Le remboursement de certains abonnements est possible en raison de la pandémie de Covid-19!

Lien permanent

Salles de sport, transports en commun: le remboursement de certains abonnements est possible en raison de la pandémie de Covid-19!

Si les conditions générales de vente sont globalement d’application, certaines sociétés donnent des alternatives à leurs clients.

Vous évitez de prendre les transports en commun depuis le début de la pandémie de coronavirus ? Votre abonnement à la salle de sport ne vous sert à rien depuis plusieurs semaines ?

Le remboursement de certains abonnements est possible en raison de la période exceptionnelle que nous vivons.


Malheureusement, et comme l’explique la RTBF, les transports en commun, que cela soit les TEC, la SNCB ou la STIB, fonctionnent tous selon les conditions générales de vente. Le remboursement d’un abonnement se fera donc sous conditions. Le hic ? Celles-ci formulent que l’annulation ou la suspension peut se faire uniquement pour une période à venir et non pour une période déjà écoulée…

 

Stéphane Thiery, le directeur marketing des TEC, déclare à nos confrères : « Dans les conditions générales de vente, on ne règle pas le passé. On règle le futur. Le transport en commun a continué à rouler. Si quelqu’un ne peut plus aller sur le transport en commun, pour la période qui est devant lui, il peut se faire rembourser pour la partie d’abonnement déjà payée pour le futur. On ne rembourse pas l’abonnement du passé ».


En ce qui concerne les salles de sport, des alternatives ont été proposées par certaines sociétés aux clients : ne rien réclamer pour soutenir le club sportif, demander une suspension ou un remboursement de l’abonnement, ou encore bénéficier d’avantages que vous n’aviez pas avant le confinement. Même son de cloche au niveau du secteur culturel qui fonctionne… « au cas par cas ».


Julie Frères, porte-parole de Test-Achats, déplore la situation : « Malheureusement, il n’y a pas de règles spécifiques qui s’appliquent en cas de force majeure d’un abonnement qu’on aurait conclu ».

 

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel