel Lemmens a rapidement pris en main. Après avoir discuté avec eux sur place, le bourgmestre a autorisé leur présence jusqu’au 29 juin, à condition qu’ils respectent les règles de savoir-vivre.

Mais le moins que l’on puisse écrire est que ces règles de savoir-vivre n’ont pas été respectées. Tout d’abord, ils ont abordé avec insistance les citoyens pour leur proposer des services contre rénumérations.

Ensuite, ils n’ont guère respecté le voisinage et enfin, s’ils sont partis plus tôt que prévu ce samedi, ils ont laissé derrière eux un amas de déchets et de crasses, y compris des excréments !

Ils ont ainsi abandonné une batterie de voiture, une petite machine à laver, un seau, des bouteilles en plastic, du linge, des gobelets et autre bidon en plastic notamment, sur et aux abords du terrain de football.

« Les gens du voyage sont partis samedi et les ouvriers de la commune sont venus directement nettoyer le site. De gros blocs ont aussi été installés pour empêcher de nouvelles caravanes de pénétrer sur le site.

C’est un problème récurrent. La dernière fois, ils s’étaient installés sur le terrain sur lequel peut atterrir l’hélicoptère médicalisé de Bra-sur-Lienne.

Cette fois, ils se sont installés sur un terrain qui n’est plus d’actualité pour l’instant. Ils avaient laissé un monticule de déchets divers », regrette Francis Dupont, le président du club de football de Templiers-Nandrin.

« Ces gens du voyage ont versé une caution à leur arrivée.

Nous avons conservé cette caution qui ne couvrira pas l’ensemble des heures supplémentaires du personnel communal. Ils ont aussi payé le même tarif qu’à Amay par caravane et par jour.

Ils se sont installés sur un terrain qui était en chantier et nous avons dû stopper ce chantier suite à leur présence.

Nous leur avons fourni des sacs poubelles et nous sommes venus les collecter tous les jours. Ils nous ont prévenus vendredi matin qu’ils partiraient samedi à 16h et c’est ce qu’ils ont fait », précise le bourgmestre de Nandrin, Michel Lemmens.

« Nous avons refermé le site avec des blocs en béton, le double par rapport à la dernière fois. Les ouvriers du Service des Travaux ont nettoyé le site ce samedi.

A l’avenir, en concertation avec le club de football, nous allons réfléchir à une solution définitive pour empêcher la venue des gens du voyage.

Soit installer des barrières, soit créer un mini-fossé pour empêcher le passage des caravanes.

J’ai reçu de nombreuses plaintes des riverains et il y en a eu aussi beaucoup sur les réseaux sociaux

C’est peut-être ce qui a provoqué leur départ plus tôt que prévu », conclut Michel Lemmens.

Article et rédaction de Marc Gérardy

Source

 

Commentaires

  • Le CRAVN (Collectif pour la Ruralité et l’Art de Vivre à Nandrin) se satisfait à ne pas devoir, une fois de plus, exprimer sa colère devant la presse en lisant les propos recueillis du Bourgmestre lui-même. Ainsi, voilà qui confirme donc tous les désagréments que notre ASBL, au côté des riverains, dénonçait déjà il y a deux ans faisant suite au calvaire enduré par la présence des gens du voyage durant deux semaines de canicule.

    Les exactions et actes d’incivisme relevés par le Bourgmestre sont similaires à ceux de 2018, période durant laquelle les riverains subissaient en plus du tapage nocturne, des messes musicales données tous les 3 jours en plein air appuyées par du matériel sono, sans oublier le cadeau de départ, une voiture Mercedes abandonnée devant une clôture défoncée à charge de la commune, ainsi que le coffret d’alimentation électrique du Péry saccagé.

    Une négociation avec les gens du voyage est certes compliquée, et de surcroît, le respect mutuel des engagements pris s’avère toujours à sens unique et bafoué dans les accords par ces communautés. Après ce nouvel épisode, les riverains du Péry et le CRAVN espèrent profondément que prochainement le Conseil Communal votera et décidera des moyens adéquats et suffisamment efficaces pour décourager toute future implantation sur l’ancien terrain de foot qui jouxte les habitations ainsi que pour la nouvelle infrastructure sportive.

    D. Giltay pour le CRAVN

  • Comparons ce qui est comparable. Occupation du site par David Guetta: 3 jours pour tenter de faire disparaître toutes les merdes laissées. Gens du voyage: même pas une demi-journée (et encore c'était si rapide que je n'ai rien vu le dimanche). Pas difficile le fermier a déjà fauché ce lundi pour récupérer le foin. Après David Guetta il n'y avait rien à faucher mais plutôt à ressemer.

  • Et oui et les nombreux déchets tout au long de l année , les soirées etc les riverains interpellent pour les soirées foot , les déchets , etc certainement eux (les gens du voyages) également , ainsi que les vagues de vols etc ,mais personnes n est raciste hein , ils vont tous manifesté pour George Floyd , mais tout va bien , même pas peur la haine pour les uns ,n'est pas la haine pour des autres et le soir ils vont au lit la conscience tranquille !!!! et oui je ne saurais jamais me taire, cela m'a couter de partir de mon village !!! maintenant je n'ai aucun regret , quand je vois ça , oui ils sont connu , oui ils vous font peur, oui comment font-ils pour vivre etc , mais quand les choses sont passablement correct pourquoi grossir les choses , s'il y a fallu des heures pour réhabiliter l'endroit c'était certainement sous la cape d'invisibilité de Harry Potter, car quand je suis venue , il n'y avait personne . Aussi certainement les gens du voyage , tous les dépôts clandestins que je photographie depuis des années dans les quatre coin du village, que le personnel communal doit évacué , à vous lire tous les maux de la terre sur le village de Nandrin sont du au gens du voyage , sans eux pourquoi une machine à cannettes etc , avant de voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien !!! ah comme les choses sont facile à dire maintenant !!! montrer un village propre avec du respect des hommes travaillent aux voiries et je serais d'accord qu'ils sont des répugnents personnages !!! sans cela permettez moi de me poser la question d'où viennent les détritus , dépôt clandestins etc dans le village et le long des routes , ou devant les récyparc etc .

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel