Pour l'entretien des parcelles les moutons de retour à Nandrin

Lien permanent

Les moutons de retour à Nandrin pour entretenir la commune

Initié l’été dernier par l’échevin de l’environnement Sébastien Herbiet, le projet « écopâturage mouton » de la commune de Nandrin est de retour.
En 2019, une première phase d’essai était lancée par la commune en partenariat avec un berger de Fraineux. Trois parcelles communales d’une vingtaine d’ares – trop petites pour intéresser les agriculteurs – étaient mises gratuitement à disposition pour garder 9 moutons, qui ont permis d’assurer un entretien naturel et ainsi d’éviter des tontes « inutiles » à l’équipe d’entretien des espaces verts. Sans les moutons, certaines parcelles doivent être tondues une fois tous les 10-15 jours, d’autres une fois par mois.
Suite au succès rencontré par l’expérience en 2019, l’échevin réitère le procédé cet été. « Nous continuons l’expérience avec le berger de Fraineux en lui proposant 3 parcelles supplémentaires pour y faire pâturer ses moutons ainsi qu’une grande parcelle pour faire du foin, » explique Sébastien Herbiet.
« Nous avons également lancé un partenariat avec un berger de Villers-le-Temple pour 2 autres parcelles communales. L’expérience représente un gain de temps pour l’équipe espaces verts qui peut allouer plus de temps à l’entretien des sentiers balisés, sans parler des combustibles fossiles non utilisés pour l’entretien de ces parcelles. »


Actuellement, 12 moutons effectuent cet écopâturage, un service d’autant plus intéressant en cette période de crise. « Notre personnel est réduit, les équipes sont divisées par 2.

Les moutons arrivent donc au bon moment » souligne l’échevin.
L’administration dispose encore de parcelles disponibles pour le projet et souhaite intégrer d’autres éleveurs au projet.


Article et rédaction par P.Tar.

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel