Des gens de voyages se sont posés dans les installations du club de Templiers-Nandrin, le bourgmestre de Nandrin s’est rendu sur place

Lien permanent

Vers 14h ce dimanche après-midi, une trentaine de caravanes immatriculées en France ont pénétré dans les installations du club de football la Royale Entente Sportive Templiers-Nandrin, rue du Pery.

Ces caravanes se sont posées en partie sur le terrain principal et aux abords de ce terrain, actuellement laissés au repos.

 

Des plots non dissuasifs

Une situation que le bourgmestre Michel Lemmens, mis au courant peu de temps après, ne connait que trop bien.

Il y a moins de deux ans, des gens du voyage s’étaient déjà arrêtés dans la commune : «La zone de police du Condroz s’est rendue sur place pour constater les faits, mais les moyens sont limités pour pouvoir directement agir.

Il est impossible de les chasser dans ces conditions. Il faut leur rappeler que ce n’est pas un endroit dédié à ce genre d’activité. Désormais, nous nous trouvons dans une situation désagréable, car le confinement est encore bien présent », déclare Michel Lemmens.

 

« Nous avons été informés qu’un groupe souhaitait venir à Nandrin et nous avons donc installé des plots en béton par précaution en concertation avec la police.

Malheureusement, cela n’a pas empêché ces personnes de forcer la barrière d’entrée et de déplacer ces deux blocs », déplore le bourgmestre.

 
Michel Lemmens s’est rendu sur place : « Je n’ai pas encore de précision, mais je suppose qu’il s’agit du même groupe provenant de Lille qui est venu il y a moins de deux ans. Lors de ma venue, il y avait peu de monde et je n’ai croisé personne pour le certifier à ce stade ».

Il fera le point sur la situation ce lundi concernant une future expulsion, mais aussi sur un accès à un point d’eau : « Nous entrerons en contact avec un médiateur de la Région wallonne avant de mettre en place un avis d’expulsion pour les inciter à partir.

Cet avis serait exécutable en 24 heures et nous pourrions alors envisager d’opter pour la manière forte dans un second temps. J’espère sincèrement que nous n’en arriverons pas là et que tout se passera bien ».

 

Maxime Gilles

Article et rédaction Par Maxime Gilles

Source

gitans,nandrin

 

 

« J’ai pris un arrêté d’expulsion des gitans. Mais l’idée est qu’ils puissent rester deux semaines car c’est pratiquement impossible de les déloger. Nous avons convenu d’un encadrement : ils vont être raccordés à l’eau et à l’électricité. Il y aura également un système de ramassage des déchets. Le tout, à leur frais. Deux semaines c’est acceptable, j’espère qu’ils tiendront parole et s’en iront après. Il nous appartiendra ensuite de mieux bloquer l’endroit et de prendre des dispositions pour que ces personnes ne soient plus à cet endroit dans deux semaines. Ils sont en partie aussi sur le terrain de football et risquent de l’endommager », explique Michel Lemmens.

Article complet clic ici 

Reportage au journal de RTL Info Des gens du voyage se sont installés hier à Nandrin

Voir la vidéo clic ici 

Source RTL Clic ici 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.