• BE-Alert: Lancement de la phase 3 du plan de déconfinement à partir du 8 juin Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

    Lien permanent

    Ce mercredi 3 juin, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni et a validé le passage en phase 3 du plan de déconfinement, à partir du 8 juin prochain. En effet, comme en témoigne le rapport quotidien des autorités sanitaires, les indicateurs qui reflètent notre situation sanitaire sont encourageants. Les experts ont donc donné leur feu vert au lancement de cette nouvelle phase

     

    Celle-ci marque un changement radical d’approche par rapport aux règles en vigueur jusqu’à aujourd’hui. En effet, désormais, la liberté est la règle et les interdictions constituent l’exception. 

     

    Les activités qui resteront interdites le seront car elles impliquent soit des contacts trop rapprochés entre les individus, soit des rassemblements de masse ou encore parce que des protocoles – c’est-à-dire les règles spécifiques pour un secteur – n’ont pas encore pu être définis. 

     

    Cette nouvelle approche s’appréhende sur deux niveaux. D’abord, le comportement individuel (quel comportement dois-je adopter face aux libertés retrouvées ?) et d’autre part, le cadre réglementaire qui s’applique à une activité organisée (quels protocoles sont mis en oeuvre par les professionnels pour organiser une activité ?).

     

    Plus d’informations sur:

    https://centredecrise.be/fr/news/lancement-de-la-phase-3-du-plan-de-deconfinement-partir-du-8-juin-0

    https://centredecrise.be/

  • L’ancien défenseur du Standard et patron du tennis club de Nandrin envisage un come-back

    Lien permanent

    Philippe Garot, ancien international belge qui compte plus de 220 matchs à son actif avec le Standard de Liège et a été champion avec Beveren en 1983, envisage un come-back inédit sur les terrains de foot.

    Du haut de ses 71 ans, celui qui gère un club de tennis dans le Condroz aimerait en effet retrouver un club de P3 ou de P4 pour la saison prochaine.

    Et ce, pour jouer en tant que libero.


    Pour une annonce surprenante, c’est une annonce surprenante !

    « Oui », assume totalement Philippe Garot, ancien Diable rouge (2 caps en 1979) et joueur du Standard, du RWDM et de Beveren, entre autres.


    Cette annonce, relayée par nos confrères de la RTBF, c’est qu’il a envie de recommencer à jouer au foot et de retrouver un club en P3 ou en P4 en vue de la saison prochaine, alors qu’il aura 72 ans en novembre !

    Mais voilà, il se sent en pleine forme et le foot lui manque.


    « Ce retour, cela fait longtemps que j’y pense. Pourquoi je veux revenir ?

    L’envie, tout simplement », confie le Verviétois, qui a aussi porté le maillot du RCS Verviers puis de l’AS Eupen durant sa carrière de joueur et qui a quitté le foot pro à 38 ans, en 1986.

    À 53 ans, il évoluait encore à Templiers, en P3, en tant que libero.

    « J’ai terminé à l’Étoile Dalhem, en P3.

    C’était il y a 7 ou 8 ans, je crois.

    Il m’est arrivé de temps en temps de jouer en réserve, mais pas souvent.

    Et là, je veux revenir dans une équipe première », souligne Philippe Garot, affûté, déterminé et convaincu que ce come-back est possible.


    Il veut jouer comme libero


    S’il n’a pas encore de contact concret pour cette reprise, il a par contre déjà un plan en tête.

    « Je pense que je ferai comme la dernière fois : j’attendrai que le championnat recommence, je regarderai les équipes qui prennent beaucoup de buts et j’irai me proposer.

    En tant que défenseur, évidemment. Je suis libero et je resterai libero. »


    On peut tout de même se demander s’il n’a pas de crainte à l’idée d’être opposé à des joueurs de 40 voire 50 ans de moins que lui.

    « On verra », répond-il calmement.

    « C’est pour cela aussi que je désire reprendre en P3 ou en P4 et pas en P1.

    Ce que je pourrai apporter à mon futur club, c’est mon expérience.

    Si un club me sollicite, et pas nécessairement en province de Liège, je serai là sans trop de problème. »


    Si cette reprise se confirme, on aura sans nul doute affaire à un cas de figure unique en son genre.

    « Déjà quand j’avais 45-50 ans, j’étais un des rares de mon âge sur la pelouse, si pas le seul », embraye celui qui gère le Tennis Club du Condroz, à Nandrin mais ne joue pas au tennis.


    L’ancien international belge, s’il se sent apte à rejouer au foot, ne compte par contre pas aller s’entraîner en semaine dans son futur club.

    « Non, car si je joue le dimanche, il me faudra bien une semaine pour récupérer afin de rejouer le dimanche suivant.

    Mais du moment que je tiens la baraque derrière et qu’on me laisse le temps de récupérer entre deux matchs, je suis prêt à tenir 90 minutes.

    Il n’y a pas de problème pour reprendre et la remise en condition, ça viendra tout seul. Le sport me manque. »


    Quid toutefois des automatismes avec les équipiers, de la condition physique, etc. sans participer aux entraînements ?

    Là non plus, cela ne l’effraye pas.

    « Je ne crois pas qu’il y aura un manque si je ne m’entraîne pas », reprend avec assurance Philippe Garot, qui est né à Verviers et y est resté jusqu’à ses 20 ou 21 ans, mais a depuis lors quitté l’ancienne cité lainière.

    Après avoir résidé à Bruxelles, il est installé du côté de Liège depuis un moment.


    Champion avec Beveren


    C’est aussi l’occasion de revenir avec lui sur quelques lignes de sa belle carrière pro, lui qui a notamment connu la fusion entre le Daring Molenbeek et le Racing White qui a abouti à la naissance du RWDM.

    « J’y suis resté un an puis je suis allé six ans au Standard.

    Mais les plus belles années de ma carrière, cela a été à Beveren », confie encore notre interlocuteur, qui a notamment remporté une Coupe de Belgique et un titre de champion avec Beveren.


    Le Verviétois a ensuite embrassé une carrière de joueur-entraîneur, notamment au RWDM puis aux Francs Borains, avant de passer par Mons, la Côte d’Ivoire, Seraing ou encore le Standard Fémina en tant que coach.


    Le voilà à présent prêt à ouvrir un nouveau chapitre de sa carrière. En tant que joueur, à nouveau…


    Article et rédaction Olivier Delfino

    Source

  • Le personnel communal de Modave a entamé la distribution d’un second masque de protection aux habitants

    Lien permanent

    Un 2e masque distribué à la population

    Ce mardi, le personnel communal de Modave a entamé la distribution d’un second masque de protection aux habitants qui en avaient fait la demande. A ce jour, 800 personnes, soit 350 familles, se sont manifestées auprès des autorités communales. Cette distribution devrait se poursuivre encore ce mercredi.
    Ces masques en tissu viennent en supplément de ceux achetés via la Conférence des Elus de « Meuse-Condroz-Hesbaye » et qui ont déjà été distribués, un par habitant. Ils ont été confectionnés par 25 couturières bénévoles. Le matériel, tissu et élastique, a été fourni par la Commune.
    Au total, ces couturières ont réalisé 2.400 masques. Si vous souhaitez en obtenir un, sachez que vous pouvez encore introduire votre demande pendant tout le mois de juin.

    Enfin, les autorités communales signalent que la commande de masques pour enfants effectuée également via la Conférence des Élus « Meuse-Condroz-Hesbaye » est arrivée vendredi dernier. 400 masques, ce qui correspond au nombre d’élèves des 4 implantations scolaires de Modave, sont disponibles et peuvent être retirés dès à présent.


    Article par M-Cl.G.

    Source

  • 70% des enfants en âge de retourner en maternelles sont revenus hier à Nandrin

    Lien permanent

    Ce sondage vaut ce qu’il vaut mais il ne doit pas être très loin de la réalité : un peu moins de cinquante pour cent (44 %) des enfants en âge de retourner en maternelles sont revenus hier.

    Mais beaucoup d’écoles sont encore fermées.


    Les élèves de maternelles ont opéré hier une rentrée très partielle dans les écoles de Bruxelles et de Wallonie, cette reprise étant étalée sur toute la semaine.


    Aucun chiffre n’était disponible à la mi-journée quant au nombre d’écoles qui ont effectivement rouvert mardi matin, ni sur le nombre d’élèves présents.

    « Un certain nombre d’écoles ont rouvert aujourd’hui, mais le plus souvent, elles rouvriront ces mercredi et jeudi », indique le secrétariat général de l’enseignement catholique (SeGEC), qui scolarise près d’un enfant sur deux en Fédération Wallonie-Bruxelles.


    Du côté des écoles communales et provinciales, aucune statistique de fréquentation scolaire n’a pu être communiquée.

    Ici aussi, la rentrée des maternelles sera étalée sur plusieurs jours en fonction des possibilités et spécificités locales de chaque pouvoir organisateur.

    Plusieurs grosses communes, comme Bruxelles-Ville par exemple, ont d’ailleurs annoncé ne pas rouvrir leurs écoles maternelles avant lundi prochain, jour retenu pour la reprise de l’ensemble des primaires.

    La décision, mercredi passé par le comité de concertation qui rassemble État fédéral et entités fédérées, de rouvrir les écoles maternelles à partir de ce mardi avait suscité pas mal de mécontentement auprès des directeurs d’école, ainsi que des organisations syndicales.

    Tout en soutenant la mesure, ceux-ci ont dénoncé une certaine précipitation et un manque de concertation.
    Ce mardi après-midi, la ministre de l’Éducation Caroline Désir (PS) devait d’ailleurs retrouver par vidéoconférence les acteurs de l’école (pouvoirs organisateurs, syndicats et associations de parents) pour faire le point sur ce retour à l’école.

    Ces acteurs souhaitent y obtenir une série de réponses à des questions qui leur sont remontées du terrain. Les pouvoirs organisateurs espèrent aussi pouvoir y discuter des modalités de mise en œuvre de la prochaine rentrée scolaire, en septembre prochain.


    En l’absence de chiffres officiels, nous avons demandé à toutes nos éditions de faire le tour des écoles ou des échevins de l’Enseignement et de tenter de recueillir le pourcentage d’élèves qui sont rentrés ce mardi.


    Vous le verrez en découvrant ce tableau forcément non-exhaustif qu’il y a de grosses différences. À Colfontaine, par exemple, on enregistre moins de dix pour cent de rentrées parmi les enfants de maternelles. Dans certaines écoles de Wallonie, on dépasse les 75 %.

    Beaucoup d’entre elles n’ont cependant pas encore ouvert.

    Certaines le feront dans le courant de la semaine, comme ce jeudi à La Louvière.

    D’autres attendront le 8 juin, comme c’est le cas à Namur.
    Les 14 éditions locales (Avec Belga)

    Source

    maternelle.jpg

  • Maisons de repos: les visites étendues à quatre personnes

    Lien permanent

    Grande nouvelle pour les maisons de repos de Wallonie : les visites aux résidents vont être étendues. C’était une demande du secteur, qui a rencontré la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale,  mardi matin.

    La circulaire qui modifie les règles de visite est prête à partir, les mesures pourront être rapidement mises en application.
    Qu’est-ce qui est prévu ?

    Un assouplissement assez net puisque ce seront quatre personnes qui pourront rendre visite à leur proche, au lieu d’une aujourd’hui.

    Quatre personnes, donc, toujours les mêmes, qui pourront venir deux par deux.

    C’est l’autre grande nouveauté pour les résidents des maisons de repos et des maisons de repos et de soins.


    Il est clair que toutes les autres règles de prudence devront rester d’application pour le moment. Des règles de prudence (distance, visite si possible en extérieur ou dans un local vaste et aéré…) que chaque direction d’établissement a la responsabilité de mettre en œuvre.

    C’est une bonne nouvelle pour des résidents qui sont isolés depuis plusieurs semaines mais la prudence reste toujours de mise et reste le maître mot.

    Visites préalables autorisées


    Autre grande nouveauté qui figure dans la circulaire ministérielle : l’organisation de visites préalables à l’éventuelle entrée en maison de repos.

    C’est aussi une demande des diverses fédérations du secteur de l’accueil des personnes âgées.


    Jusqu’à présent, ces visites préalables n’étaient pas possibles.

    Et peu de nouvelles entrées ont eu lieu dans les maisons de repos alors que, malheureusement pourrait-on dire, de nombreuses places sont libres.

    Des visites préalables seront désormais possibles, sur rendez-vous pris avec la direction de l’établissement. Le candidat résident pourra visiter les lieux avec deux membres de sa famille. La règle reste par ailleurs une quarantaine pour toute nouvelle admission.


    Précisons encore que le nombre de clusters ne cesse de diminuer dans les établissements wallons.

    On est passé de 50 la semaine passée à 24 ce mardi, sur 600 établissements au total. Un cluster, c’est un endroit qui compte au moins 10 cas.


    Article et rédaction par Benoît Jacquemart

    Source

  • Plaines et stages de vacances à partir du 1er juillet 2020

    Lien permanent

    Les familles attendent de ce conseil national de sécurité des perspectives pour les grandes vacances.

    Il y a bien sûr les voyages pour les familles qui auront la chance de partir ou de s’offrir un petit séjour à la mer ou dans les Ardennes, mais il y a aussi les activités pour les enfants et les jeunes.

    Les écoles seront fermées, tout le secteur du temps libre prendra en principe le relais.

    Plaines de vacances, stages sportifs, culturels et autres devraient donc reprendre à partir du 1er juillet.

    Il y a une grosse demande de la part des parents qui doivent s’organiser pour occuper leurs enfants alors qu’ils seront au travail et que les garderies des écoles seront fermées.

    Il y a aussi une forte demande de la part des communes et des associations organisatrices de ces animations pour jeunes. Il y aura, selon les activités, des consignes strictes à respecter.

    L’idée est toujours la même : celui qui ne pourra pas respecter le protocole du secteur ne pourra pas reprendre l’activité.

    Les ASBL et tout le secteur non-marchand attendent aussi beaucoup du conseil national de sécurité de ce mercredi.

    Alors que dans les entreprises, les réunions de travail sont autorisées (avec port du masque ou distance d’1 m 50), elles ne le sont toujours pas dans les associations.

    C’est un exemple.


    Article de F. DE H.

    Source

  • Voir ou revoir la Conférence de presse suite au Conseil national de sécurité mercredi 03 juin 2020 en vidéo

    Lien permanent

    Contacts sociaux à 10, réouverture «en partie» de l’horeca, ouverture des frontières...: voici tout ce qu’il savoir sur la phase 3 du déconfinement

    Le Conseil national de sécurité (CNS), qui rassemble la Première ministre, les ministres-présidents des entités fédérées, les ministres compétents ainsi que des experts, s’est réuni ce mercredi matin afin d’évoquer la phase 3 du déconfinement en Belgique.

    Vidéo clic ici 

     

     

     

    Voici tous les éléments qu’il faut retenir :
     Chaque Belge devra respecter 6 règles d’or
     Pour les contacts sociaux, les Belges pourront avoir des contacts rapprochés avec dix personnes supplémentaires différentes par semaine en plus de votre foyer (cela veut dire que les dix personnes peuvent changer chaque semaine). La règle des « 4 personnes » est définitivement remplacée.
     Le secteur de l’horeca pourra en partie rouvrir. En « partie », car certains établissements ne pourront rouvrir, comme les casinos par exemple. Un protocole très strict a été établi et devra être respecté. Toutes les informations sont à retrouver ici.

     Les événements religieux pourront reprendre avec 100 personnes maximum présentes. A partir de juillet, le nombre maximum de personnes autorisé passera à 200.
     Les activités sportives ou culturelles organisées en groupe peuvent avoir lieu si elles sont encadrées – par exemple, par un coach ou un animateur – et ne peuvent pas compter plus de 20 personnes, comme c’était le cas seulement pour les entrainements auparavant. Ce nombre sera augmenté à 50 à partir du 1er juillet. Les distances de sécurité doivent être bien entendu respectées.
     Il sera déjà possible le 8 juin de partir en excursions d’un ou plusieurs jours en Belgique. À partir du 15 juin, la Belgique réouvrira ses frontières vers et au départ des pays appartenant à l’Union européenne – Royaume-Uni compris – et les 4 autres pays « Schengen ». Attention, toutefois, que chaque pays décide seul de l’ouverture de ces frontières aux conditions imposées par le pays d’accueil.

     Toutes les activités culturelles sans public pourront reprendre le 8 juin. Pour les activités rassemblant un public, elles ne seront pas autorisées avant le premier juillet et ne pourront pas rassembler plus de 200 personnes. es cinémas pourront donc reprendre leurs activités à partir du 1er juillet.
     Les Phases 4 et 5 ont également été évoquées

    Source

  • Un astéroïde géant s’approche de la Terre à grande vitesse !!!

    Lien permanent

    Le rocher nommé 163348 (2002 NN4) devrait être au plus proche de la terre ce samedi 6 juin.

     

    L’astéroïde a une taille estimée entre 250 et 570 mètres. Une roche géante, que les chercheurs ont nommé 163348 (2002 NN4), qui se déplace à une vitesse de 5,2 kilomètres par seconde et qui s’approche de la Terre.


    L’astéroïde « frôlera » même notre planète ce samedi. Notons que l’objet spatial se trouvera tout de même à une distance de 5,1 millions de kilomètres (0,03425 unité astronomique) de la Terre.

    Même si cela semble lointain, la NASA considère l’astéroïde comme proche de notre planète puisque toutes les roches s’approchant à 1,3 unité astronomique sont considérées de cette manière.

    Source

  • Réserver vos plats à emporter au Keyaki Condroz de Nandrin!

    Lien permanent
     

     

    Voici le lien pour réserver nos plats à emporter! 
    http://embed.tablebooker.be/16785713/fr/light?facebook=1

     

  • Le numéro 1722 activé aujourd'hui mercredi 3 juin 2020

    Lien permanent

    Ce numéro est destiné aux interventions non urgentes quand aucune vie n’est potentiellement en danger mais qu’une intervention des pompiers est nécessaire.

    Lorsqu’une vie est danger, le numéro 112 reste d’application.
    L’activation du numéro 1722 est préventive. C

    ette activation ne présage en rien la gravité de l’avertissement et l’ampleur des dégâts éventuels.

    « Le numéro 1722 ne sera accessible qu’aux habitants des communes dont la zone de secours (service d’incendie) ne dispose pas d’un guichet électronique pour les interventions non urgentes des pompiers. Si votre service d’incendie dispose d’un formulaire électronique, vous devez utiliser ce formulaire lorsque vous avez besoin de l’aide non urgente des pompiers. Si votre service d’incendie dispose d’un formulaire électronique, mais que vous n’avez pas d’accès à internet ou que le guichet électronique ne fonctionne pas pour des raisons techniques, vous pouvez exceptionnellement appeler le 112 (pas directement au service d’incendie) pour obtenir l’aide des pompiers en cas de tempête ou d’inondation », précise le SPF Intérieur.

    L’IRM a lancé une alerte jaune aux précipitations car il pourrait tomber jusqu’à 20 ou 30 mm en 24h dans les provinces de Liège, Namur et Luxembourg. Sous les orages, de la grêle et/ou des rafales de vent ne sont pas exclues.

    Plus d’informations sur www.112.be

    Source

  • Foire Agricole de Battice 2020 n'aura pas lieu !!!

    Lien permanent

    Foire Agricole de Battice il l'annonce sur la page et site 

    Tout au long de ces derniers mois, nous avons voulu rester positifs. Mais aujourd’hui nous ne sommes plus convaincus de la pertinence de vouloir maintenir coûte que coûte notre événement dans ce contexte sanitaire. Et ce, malgré la confiance de nos partenaires et de nos exposants !
    Avant tout autre chose, il n’est pas question pour nous de faire prendre le moindre risque à qui que ce soit sur les 10 hectares de notre champ de Foire.

    Toutes les infos ici 

    https://www.foireagricole.be/

     

  • COLLECTE DES LIVRES ANNULÉE

    Lien permanent

    Intradel l'Annonce

     

    RAPPEL - COLLECTE DES LIVRES ANNULÉE
    Malheureusement, en raison de la crise sanitaire que nous connaissons et les mesures appliquées dans nos recyparcs pour assurer la sécurité de chacun, la collecte des livres en bon état qui devait être organisée le samedi 20/06 est annulée.
    Néanmoins, il y a d'autres solutions. N'hésitez pas à contacter La Ressourcerie du Pays de Liège ou consultez notre carte « points réemploi » https://bit.ly/3csCncA
    MERCI pour votre compréhension et MERCI encore pour le soutien apporté lors des éditions précédentes.

    Nous espérons vivement pouvoir réorganiser ces collectes de la meilleure manière l'an prochain.

    Intradel

     

  • Une idée cadeau fête des pères, pensez aux produits des tentations vosgiennes.

    Lien permanent

    Plutôt que d'offrir un outil de bricolage à papa, pensez aux produits des tentations vosgiennes. Nous avons aussi (non illustré) des paniers gourmands et dégustations compris entre 25 et 35 euros et des paniers bières avec des beaux verres qui vont bien avec. Vous pouvez bien entendu composer votre panier vous même. Et pour que la surprise soit complète, nous pouvons livrer à domicile samedi soir. Livraison gratuite dans un large raton autours du magasin, et dans un très large rayon pour minimum 25 euros.

    Les tentations vosgiennes

     

  • L'Administration communale d'Amay recrute un(e) employé(e) d'administration

    Lien permanent

    L'Administration communale d'Amay recrute un(e) employé(e) d'administration BIBLIOTHEQUE/LUDOTHEQUE D4 APE (mi-temps)
    FONCTION :
    Au sein du service ATL-Jeunesse de l’Administration Communale, vous intégrerez une équipe composée d’une chef de service, de quatre animatrices et d’un éducateur jeunesse.
    Vous serez amené à gérer, de manière autonome, une bibliothèque ainsi qu’une ludothèque. Vous procéderez à l’ouverture des lieux au public. Vous proposerez également des animations à des groupes d’enfants sur les deux thématiques, que ce soit dans les locaux, dans les classes ou au sein des infrastructures des différents partenaires. Vous développerez des projets visant la promotion des deux services auprès de la population, des écoles, des services/associations présents sur le territoire communal. Ponctuellement, il vous sera demandé de participer à l’une ou l’autre manifestation communale, de coordonner des projets à l’attention de la population amaytoise.
    Vous procéderez également au suivi administratif relatif à la bonne organisation de la biblio-ludothèque.
    Vous unifierez les deux services pour n’en faire qu’un.
    Missions et activités spécifiques à l’emploi (non exhaustif)
    1) Bibliothécaire
    - Accueillir et conseiller le public
    - Assurer les tâches de gestion du prêt de livres
    - Améliorer les informations disponibles au sein de la bibliothèque relatives à la littérature, aux éditeurs, aux périodiques, …
    - Réfléchir aux alternatives de lecture ou de récolte d’information pour satisfaire la demande du lecteur
    - Mettre à jour pertinemment les informations dans le SIGB ALEPH (système informatique) et opérer les bons choix de classification
    - Se tenir au courant de l’actualité dans divers domaines (culture, littérature, sciences, sport, …)
    - Synthétiser et résumer les informations (dans des fichiers, répertoires, annuaires, catalogues, …) permettant d’orienter ou de renseigner le lecteur
    - Formuler des propositions d’amélioration de la bibliothèque
    2) Animateur de ludothèque
    - Participation à la préparation, à l’encadrement et à l’animation des actions de la ludothèque
    - Favoriser la compréhension et la transmission des règles de jeux en vous adaptant aux différents publics avec patience et bienveillance
    - Proposer, préparer, encadrer, animer les activités variées et les adapter aux différents publics
    - Assurer les tâches de gestion du prêt de jeux et des jouets et de gestion du stock de jeux (entretien, réparation)
    - Vérifier et garantir l’application des règles de sécurité dans le cadre des activités
    - Assurer la diffusion de l’information à propos des activités
    Vous êtes flexible au niveau de l’horaire de travail (travail en début de soirée, les week-ends, durant les vacances scolaires).
    Vous possédez le permis B ainsi qu’un véhicule personnel.
    Contrat
    Contrat proposé : contrat d’emploi APE mi-temps (18h/semaine) pour une durée de 6 mois, éventuellement renouvelable à durée indéterminée.
    Rémunération temps plein : de 15.172,57 EUR (ancienneté 0) à 23.131,96 EUR (ancienneté 25) à l'indice de départ, soit à l'indice 1.7410
    Les dossiers de candidature comprendront obligatoirement, sous peine de nullité :
    - Une lettre de motivation ;
    - Un curriculum vitae ;
    - La copie du diplôme demandé (CESS) ;
    - La copie du passeport APE ( à l’engagement);
    - Un certificat de bonne conduite, vie et mœurs de moins de 3 mois.
    Ils sont à transmettre, pour le 30 juin 2020 au plus tard, par recommandé à l’adresse suivante :
    Administration Communale.
    Collège Communal
    76, Chaussée Freddy Terwagne,
    4540 Amay.
    Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Mme NIESSEN Mélanie, service des Ressources Humaines via l’adresse grh@amay.be

  • Les légumes de ce mois de juin !!! Mangez Local !!!

    Lien permanent

    Voici les légumes de ce mois de juin.
    Pour retrouver les producteurs près de chez vous :
     https://www.mangez-local.be/fr/
    téléchargez l'application Mangez Local : https://www.mangez-local.be/fr/notre-application

     
     
  • Le Petit Marché de Villers-Le-Temple le vendredi

    Lien permanent

    Retrouvez vos artisans et produits préférés le vendredi de 16h à 19h… , à Villers-Le-Temple!

    Le Petit Marché de Villers-Le-Temple

     

     

  • La Rôtisserie du Condroz ouverte aujourd'hui mercredi 3 juin à Nandrin

    Lien permanent
     
     

    C'est ouvert tous les mercredis et samedis de 11h à 18h30.
    Route du Condroz 204 à Nandrin ( entre la friterie "Chez Marcel" et la pâtisserie Degard)
    Pensez à réserver à l'avance (même la veille) au 0479/62.40.00

     

     
     
  • Des subsides pour aménager des rues pour le respect des distanciations sociales, Un coup de pouce financier à nos communes

    Lien permanent

    Un coup de pouce financier à nos communes

    Afin de pouvoir garantir la distanciation sociale sur la voie publique, des communes réaménagent temporairement leurs rues, ce qui a un coût. Le ministre wallon de la Mobilité vient de dégager une première aide financière, qui devrait être suivie d’une enveloppe plus conséquente.
    Deuxième étape de l’aide de la Région aux communes.

    Au plus fort du confinement, le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry avait écrit aux bourgmestres pour leur proposer de fermer certaines de leurs voiries régionales à la circulation automobile de manière à ce qu’elles deviennent des espaces sécurisés pour les cyclistes et piétons, comme dans plusieurs villes européennes.

    Le SPW Mobilité et Infrastructures pouvait les conseiller et les aider dans cette démarche. Après ce soutien logistique, la Région délie désormais les cordons de la bourse.


    « Ce coup de pouce financier s’inscrit dans une démarche plus large de mobilisation régionale inédite pour soutenir les communes dans ces aménagements temporaires », explique Philippe Henry.

    Cette fois, il s’agit des voiries communales en ville et non plus régionales.

    « Pour des aménagements temporaires, un subside d’une vingtaine de milliers d’euros sera accordé aux communes qui en font la demande (avec toutefois une limitation si les demandes sont trop nombreuses), pour des travaux de peinture, de signalisation, d’installation de barrières, de bacs à fleurs, etc.

    Ces aménagements devront être validés par le Service public de Wallonie », détaille le ministre wallon. Cela permettrait notamment d’étendre l’espace disponible pour les terrasses de l’Horeca.


    Plafond de 24.000 €


    Le SPW a d’ailleurs mis en ligne sur son site dédié à la Mobilité un workshop destiné aux communes pour leur donner des idées d’aménagements, par exemple la création de pistes cyclables, la suppression temporaire d’une bande de circulation que se partageraient les transports en commun et les cyclistes ou l’instauration de nouvelles rues piétonnières.

    « Cela peut être aussi des dispositifs ralentisseurs. Les communes peuvent être créatives en fonction de la configuration du terrain qui leur est propre.

    Une dizaine de communes pourront bénéficier de subsides, avec un plafond de 24.000 € par commune pour les aider dans la matérialisation de ces aménagements », indique Christophe Blerot, porte-parole du SPW Mobilité et Infrastructures. Et de préciser : « Dans les grandes agglomérations, les administrations disposent de matériels et de services travaux importants.

    Ce qui n’est pas forcément le cas dans les plus petites villes. La volonté est d’encourager leurs initiatives ».

     

    Ces aménagements s’opèrent dans la continuité de ce qui a déjà été fait sur les voiries régionales. « Nous proposons aussi une assistance technique aux communes qui ne disposent pas d’un conseiller Mobilité. Ce genre de conseiller est capable de réfléchir à des aménagements à l’échelle d’un territoire. Le temps d’une journée, un bureau d’études viendra dans la commune fait un état des lieux et envisager des possibilités d’aménagements », décrit Christophe Blerot du SPW.


    Si ce premier coup de pouce financier ne concerne qu’un nombre limité de communes. Le cabinet Henry planche sur une aide plus structurelle. Le ministre compte proposer une extension de l’enveloppe budgétaire dans les prochaines semaines au gouvernement wallon.


    Article et rédaction par Yannick Hallet

    Source

     

  • Le Condroz filmé depuis le ciel ......

    Lien permanent

    François Gabriel est un jeune Ferrusien de 22 ans passionné par l’audiovisuel.

    Éducateur le jour et photographe amateur la nuit, ce mordu de prise d’images est également un amoureux de la commune de Ferrières et de ses environs.

    Dans un premier temps, il s’est associé avec son meilleur ami, Baptiste Breulet, pour fonder le compte Instagram « Ferrières en photo ».

    On y retrouve aussi bien des clichés des monuments de la commune que des couchers de soleil colorant les plaines agricoles du village.


    Il y a deux semaines, François a décidé de passer à la vitesse supérieure en investissant 500€ dans l’achat d’un drone.

    « J’y pensais depuis un bon moment. La hauteur permet de voir énormément de choses !

    On a une vue bien plus lointaine, parfois jusqu’à Durbuy et même Aywaille. C’est hallucinant. »


    Cette passion qu’il vit après son travail, le jeune Ferrusien a choisi de la partager en créant la page Facebook « Drone_up », sur laquelle il publie ses vidéos.

    « J’ai également lancé une chaîne YouTube du même nom, précise-t-il. Je ne veux pas garder pour moi les images que je filme, le but est de les partager. »


    Le travail des fermiers


    Beau-fils de l’agriculteur sprimontois Alain Collienne, il a profité de la récolte de foin pour aller tester son drone.

    « Il m’a dit que ça serait un plus pour lui d’avoir une vidéo qui montre les étapes du fauchage, le travail d’un agriculteur. J’ai également été filmé la ferme de Christian Verdin, à Werbomont.

    Ça me permet de m’entrainer pour le montage. »


    Même s’il fait tout ça par pure passion, François Gabriel n’exclut pas de travailler un jour comme vidéaste professionnel, avec du matériel de qualité.

    Une vidéo faisant la promotion de la commune de Ferrières « sous tous ses angles » sera publiée dans la semaine à venir sur la page Facebook Drone_up. Drone_up

    Drone_up

    « Il y a plein de choses magnifiques à filmer et à photographier à Ferrières.

    Les paysages en début de soirée offrent une palette de couleurs extraordinaires, » assure avec envie le jeune vidéaste.


    Article et rédaction par P.Tar.

     

    Source