Maisons de repos: les visites étendues à quatre personnes

Lien permanent

Grande nouvelle pour les maisons de repos de Wallonie : les visites aux résidents vont être étendues. C’était une demande du secteur, qui a rencontré la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale,  mardi matin.

La circulaire qui modifie les règles de visite est prête à partir, les mesures pourront être rapidement mises en application.
Qu’est-ce qui est prévu ?

Un assouplissement assez net puisque ce seront quatre personnes qui pourront rendre visite à leur proche, au lieu d’une aujourd’hui.

Quatre personnes, donc, toujours les mêmes, qui pourront venir deux par deux.

C’est l’autre grande nouveauté pour les résidents des maisons de repos et des maisons de repos et de soins.


Il est clair que toutes les autres règles de prudence devront rester d’application pour le moment. Des règles de prudence (distance, visite si possible en extérieur ou dans un local vaste et aéré…) que chaque direction d’établissement a la responsabilité de mettre en œuvre.

C’est une bonne nouvelle pour des résidents qui sont isolés depuis plusieurs semaines mais la prudence reste toujours de mise et reste le maître mot.

Visites préalables autorisées


Autre grande nouveauté qui figure dans la circulaire ministérielle : l’organisation de visites préalables à l’éventuelle entrée en maison de repos.

C’est aussi une demande des diverses fédérations du secteur de l’accueil des personnes âgées.


Jusqu’à présent, ces visites préalables n’étaient pas possibles.

Et peu de nouvelles entrées ont eu lieu dans les maisons de repos alors que, malheureusement pourrait-on dire, de nombreuses places sont libres.

Des visites préalables seront désormais possibles, sur rendez-vous pris avec la direction de l’établissement. Le candidat résident pourra visiter les lieux avec deux membres de sa famille. La règle reste par ailleurs une quarantaine pour toute nouvelle admission.


Précisons encore que le nombre de clusters ne cesse de diminuer dans les établissements wallons.

On est passé de 50 la semaine passée à 24 ce mardi, sur 600 établissements au total. Un cluster, c’est un endroit qui compte au moins 10 cas.


Article et rédaction par Benoît Jacquemart

Source

Les commentaires sont fermés.