Massacre d'Oradour-sur-Glane il y a 76 ans aujourd'hui 10 juin 1944, souvenirs sur le Blog avec photos

Lien permanent

Le massacre d’Oradour-sur-Glane , le 10 juin 1944, de ce village de la Haute-Vienne, situé à environ vingt kilomètres au nord-ouest de Limoges, et le massacre de sa population (642 victimes), par un détachement du 1er bataillon du 4e régiment de Panzergrenadier « Der Führer » appartenant à la Panzerdivision « Das Reich » de la Waffen-SS.

Il s'agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes, assez semblable à ceux de Marzabotto, ou de Distomo (ce dernier perpétré lui aussi le ), qui transposent sur le front de l'Ouest des pratiques courantes sur le front de l'Est.

Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l'amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l'état.

Source info 

Massacre d'Oradour-sur-Glane clic ici

403785_4204614883896_392929992_n.jpg

428797_4204609563763_1290400429_n.jpg

486508_4204611483811_1802284752_n.jpg

548971_4204614643890_1316814648_n.jpg

576030_4204614443885_2127488825_n.jpg

549137_4204610163778_343303864_n.jpg

 

 

 

 

 

Institut National de l'Audiovisuel http://www.ina.fr Abonnez-vous http://www.youtube.com/subscription_

https://www.youtube.com/watch?v=uhu12RiJYL0

Commentaires

  • En septembre dernier, j'ai pu effectuer ce pèlerinage. La visite débute par une exposition qui vous donne un aperçu des quatre années de guerre. Ensuite vous traversez une galerie qui vous énumère les noms de toutes les victimes avec pour la plupart une photo récupérée. C'est où l'émotion vous amène les larmes aux yeux de voir ces bébés, ces gamins, ces fillettes et tous ces adultes assassinés. En suite c'est la découverte du village martyr. A ce moment, j'ai revu le spectacle que je découvrais à Ougrée quand je sortais de l'abri après un bombardement.
    Je garde de cette visite un gout amer surtout que à l'heure actuelle de telles choses se passent encore presque quotidiennement par le monde.

Les commentaires sont fermés.