À défaut de pouvoir rouvrir, le centre culturel installera dès le 8 juin 2020 Un «drive-in culture» sur la place de Grand-Marchin

Lien permanent

Un «drive-in culture» sur la place de Grand-Marchin

À défaut de pouvoir rouvrir, le centre culturel installera dès le 8 juin un espace de rencontre, de troc d’objets culturels, de photographie et de musiques devant ses portes.


Après presque 3 mois d’inactivité provoqués par la crise sanitaire, le centre culturel de Marchin espère qu’il pourra lui aussi profiter du déconfinement pour prendre l’air.

Mais comment reprendre une activité culturelle tout en continuant de maintenir l’établissement fermé ?

La réponse des animateurs : proposer un « drive-in Culture ».


Dès le 8 juin et sous réserve d’une modification des mesures sanitaires d’application, le centre culturel souhaite ouvrir un bureau d’été devant sa porte d’entrée, place de Grand-Marchin.

Un membre de l’équipe y sera présent chaque jour de la semaine de 14 à 17h pour vous accueillir derrière un comptoir aménagé spécialement pour l’occasion.


Un troc d’objets culturels


« L’idée est venue d’une envie de proposer quelque chose sur la place publique, » explique l’animatrice-directrice Rachel Jans. « On a d’abord pensé à exposer sur les fenêtres du bâtiment.

Finalement, ça sera un bureau à ciel ouvert, où l’on fera notamment du troc d’objets culturels. »

Chaque passant pourra déposer un objet culturel de son choix (texte, livre, sculpture…) dans un bac et repartir avec une curiosité déposée par un autre visiteur ou choisie par l’équipe.

Le centre culturel mettra à disposition des brochures et des dépliants récents, des cartes postales éditées lors des précédentes expos et des affiches de la Biennale de photographie en Condroz.


Un kiosque pour les musiciens


Chaque visiteur se fera photographier avec et sans son masque afin de réaliser un trombinoscope qui pourrait faire l'oeuvre d’une exposition après le confinement. Enfin, en échange d’une phrase originale, chaque visiteur recevra un badge et participera à la création d’un cadavre exquis (jeu d’écriture collectif).


« Le but du jeu sera également de faire revivre le kiosque devant le centre culturel en invitant des artistes locaux à venir s’y produire le vendredi après-midi lors d’une scène ouverte, » explique Rachel Jans.


Bâtiment en travaux
Proie des infiltrations d’eau et de l'humidité depuis plusieurs mois, le centre culturel a vu apparaître des cloques sur ses murs et une fuite dans une toilette.

Des ouvriers communaux ont profité de la fermeture pour effectuer des réparations. Un couvreur devra analyser la façade et le toit pour trouver une solution durable.

Article et rédaction par P Tar 

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel