La vente en ligne du château de la motte en Gée, surnommé le château rouge, de Tihange , s’est clôturée ce jeudi à 14 heures.

Lien permanent

Le château rouge à Tihange vendu 510.000 euros aux enchères

« La vente en ligne vient de se clôturer. Les enchères ont bien grimpé. Nous sommes satisfaits du prix de vente de 510.000 euros » commentait Valérie Goffe, de l’étude du notaire wanzois Moïra Pleinevaux ce jeudi à 14 heures.

Le château de la Motte en Gée faisait l’objet d’une vente judiciaire. Initialement, elle était prévue en avril dernier mais suite aux mesures sanitaires prises dans le cadre de la pandémie de coronavirus, elle avait été reportée. C’est sur le site de vente en ligne Biddit que le château de la Motte en Gée à Tihange a été mis aux enchères. Lancées voici une semaine avec une première mise à prix à 150.000 euros, elles viennent donc de se clôturer.

Huit candidats ont bataillé pour obtenir la propriété tihangeoise. Elle revient finalement à un Belge qui souhaite conserver l’anonymat. « Pour l’instant, il ne souhaite dévoiler ni son identité, ni son projet » a précisé Valérie Goffe.

 

Si les enchères sont clôturées, la vente n’est pas encore tout à fait officialisée. L’ancien propriétaire, un Luxembourgeois de 55 ans, a jusqu’au 24 juin pour introduire un recours, date à laquelle le p.-v. d’adjudication doit être signé.

Le couple de Waremmiens est déçu

Cette possibilité de recours a refroidi le couple de waremmiens qui s’était porté candidats acquéreurs (notre édition du 4 juin). À tel point qu’ils ont décidé de ne pas participer à la vente en ligne. « Nous avions un beau projet pour ce château, il correspondait à ce que nous cherchons depuis longtemps, mais cette possibilité de recours nous a fait reculer. J’espère sincèrement que tout se passera au mieux pour le nouvel acquéreur, mais la procédure judiciaire risque de prendre du temps. Et le château se détériore de plus en plus. Il est squatté, vandalisé… S’il doit passer un nouvel hiver sans pouvoir être rénové parce que la procédure judiciaire traîne, il risque de tomber en ruine » nous a confié l’ex-candidat à l’achat, dépité de ne pas avoir vu son rêve se concrétiser.

À l’abandon depuis dix ans, le site du château de la Motte en Gée est dans un triste état. Il est régulièrement occupé par une société d’air soft qui y organise des parties de tirs. Les amateurs d’Urbex, mais aussi des squatters envahissent régulièrement les lieux.

L’acheteur à 510.000 euros parviendra-t-il à redonner son lustre à ce château emblématique de la région hutoise ? Verdict dans quelques mois…

Article et rédaction Par A.BT

Source

Commentaires

  • C’est devenu un terrain de soft ball... honteux ! J’y suis à l’instant! Tout est saccagé par cette asbl....

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel