Pourquoi ne pas investir dans un bien à la Côte?

Lien permanent

Les ventes d’appartements et de maisons à la Côte belge toujours à la hausse

 

Si les vacances à l’étranger semblent pas mal compromises, pourquoi ne pas se tourner vers les plages belges ? Et par la même occasion, pourquoi ne pas investir dans un bien à la Côte ? C’est ce que de plus en plus de Belges semblent envisager en tout cas.
Selon l’une des agences immobilières contactées, il semblerait que, depuis le déconfinement, les demandes de visites d’appartements ou de maisons au littoral soient reparties à la hausse. « Mais il est cependant encore un peu tôt pour en tirer des conclusions », nous explique M. Baert de l’agence Ultimmo. « Nous avons dû suspendre ces visites pendant 2 mois et nous devons donc rattraper les rendez-vous mais on a tout de même l’impression d’avoir plus de demandes ».
Au niveau des locations par contre, les affaires ne tournent pas trop bien. « Les propriétaires bloquent ces locations parce qu’ils comptent profiter de leur bien cet été. »
Demandes en hausse

Investir dans un bien à la Côte n’est cependant pas du ressort de tout le monde. D’autant que le prix moyen des appartements a augmenté de 5,5 % en 2019 par rapport à l’année précédente. La fédération des notaires le chiffre à 275.507 €. Le prix moyen d’un appartement sur la digue a également augmenté : 341.075 € en moyenne, soit une augmentation de 4,5 % comparé à 2018.
Ces fortes sommes ne rebutent cependant pas les acheteurs puisque le nombre de transactions immobilières a augmenté de 6,9 % l’an dernier. Selon Fednot, les plus fortes hausses ont été enregistrées à Heist-aan-Zee (+22,7 %), Coxyde (+18,2 %), Blankenberge (+16,9 %) et Zeebrugge (+15 %). Le nombre de transactions a diminué uniquement à Nieuport (-1,1 %), à Bredene (-1,0 %) et au Coq (-2,5 %).
« Notre Côte reste populaire auprès des acheteurs de tous les âges. L’augmentation du nombre de transactions immobilières sur la Côte est certainement liée à la suppression du woonbonus (bonus logement) en Flandre. En Flandre occidentale, cela a eu comme conséquence une augmentation de +11,9 % du nombre de transactions », a commenté le notaire ostendais Bart van Opstal.
M. Baert, d’Ultimmo, souligne pour sa part que cette tendance à la hausse s’est confirmée dans les premiers mois de 2020 : « On a bien travaillé en début d’année. » Mais ensuite, la crise du coronavirus est passée par là et on a assisté à une chute des transactions assez spectaculaire : – 32,8 % au cours du premier mois de confinement. Lors du deuxième mois de confinement, la baisse à la Côte était plus importante que dans le reste du pays : – 28,5 % à la Côte contre -18,1 % au niveau national, a confirmé le notaire Bart van Opstal.
Le prix moyen d’un appartement à la Côte varie fortement d’une commune à l’autre. En 2019, le prix moyen était compris entre 164.174 euros (à Westende) et 513.939 euros (à Knokke). La Panne et Westende étaient les deux communes les moins chères en 2019, les deux seules communes où le prix moyen est inférieur à 200.000 euros.
Combien à Coxyde ?

Nous avons demandé à M. Baert une petite estimation pour Coxyde : un appartement 2 chambres sur la digue s’affiche en moyenne dans son agence à 300.000 €. Et une maison 2 chambres, avec travaux à prévoir et à l’intérieur des terres, à 350.000 €.

 

Article de M.P.

Source

Les commentaires sont fermés.