Des vacances en autonomie, le moyen d’éviter de côtoyer trop de monde ?

Lien permanent

Caravanes et motorhomes: on a dépassé les 100.000 immatriculations

Une grande majorité de voyageurs belges considère qu’il sera difficile de voyager normalement en respectant les règles de distance et d’hygiène.

Caravanes et motorhomes ont la cote : les ventes continuent à augmenter de 10 % par an


La Belgian Caravan-Camping and Motorhome Association (BCCMA) défend les intérêts des constructeurs et des importateurs de véhicules de loisir en Belgique.

L’association est la porte-parole de tous les professionnels actifs dans les secteurs des caravanes, des motorhomes, des caravanes résidentielles, du matériel de camping et des accessoires.

En collaboration avec le bureau de recherche IVOX, elle vient de mener une enquête auprès de la population belge afin de déterminer comment elle compte voyager dans une ère post-corona.


Dans le doute !!! 


Sans doute aussi un peu poussée par le virologue Marc Van Ranst qui a conseillé ce genre de vacances.

Les voyageurs sont « chez eux », quelle que soit leur destination.

Ils disposent de leurs propres sanitaires.

Dans un véhicule que l’on dit aussi « récréatif », il est parfaitement possible de maintenir sa propre bulle.

Les contacts avec les autres peuvent être limités, contrairement aux voyages en avion ou aux séjours dans des hôtels très fréquentés, avait-il ainsi expliqué.


Le coronavirus a donc changé la donne pour les vacances.

Que dit l’étude ?

Seulement 18 % des répondants indiquent que leurs projets de vacances n’ont pas changé.

Parmi les Belges interrogés qui ont déjà dû adapter leurs projets de vacances, 74 % déclarent avoir dû annuler complètement un ou plusieurs séjours de vacances.

26 % affirment qu’ils voyagent maintenant différemment, qu’ils ont raccourci la période de voyage, qu’ils voyagent avec un autre groupe ou qu’ils ont opté pour une autre destination.


Les Belges qui prévoient encore de voyager cet été, devront également changer de moyen de transport.

Nombreux d’entre eux opteront beaucoup plus souvent pour la voiture.

75 % des répondants considèrent le transport aérien avec hébergement sur place comme l’option la moins sûre. Un répondant sur deux considère une caravane ou un motorhome comme le choix le plus sûr parmi les moyens de voyager.


Enfin, 66 % des voyageurs belges considèrent la caravane ou le camping-car comme une solution pour voyager en toute sécurité après la crise du coronavirus.

Cela se ressent au niveau des locations mais aussi des ventes : « C’est clair qu’il y a un effet coronavirus », nous dit Frédéric François, secrétaire générale de la BBCMA.

« C’est un secteur qui est en pleine augmentation, nous avons dépassé le cap des 100.000 immatriculations, l’évolution est de 10 % par an ». Et cette année devrait être encore meilleure au niveau des ventes.

C’est tout ce que souhaite le secteur.

Article et rédaction par Par Muriel Sparmont

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel