• Le restaurant claviérois n’a pas survécu à la crise du covid, Le chef Thibaut Laffut dépose le bilan

    Lien permanent

    Clavier: fragilisé par le covid, le Cap des Trois Provinces ferme

    Depuis le début de la crise, cafés, restaurants, bars sont en grande souffrance. Restés fermés durant de longues semaines, ils pourront rouvrir à partir du 8 juin, sous conditions strictes.

    Mais ces trois mois d’inactivité risquent bien de provoquer une déferlante de faillites.

    Le Cap des Trois Provinces, situé à Clavier en fait partie.


    Selon une étude menée par l’expert en données d’entreprises Graydon, une entreprise horeca sur deux se trouve au bord de l’asphyxie.

    Les annonces de non-réouverture pour les restaurants se multiplient en Belgique. En effet, durant près de trois mois, l’horeca est resté porte close.

    Malgré la réouverture annoncée pour le 8 juin de l’horeca, avec des conditions strictes à respecter, certains restaurateurs ne pourront pas subvenir à leurs frais à long terme et déposent le bilan.

    Pas de vente à emporter


    C’est le cas du Cap des Trois Provinces à Clavier, ouvert en 2012.

    Thibault Laffut, le patron a pris les devants et a annoncé la « non-réouverture » de son établissement.


    « Le 13 mars, on a appris qu’on devait fermer. Cela a été compliqué car on avait fait toutes nos commandes. On s’est dit qu’on allait rebondir ; de nombreux restaurateurs se sont lancés dans la vente à emporter.

    Pour moi, ce n’était pas facile, je suis situé dans un petit village du Condroz et je ne peux pas bénéficier du take-away. Le traiteur aurait été difficile pour les livraisons », explique Thibault Laffut.

    Trois loyers de retard
    Sans rentrées financières depuis lors, le patron s’est remis en question.


    « Au départ, il n’était pas question de ne pas rouvrir.

    Mais plus le temps passait, cela devenait vraiment long. Depuis quinze jours, je me suis dit que cela commençait à faire beaucoup.

    On a trois loyers de retard. Il y a des frais fixes, des charges… Même si le gouvernement a reporté certains frais, il faudra les payer un moment donné », ajoute-t-il.

     

    Attristé par cette annonce, Thibault Laffut ne voyait pas d’autre échappatoire.


    « Le restaurant tournait correctement.

    Au total, j’avais la possibilité d’accueillir 50 couverts à l’intérieur et 20 sur la terrasse.

    Avec les mesures annoncées ce mercredi, j’aurais pu mettre huit personnes dehors et 21 à l’intérieur.

    J’aurais retiré le côté convivial mais surtout, cela n’aurait pas été rentable. Et j’allais peut-être me mettre la corde au cou, ce qui n’est pas le but.

    On ne sait pas vers quoi on va et je n’ai pas envie de vivre avec ça.

    Je n’ai pas envie d’investir de l’argent, de fond propre sans savoir si ça va aller.

    C’est m’endetter pour rien. Je voulais rester sur une note positive et ne rien devoir aux fournisseurs. Je voulais avoir le respect de tout le monde ».


    Pincement au coeur


    Avant d’annoncer sur les réseaux sociaux qu’il fermait, Thibault Laffut avait tout de même encore un infime espoir. « Jusqu’au dernier moment, j’ai espéré que les mesures soient moins strictes. Sans la crise du coronavirus, le restaurant serait toujours là. », précise le patron.


    Dans la foulée du conseil national de sécurité, Thibault Laffut a prévenu sa clientèle.

    « J’ai évidemment un pincement au cœur. Un restaurant c’est beaucoup de sacrifices même si ça reste une passion. Il y a eu de la joie, du bonheur.

    Le fait de fermer provoque un ascenseur émotionnel, je suis passé par toutes les phases.

    Ce confinement nous avait donnés du temps pour réfléchir sur le futur de notre restaurant et je vous avoue que cela n’est pas facile de prendre cette décision et que c’est mûrement réfléchi. Nous avons calculé toutes les options possibles, pour la sauvegarde de notre activité ». Et il ajoute.

    « Les gens sont très compréhensifs et me disent que c’est très courageux. Je commençais déjà à recevoir des demandes de réservations ».


    Thibault Laffut travaille actuellement sur un nouveau projet… qui devrait être bientôt dévoilé d’ici quelques semaines.

    Article et rédaction Par Amélie Dubois

    Source

  • Avis décès de la région Monsieur Albert DEFGNÉE époux de Madame Marie-Louise Maquinay Xhoris

    Lien permanent

    Domicilié à Xhoris (4190)
    Né à Sougné-Remouchamps (4920) le mercredi 30 mai 1934
    Décédé à Liège (4000) le jeudi 4 juin 2020 à l'âge de 86 ans

    defgné dc.png

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • Afin d'éviter l'affluence dans les recyparcs !!! une solution ici !!!

    Lien permanent

    Intradel

    Infos recyparcs - Affluence  Téléphonez avant et ÉVITEZ le SAMEDI et MARDI

    En cette période de déconfinement, les distances de sécurité restent d’application.

     Comme dans votre grande surface préférée qui n’accepte qu’un certain nombre de caddies en même temps dans le magasin, nous n’acceptons qu’un certain nombre de voiture par recyparc .

    Ceci engendre des files d’attente parfois longues surtout le samedi et le mardi qui, dès lors, sont des jours à éviter.

    Préparez votre visite en commençant par téléphoner à votre recyparc favori afin de connaître le temps d’attente approximatif.

     Rappelez-vous que la dernière entrée DANS le recyparc est à 16h45 (pr petits dépôts)

    Et surtout, nous vous remercions d'avance pour votre patience et votre compréhension

    recy5 juin .jpg

     

     

  • Des parois de sécurité à la Brasserie le 320 de Nandrin

    Lien permanent

    Brasserie le 320 


    Finition des parois de sécurité pour notre clientèle cela pour vous accueillir dans les meilleurs condition

     

    Brasserie le 320

    Emmy ,Vincent et leur équipe son heureux de vous accueillir pour la Réouverture à partir de ce lundi 08/06
    Nous avons tout prévu pour vous recevoir en toute sécurité:
    -Gel hydroalcoolique
    -Masque
    -Parois de séparation
    -Distance entre les tables de notre terrasse
    Pour toute réservation 0496.21.03.16


    Route du Condroz 
    4550 Nandrin

    04 262 16 99

     

  • Nouvel horaire provisoire des Eucharisties sur le Condroz

    Lien permanent

    NOUVEL HORAIRE PROVISOIRE DES EUCHARISTIES

    Les eucharisties dominicales
    Les mesures sanitaires communiquées par les autorités civiles et religieuses nous obligent à revoir l’horaire habituel des eucharisties dominicales.

    Les grandes églises seront privilégiées pour respecter les règles de distanciation sociale. Provisoirement du moins, les eucharisties dominicales ne pourront plus être célébrées dans certains lieux (presbytère d’Ouffet, chapelles d’Ochain, de Pair et de Villers-aux-Tours, églises de Bois, de Hody, de Ramelot et de Villers-le-Temple, cafétaria de la clinique de Fraiture).


    Sur Nandrin-Tinlot, la fréquentation habituelle des eucharisties de 10h30 nous conduit, provisoirement du moins, à choisir la grande église de Nandrin pour permettre à tous ceux qui le souhaitent d’y participer (plutôt que de garder l’horaire habituel et prendre le risque de devoir éventuellement refuser du monde à l’entrée). Les eucharisties de semaine, elles, se dérouleront selon l’horaire habituel.

     

    Merci pour votre compréhension.


    L’équipe pastorale et les équipes relais réunies ce jeudi 4 juin

     

    Brèves spéciales n°10. clic ici pdf

    horaire euca.jpg

     

     

     

     

  • Pepone qui a décidé d’offrir des masques de protection estampillés «Full Gaz» aux SDF

    Lien permanent

    La générosité est probablement la qualité première de l’humoriste de Saint-Georges, Pepone qui a décidé d’offrir des masques de protection estampillés « Full Gaz », sa marque de boisson énergisante, à une association liégeoise qui s’occupe de SDF « Les anges de la rue ».


    Au total, 50 masques seront distribués à ces sans-abris.


    « Chaque semaine, nous préparons une cinquantaine de repas avec boissons, couvertures, produits d’hygiène et nous marchons dans toute la ville de Liège pour les distribuer à chaque personne sans domicile.

    Nous leur donnerons donc ces masques en même temps », détaille Laurence, la responsable de l’association.

    Du côté de Pepone, le but n’est clairement pas de gagner de l’argent sur ces masques.

    « Nous les vendons au prix de 6 euros mais en distribuant des masques aussi, il n’y a pas de bénéfices au final », lance Pierre Remouchamps, alias Pepone.
    « Full Gaz », c’est donc cette marque de boisson énergétique qui est en train de grimper en flèche.

    Et ce, pour plusieurs raisons.
    « Il faut savoir que notre force, c’est le développement par les réseaux sociaux.

    Nous sommes les seuls à faire ça. Sans oublier que notre boisson ne contient pas de taurine et qu’elle est 50% moins sucrée que la plupart des boissons énergisantes. Et son prix qui est inférieur à la moyenne (0,85 cents) », souligne-t-il encore.

    Alors que tout partait d’un simple défi, la boisson « Full Gaz » est un véritable succès avec plus de 280.000 canettes vendues depuis son lancement fin janvier. D’ailleurs, elle va déjà s’exporter à l’étranger, au Luxembourg et en Tchéquie notamment.
    Jusqu’à présent, la boisson se retrouve déjà dans les rayons des Intermarché, Night & Day, Match et Smatch mais l’aventure ne fait que commencer puisque Cora Belgium et Carrefour sont sur le point de faire de même.


    Article et rédaction CEDRIC MONTULET

    Source

  • La fabrique d’église reste propriétaire pour cinquante ans à Anthisnes

    Lien permanent

    Toujours propriétaire de la place Legros, la fabrique d’église d’Anthisnes fera payer un loyer annuel de 1340€ à la commune pendant 50 ans.


    Le port du masque était obligatoire ce mardi soir pour les mandataires et pour le public du conseil communal d’Anthisnes, qui se tenait exceptionnellement dans la salle communale, rue du Centre.

    C’est une des rares communes qui a choisi de rendre le masque obligatoire, en plus d’imposer la distanciation. « On pouvait le retirer lorsqu’on parlait, ce qui est compréhensible, » rassure le bourgmestre Marc Tarabella.


    Parmi les dossiers abordés mardi, il en est un que les « anciens » de la commune connaissent depuis longtemps. Les élus ont dû approuver le renouvellement du bail emphytéotique de la place communale Joseph Legros, arrivé à échéance, pour une durée de 50 ans.

    Fait rare, cette place est propriété de la fabrique d’église d’Anthisnes, à laquelle la commune paie un loyer annuel de 1340€.

    Signé en 1982 par la commune, le dernier bail serait arrivé à échéance en 2015, mais le bourgmestre a un doute.

    « J’étais déjà jeune conseiller en 1990 et je me souviens avoir approuvé un nouveau bail de 27 ans cette année-là, suite à la réfection totale de la place. Si ma mémoire est bonne, ça veut dire que l’échéance était en 2017 et non 2015. Je vais vérifier les archives. Je préfère devoir payer 3 ans de retard que 5. »


    Allégement fiscal Covid-19


    La commune a choisi de faire un geste fiscal auprès des entreprises situées sur le territoire communal qui, pour certaines, souffrent de la crise sanitaire. Elles ne devront pas payer la taxe sur la force motrice cette année. « Ça représente un total de 20.000€ pour la commune.

    On ne savait pas faire d’autres cadeaux car la fiscalité est quasiment inexistante à Anthisnes en dehors de l’IPP et du précompte immobilier, » explique le mayeur. La taxe concerne 8 entreprises comme les matériaux Saint-Gobain et les carrières.

    Réfection de 3 voiries


    La commune va allouer un budget de 191.000€ sur fonds propre pour différents travaux de voirie. Une partie de la rue de la Bruyère, non-asphaltée, sera désormais asphaltée. Les rues des Carrières et de la Libération subiront une réfection complète. « Ce sont des rues avec beaucoup de trafic qui font la jonction entre Anthisnes et Vien. On espère attribuer le marché avant l’hiver. Les travaux devraient durer 50 jours ouvrables. Une déviation sera prévue par le village de Hody. »
    Enfin, dans le cadre du Plan d’Investissement Communal 2019-2021, la toiture et l’isolation de l’Espace du Vieux Château (ancienne maison Lejeune) seront refaites pour en améliorer l’efficience énergétique. L’espace accueille aujourd’hui les titres-services et sert de lieu de réunion pour les associations.


    Article et rédaction de P.Tar.

    Source

  • Avis décès région Madame Jeanne DAMARD Veuve de Monsieur Octave DEGIVE de Tavier

    Lien permanent

    Domiciliée à Tavier (4163)
    Née à Sprimont (4140) le lundi 5 septembre 1921
    Décédée à Tavier (4163) le jeudi 4 juin 2020 à l'âge de 98 ans
    Veuve de Monsieur Octave DEGIVE

    dc damart.png

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • Grosse intervention sur l'incendie du château de Vervoz à Clavier pour les sapeurs de notre Zone de Secours

    Lien permanent
     
     
     
    Zone de Secours Hemeco  l'annonce sur leur page 

    Grosse intervention sur incendie de bâtiment (château) pour les sapeurs de notre Zone de Secours cette nuit.
    Appelés vers 3h du matin, chaque poste a envoyé un départ complet ainsi que des moyens supplémentaires. Le gros de l'intervention s'est terminé vers 8h. Quelques sapeurs hamoiriens sont restés sur place pour eviter une éventuelle reprise du feu.
    On retrouvait sur place :
    Zone Hemeco :
    - Véhicule Officier : VC310 BMW X3 2.0D
    Zone Hemeco - Poste de Hamoir :
    - Autopompe Semi-Lourde 4x4 : PX303 Mercedes Atego 1630 AF E6 4x4 Vanassche
    - Auto-échelle 24m : E301 MAN 14.220 LC Magirus DLK 18-12 CC Fire Technics
    - Citerne 8000L : C303 Renault G260.17 Rosenbauer
    - Citerne 4500L 4x4 : CX307 MAN TGM 18.240 4x4 Plastisol / Fire Technics
    Zone Hemeco - Poste de Huy
    - Autopompe Semi-Lourde : P301 Mercedes Atego 1429 F Vanassche
    - Auto-Echelle 32m : E303 Mercedes Atego 1529F Metz DLAK 23/12 Somati
    - Citerne 8000L : C304 Scania G360 LB MSZ Vanassche
    - Citerne 8000L : C302 Volvo FM9.340 Plastisol / Fire Technics
    - Matériel : V331 Mercedes Sprinter 414 Rosenbauer Belgium
    Zone Luxembourg - Poste de Marche-en-Famenne
    - Citerne 13000L : C309 MAN TGA 26.430 6x2 A1Group
    Police du Condroz
    - Combi Volkswagen T5
    Aide Médicale Urgente
    - Ambulance HAMOIR 1 : Mercedes Sprinter 319CDI Ambucar
    - Ambulance HUY 1 : Mercedes Sprinter 519CDI NCV3.1 Ströbel / Ambucar
    - Ambulance AMAY : Mercedes Sprinter Autographe

    Zone de Secours Hemeco

     

    Important incendie au château de Vervoz à Clavier: une personne décédée !!! Article SudInfo clic ici 

     

  • En route vers la reprise !

    Lien permanent

    Après la reprise des célébrations de funérailles dans les églises, voici celle des célébrations dominicales (et en semaine) prévue pour le 8 juin sous certaines conditions. La décision gouvernementale de ce mercredi 3 juin nous réjouit. Nombre d'entre nous y aspiraient depuis longtemps. Elle met un terme à l’impatience et intervient comme un soulagement.
    Quelle joie de pouvoir à nouveau nous rassembler en communauté pour « chanter, prier, célébrer » le Seigneur ! Mais la joie des retrouvailes sera bien malgré nous en demi-teinte. Car il faudra nous rencontrer masqués et se retrouver en gardant ses distances. Nettoyage des mains au gel hydroalcoolique en entrant dans l’église et respect des distanciations physiques seront de mise. Nous pourrons nous saluer mais à bonne distance ; les poignées de main et les embrassades attendront encore un peu. Nous devrons mettre la sécurité sanitaire au premier plan en agissant avec prudence et responsabilité.
    Des mesures strictes et contraignantes mais légitimes et nécessaires nous ont été communiquées par les autorités civiles et religieuses (protocole disponible sur notre site www.cathocondroz.be).

    Elles risquent d’évoluer au fil des semaines. Nous les appliquerons en tentant de trouver le juste équilibre : ni les amplifier exagérément ni les prendre à la légère. Il y aura probablement des maladresses. Certains seront agacés en jugeant que nous en faisons trop. D’autres estimeront que nous n’en faisons pas assez. Merci de votre patience et de votre bienveillance. Nous apprendrons ensemble à « célébrer autrement ».
    Un certain nombre de personnes ne se risqueront pas à nous rejoindre par sage prudence ou par crainte de s’exposer. Nous les porterons dans notre prière et serons en communion avec elles. Nos communautés, reconnaissons-le, sont composées souvent de personnes agées, donc plus à risque. Nous avons une responsabilité toute particulière envers elles. Pour ceux dont la santé est fragile ou qui hésitent à participer dans les conditions actuelles, les célébrations à la radio et à la télévision se poursuivront.
    Après plus de deux mois sans aucune célébration dans nos églises, confions au Seigneur cette nouvelle étape de sortie du confinement ! Toutes ces mesures rendront sans aucun doute nos célébrations un peu moins cordiales dans un premier temps. Nous n’en serons pas moins nourris de la Parole de Dieu et de son Pain de vie, dans le souffle de l’Esprit. Même masquée, notre joie sera grande de pouvoir nous retrouver et célébrer ensemble le Christ ressuscité !
    Pour l’équipe pastorale, Armand Franssen

    Brèves spéciales n°10. clic ici pdf

  • Tu cherches un stage pour les vacances été 2020 ?

    Lien permanent

    L'accueil temps libre de Nandrin organise lors de tous congés scolaire des activités de garderies, d'activités et d'animation pour les enfants.

    Chaque vacances correspond à des thèmes adaptés aux tranches d'âges des enfants accueillis.

     

    Toutes les infos clic ici 

     

    Source info clic ici 

    http://www.nandrin.be/

     

     

     

  • Une idée pour la fête des pères ? Brunch fête des pères chez Saveurs et Traditions à Nandrin

    Lien permanent

    Miche ronde et confiture de fruits
    Pain perdu, couque Suisse et beurre
    Terrine de saumon fromage blanc aux herbes
    Tomate farcie aux crevettes grises et aneth
    Galantine de volaille aux légumes croquants
    Boeuf braisé au romarin
    Boulettes napolitaine et coulis de tomates
    Quenelle de mousse de canard et pain d’épices
    Carré de porc laqué chou chinois aigre doux
    Le trio de fromages affinés de chez Caseus à Neupré
    - Petite Fleur Fines Herbes
    - Abbaye du Père Saintois
    - Chèvre Speculoos
    Sirop de Liège et cûtes peûres petits pains
    Assortiment de pâtisseries
    - Profiteroles
    - Carré aux abricots
    - Javanais
    Le brunch est fourni à partir de 2 couverts
    25 euros à emporter au magasin entre 8h30 et 9h30
    27 euros livré entre 9h00 et 12h00
    Réservation au 085/232464 ou 0495/151539 de 8h30 à 18h00 du mardi au samedi


    Date limite des réservations le 09/06/2020
    Votre traiteur
    Philippe Bomersomme

    2sav.jpg

     

    Saveurs et Traditions

     

    saveurs 8 mai.jpg

  • Gardez vos précautions avec les seniors

    Lien permanent

    L’élargissement des contacts familiaux n’est pas un problème tant qu’on respecte les gestes barrière. Mais, il y a une vraie nécessité de garder certaines précautions par rapport aux personnes âgées », affirme Yves Van Laethem, infectiologue.

    « Je pense qu’il ne faut absolument pas les priver de ces contacts familiaux, ce sont d’ailleurs ces personnes – les grands-mamans et les grands-papas – qui sont les plus demandeuses de ces contacts.

    Je ne parle pas ici des gens en maison de repos mais des personnes qui vivent chez elles.

    S’il ne faut pas garder une absence de présence par rapport à eux, il faut garder des précautions supplémentaires. Ça me gêne donc énormément quand je vois des familles qui se précipitent dans les bras de l’autre avec de gros bisous et sans masque. Pour les gens comme moi de plus de 65 ans, on gardera des précautions.

    Je verrai mes petits-enfants mais ils ne mangeront par exemple plus sur mes genoux.

    On va donc permettre à tout le monde de participer y compris à ces personnes qui sont le plus en manque peut-être mais en gardant les fameuses barrières. Le Conseil national de sécurité a insisté et ré-insisté sur ces dernières.

    Ces barrières, il faut les garder comme étant actuellement quelque chose dans notre patrimoine génétique de résistance contre le virus. Les mesures barrière contre le coronavirus, c’est un menu à prendre en entier, on ne peut pas choisir à la carte ».
    « Une vie normale jusqu’à un certain point »


    Un avis partagé par un virologue bruxellois. « Il n’y a pas de second pic, ni de vaguelettes. On peut donc reprendre une vie normale : famille, amis, horeca… Normale jusqu’à un certain point car les mesures barrière vont faire partie de notre vie durant des mois », explique le spécialiste.

    « Ces mesures, ce sont : le lavage des mains régulier, la distanciation sociale, le port du masque le plus possible, le fait de rester chez soi quand on est malade et la restriction des contacts malgré l’élargissement des bulles. Sans ces mesures, on donne une chance au virus de regagner du terrain.

    Si on veut garder les libertés que nous avons acquises ce mercredi, il faut donc que nous acceptions ces 5 petites restrictions, la fin des gros événements rassemblant des milliers de personnes et la protection de nos seniors et les plus fragiles ».


    Mais faut-il donc porter un masque en contact avec les plus de 65 ans ?

    « Il faut considérer ce point. En présence de personnes de plus de 65 ans, le port du masque doit pour moi être considéré », ajoute Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus.


    Syndrome de glissement
    Du côté des psychologues, cet élargissement des contacts familiaux est vu comme une bouée de sauvetage pour certains de nos seniors.

    « Moi et mes confrères, nous étions de plus en plus appelés à l’aide par de familles qui voyaient un grand-père, un oncle, une mère… se laisser mourir car il ou elle ne pouvait pas voir toute sa famille.

    En raison de problème d’audition, certains n’avaient même plus de lien par téléphone et ont sombré dans la solitude », nous confie Élodie, une psychologue.

    « C’est ce qu’on appelle le syndrome de glissement. Il est caractérisé par l’acte d’abandonner la vie à la suite d’un événement traumatique. Ici, ce fut le confinement et l’absence de contacts familiaux ».


    Article et rédaction Alison Verlaet

    Source

  • J. Connolly’s Bar route du Condroz à Nandrin pourrons servir 60 couverts tous les jours

    Lien permanent

    Au « Connolly’s » route du Condroz à Nandrin, le patron Laurent Emond respire à nouveau.

    « C’est un énorme ouf de soulagement !

    Car tout le secteur a besoin d’aide. Nous sommes exsangues.

    Nous allons à présent foncer pour être prêts lundi prochain, même si la carte sera plus réduite.

    Et une bonne nouvelle ne venant jamais seule, j’ai reçu ce mercredi matin l’aide d’urgence du gouvernement wallon de 5.000€.

    Je suis aussi content que l’on ne doive pas prendre les coordonnées des clients car nous ne sommes pas des gendarmes.

    Je suis content aussi de l’heure de fermeture qui a été postposée d’une heure (1h du matin) et du nombre maximal de personnes par table augmenté à 10.

    Avec ma terrasse extérieure et par bon temps, nous pourrons servir 60 couverts tous les jours, y compris le lundi qui était notre jour de fermeture, le midi et le soir.

    En cas de mauvais temps, il y aura peut-être deux services le soir.

    Nous n’avons pas proposé de plats à emporter car c’est un autre métier qui demandait une autre organisation », explique Laurent Emond.


    Article et rédaction de MARC GéRARDY

    Source

     

     

    149, Route du Condroz 
    4550 Nandrin

    085 82 58 90

     

     

  • Don de sang à Nandrin jeudi 11 juin 2020

    Lien permanent

    Collectes de sang mobiles

    Chaque jour, de nouvelles situations surgissent où votre sang peut sauver une vie humaine. Accidentés de la route, leucémiques, hémophiles, grand brûlés : tous peuvent avoir besoin de votre sang pour recouvrer la santé ou échapper au pire.

    Puis-je donner mon sang?

    Oui, si vous êtes âgé(e) de 18 à 70 ans et en bonne santé.

    Où et quand puis-je donner mon sang ?

    Nous vous invitons à consulter l’agenda des collectes de sang sur le site Transfusion.be.

    Informations:

    N° de téléphone gratuit: 0800 92 245
    Site web: www.transfusion.be

     

    Jeudi 11 juin 2020 de 16:00 à 20:00
     
     

    Ecole st martin

     

    Rue de la rolée 4 - 4550 Nandrin

     

    Toutes les infos clic ici 

     

    •  de 16:00 à 20:00
  • Une opération de votre journal un Bon de réduction de 0,50 € pour un masque chez votre libraire

    Lien permanent

    Les librairies et les journaux du groupe Sudpresse s’associent pour offrir un masque à leurs fidèles clients/lecteurs à prix réduit.


    Ces jeudi, vendredi et samedi (du 5 au 7 juin), contre un bon à découper dans l’une des éditions de Sudpresse (La Meuse, La Capitale, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord-Eclair), vous recevrez un masque pour le prix de 3,99 € au lieu de 4,49 €.

    Soit un bon d’une valeur de 0,50 €.


    Il s’agit d’un masque de qualité qui répond aux normes USN1 – Normes belges NBN/DTD.

    Un masque en tissu, qui allie à la fois les qualités respirantes et filtrantes.

    Il s’attache aux oreilles, il est de couleur unique (le blanc) et de taille unique.


    Précisons que les abonnés à nos éditions bénéficient aussi de ce bon de réduction.

    Ils le découperont dans leur journal et le présenteront à leur libraire qui leur vendra le masque à prix réduit.

    Un mode d’emploi explique comment l’entretenir correctement.


    Cette opération s’inscrit dans une volonté de soutien à la population. Le masque fait désormais partie de notre… quotidien. Le porter fait partie des gestes barrières contre le Covid-19. Il est conseillé lorsque la distance de 1,5 mètre ne peut être respectée. Il est même obligatoire dans certains lieux, comme les transports en commun (pour les plus de 12 ans).

    Source

  • Et bien NON, une option de traçage n’est pas installée en secret sur vos smartphones

    Lien permanent

    Non, une option de traçage n’est pas installée en secret sur vos smartphones: ce message, relayé par de nombreux internautes, est une fake news!

    Ces derniers jours, vous avez peut-être vu circuler sur les réseaux sociaux une publication indiquant qu’une option de traçage du Covid-19 avait été téléchargée automatiquement sur votre téléphone, sans votre accord. S’en suivent des consignes pour désactiver cette fonctionnalité. Attention, il s’agit d’une « fake news » qui n’a pas d’autre but que semer la panique chez vous.

    Dernièrement, un message indiquant qu’une option de traçage du Covid-19 a été secrètement installée sur votre smartphone circule beaucoup sur les réseaux sociaux. En France, où l’application StopCovid est téléchargée en masse, une rumeur similaire existe, qui dit que le gouvernement installe par défaut son outil sur les smartphones de la population, sans obtenir leur accord.
    Plusieurs internautes et sites conspirationnistes ont donc indiqué une marche à suivre pour désactiver ce traçage, auquel de nombreuses personnes sont opposées. Rassurez-vous, le gouvernement belge n’est pas en train de vous tracer à votre insu. En fait, il s’agit de la solution développée par Google et Apple pour aider les États à effectuer un traçage plus efficace. Elle est donc présente sur votre appareil, mais n’est utilisée ni par l’État belge, ni par une agence de santé.

     

    Qui plus est, cette option serait, même si la Belgique souhaitait l’utiliser, purement facultative et nécessiterait le téléchargement d’une application dédiée pour activer le traçage de contacts. Bref, il ne s’agit absolument pas d’une installation par défaut sur votre appareil.

    Source