Un geste pour aider les acteurs économiques locaux les plus impactés par la crise sanitaire à Hamoir

Lien permanent

Le Collège communal de Hamoir a choisi d’annuler une taxe et d’en alléger deux autres cette année. Cette décision vise à soutenir les bistrots, campings et gîtes de la commune.


Le samedi 2 mai, l’initiative #soutenonsnoscommerceslocaux était lancée par la commune de Hamoir, dans le but d’offrir une publicité gratuite pour les acteurs de l’économie locale sur les réseaux sociaux et d’inciter la population à acheter dans les commerces de proximité. Une semaine plus tard, la commune a annoncé officiellement la prise de mesures concrètes sur le plan fiscal, en modifiant légèrement le régime des taxes pour l’année en cours.


Report de l’échéance


Dans un premier temps, l’envoi des taxes communales normalement prévu en juin sera différé de 3 mois. Elles sont donc renvoyées en septembre 2020 et l’échéance de paiement est reportée à novembre 2020. En plus de ce geste, certaines taxes ont été révisées, voire suspendues pour l’exercice 2020 afin de réduire la pression sur certains acteurs de la vie économique locale.


« On souhaite alléger la taxation qui touche les acteurs économiques concernés directement par la crise, » explique le bourgmestre Patrick Lecerf. « Même si c’est de l’ordre du symbolique puisque la taxation appliquée n’est pas très importante, on pense que la somme des petits gestes a un impact. Ces décisions nous paraissent raisonnables pour les finances communales. »

Une annulation et deux réductions


>1. La taxe sur les débits boissons est annulée. Elle s’élève à 50€/an pour les débits qui font uniquement de la vente et 100 €/an pour ceux qui proposent une consommation sur place. « C’était notre seul moyen d’aider les quelques bistrots de la commune, même si leur manque à gagner dépasse tous nos efforts, » précise l’échevin des finances Michel Legros.


>2. La taxe applicable aux campings (il y en a 3 à Hamoir), châlets et caravanes établis sur le territoire est réduite de 25 % par rapport à l’an dernier. « On avait prévu une augmentation de 10% pour cette année, qu’on a décidé d’annuler, explique l’échevin. Techniquement, la taxe est donc réduite de 35 % par rapport à ce qui était prévu. »


>3. L’augmentation de la taxe de séjour est annulée. Elle devait passer de 12 à 50€. Elle restera finalement à 12 € par unité de capacité (personne). « Comme les campings, les gîtes voient leur saison amputée de 3 mois et leur avenir est incertain. Cette année, on avait prévu de multiplier par 4 cette taxe qui a longtemps été oubliée, mais on ne le fera pas. » La commune étant dans une situation financière déficitaire, elle n’a qu’une capacité d’aide limitée sur le plan des impôts. Elle a donc ciblé 3 acteurs économiques dont l’activité a été stoppée par le confinement.


Un bon d’achat local


Néanmoins, une réflexion de plus grande ampleur est en cours et sera dévoilée dans les 2 semaines à venir. « On réalise une cartographie des commerçants afin de savoir qui a besoin de quoi et de prendre des mesures adaptées, précise l’échevin des finances. Un groupe Facebook vient d’être créé avec eux pour échanger des informations. » Une aide structurelle sous la forme d’un bon d’achat pour les commerces de la commune pourrait être distribué aux citoyens dans les semaines à venir.

Article et rédaction par Pierre Targnion

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel