De nombreux établissements scolaires ont décidé de postposer la rentrée des petits de maternelle

Lien permanent

Pour la directrice engissoise il était impossible de rentrer à l’école ce mardi 2 juin 2020

Des dates différentes selon les communes

Les écoles de l’enseignement officiel rouvrent aux maternelles à des dates différentes en fonction de la commune où elles sont implantées.

Pour la plupart, une date a été annoncée, à l’exception d’Engis et Villers-leBouillet, où l’on sait uniquement que la rentrée n’aura pas lieu avant le 8 juin.

Beaucoup d’établissements ont choisi de faire rentrer les maternelles et les primaires le lundi 8 juin, à l’instar des écoles communales de Hannut, Wanze, Modave ou encore Berloz.

Certaines communes s’offrent un court délai, comme Marchin et Tinlot, en optant pour le3 juin au lieu du 2. Néanmoins, une majorité des communes semblent rouvrir leurs écoles ce 2 juin, date préconisée par la circulaire officielle, comme c’est le cas à Huy, Waremme, Hamoir, Clavier, Braives, Amay, Anthisnes, Ouffet, Ferrières, Lincent ou encore à Héron

 

Les écoliers de maternelles peuvent revenir à l’école ce mardi, avant la reprise complète des primaires le 8 juin. Pris de court, beaucoup d’établissements préfèrent retarder la rentrée.

C’est le cas notamment à Engis, Crisnée, Ochain ou Hannut


Conformément à la circulaire diffusée mercredi dernier par la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce mardi devait être synonyme de retour à l’école pour les élèves de maternelles, tandis que l’ensemble des cours devraient reprendre le 8 juin dans le primaire. C
ette décision, prise en concertation avec le groupe d’experts chargé de la stratégie de déconfinement, est loin d’avoir fait l’unanimité auprès des directions, parents et syndicats.


Dans les écoles de Huy-Waremme, comme partout en FW-B, la décision d’ouvrir ce mardi ou de différer cette étape appartient aux pouvoirs organisateurs qui doivent s’adapter à leurs réalités locales.

Plusieurs établissements du réseau officiel et du libre ont choisi de postposer pour mieux se préparer.


Rentrer dans l’urgence ? Impossible


À Engis, la commune a choisi de reporter à la semaine prochaine, « probablement après le 8 juin », selon le bourgmestre Serge Manzato. « La circulaire laisse la responsabilité aux PO de faire ce qu’ils veulent.

C’est n’importe quoi. On est en train de réfléchir aux modalités de la reprise. »

Le sort des 5 écoles sera décidé lors d’une réunion de crise mercredi, mais seuls 30% des élèves de maternelles devraient se présenter à la rentrée.

Isabelle Désir, directrice des implantations de Clermont et Hermalle, était en faveur de ce report. « Rentrer dans l’urgence n’aurait été positif ni pour les enseignants, ni pour les enfants et leurs parents.

Il ne faut pas oublier que certains sont stressés et ont peur.

C’est une bonne idée de postposer afin de garantir des conditions sanitaires correctes et de prendre le temps d’informer les parents. C’était impossible d’ouvrir ce mardi. »

Article et rédaction par P. TAR.

Source

 

Un revirement qui a surpris
Dans le réseau libre, plusieurs établissements choisissent aussi de se laisser le temps, comme l’école Saint-Dominique à Crisnée, où les maternelles pourront revenir dès jeudi.


« Tout le monde veut un retour à la normale, mais le délai était trop court, » explique Benoît Ory, président du PO. « C’est à nous de transformer les textes en actes, ce qui est complexe. Il faut faire confiance aux spécialistes, mais le vent a complètement tourné en 15 jours. On est passé d’une réouverture partielle avec d’énormes précautions à une réouverture totale, sans les détails de sa mise en oeuvre. »


Malgré la singularité de cette rentrée, beaucoup d’instituteurs se réjouissent de pouvoir retrouver leurs élèves quand cela sera possible. À l’école libre d’Ochain, qui repousse sa rentrée à jeudi, Stéphanie Gillet est ravie.
« On reporte pour faire ça le mieux possible. Les bulles de contact ne se mélangeront pas et on serrera la vis sur l’hygiène. Mais le fait que le port du masque et la distanciation ne soient pas obligatoires en classe nous ravit car la maternelle est centrée sur les jeux en groupe et la socialisation. »


À Hannut, les écoles rouvriront le 8 juin. Coralie Cartilier est maman d’une fille de 2ème maternelle et conseillère communale LMR. Elle comprend la décision.


« Ma fille a très envie de revoir son institutrice et ses copines. Je suis pour une reprise, mais pas d’accord avec la forme que tout cela a pris.


Nous devons apprendre à vivre autrement face au virus, mais sans nourrir le sentiment de peur auprès de nos plus jeunes. »
P. Tar.

Les commentaires sont fermés.