Un accident grave s’est produit sur la route du Condroz N 63 Nandrin, Yves Diepvints a été percuté par un camion

Lien permanent

Yves, renversé à vélo sur la N63: un appel à témoins est lancé

Un accident grave s’est produit sur la route du Condroz, dans la commune de Nandrin, samedi 2 mai dernier. Yves Diepvints, qui circulait à vélo en direction de Marche, a été percuté par un camionneur qui ne s’est pas arrêté. Il est dans un état grave.


Ce samedi 2 mai, vers 9h50, Yves Diepvints, Grâcieux-Hollognois de 54 ans, circulait à vélo sur la nationale 63 afin de rejoindre les campagnes du Condroz. « Mon mari est féru de vélo.

C’est un super sportif, un cycliste expérimenté. Il y a des années, il a créé une équipe cycliste, la Team Mailleux qui regroupe une quinzaine d’amateurs, ils participent à des compétitions. Depuis le confinement, comme il est au chômage temporaire, il enfourche son vélo et part faire sa balade deux ou trois fois par semaine, dans les campagnes condruziennes.

Mais pour les atteindre à partir de Grâce-Hollogne, il faut passer par un tronçon de la route du Condroz... », glisse son épouse, Fabienne Zethner.


Dans des circonstances pour l’heure indéterminées, Yves a été percuté par un camion benne rouge, peu après la pêcherie, à hauteur de Nandrin, en direction de Marche.

« Il a été projeté dans le fossé. Heureusement, une automobiliste qui suivait le camion s’est arrêtée et a porté secours à mon mari. » Le camionneur, lui, a poursuivi sa route, n’ayant peut-être rien remarqué.

« Peut-être a-t-il été distrait ? S’est-il seulement rendu compte qu’il avait touché quelqu’un ? », s’interroge-t-elle.

Précisons que la N63 n’est pas interdite aux cyclistes, n’étant ni une autoroute ni une route pour automobiles. A cet endroit précis, la vitesse est limitée à 90 km/h. Il n’existe pas de piste cyclable.

 

 

Opéré ce jeudi


Yves Diepvints a été sérieusement blessé. Inconscient, il a été transporté aux urgences du CHU où son état était jugé grave. « Il a été opéré jeudi après-midi, il souffre de nombreuses fractures, notamment de côtes qui empêchent les poumons de bien fonctionner. Les médecins n’ont pas encore essayé de le réveiller, nous espérons qu’il ne gardera pas de séquelles neurologiques », souffle-t-elle.


Commercial dans l’outillage industriel et père d’une fille de 14 ans, Yves Diepvints n’avait jusqu’à présent jamais été victime d’un accident en deux-roues. « Il a toujours eu beaucoup de chance, jusqu’à aujourd’hui. Si ce n’est quelques glissades et ecchymoses lors de courses, il n’avait jamais été blessé sérieusement. »


Un appel à témoins


La famille Diepvints a lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux afin de collecter des informations sur l’accident dont on sait peu de choses. La police du Condroz indiquait ce vendredi en fin d’après-midi que la police fédérale allait diffuser un appel à témoins officiel dans les prochaines heures. « Nous espérons que quelqu’un aura vu l’accident et pourra apporter des éléments d’information. Ce qui nous importe, c’est de pouvoir expliquer à Yves ce qui lui est arrivé, si nous avons la chance qu’il se réveille. Pour gérer l’après traumatisme, il est important qu’il sache. Nous souhaitons pouvoir lui apporter des réponses, pour son cheminement de rétablissement », conclut son épouse.


Si vous avez été témoin de l’accident et pouvez fournir des détails à la police, vous pouvez contacter la police du Condroz au 085/41.03.30.

 

Article et rédaction par Annick Govaers

Source 

 

La police lance un avis de recherche suite l' Accident et délit de fuite à Nandrin N 63 un cycliste a été grièvement

Commentaires

  • Vitesse très élevée sur cette route du condroz, surtout les camions !
    Quand les autorités prendrons elles enfin leurs responsabilités en limitant la vitesse sur tout ce tronçon !
    Lorsque vous respectez les limitations de vitesse, soit on vous Cole, claxone,ou un bras d'honneur !
    Souhaitons un bon rétablissement à Yves, et courage à sa famille.

  • Bonjour

    Même si la vitesse est réduite (imaginons 60km/h) il reste le problème d'espace.
    Rien n'est prévu sur la route du condroz pour les vélos.
    Cela réduira peut-être le nombre d'accident mais j'en doute tant que des aménagements ne seront pas effectués

  • Cette partie de la N63 n'est-elle pas interdite aux Vélos ?? Pourquoi parler de vitesse excessive alors qu'il y a un radar à moins de 200 M. !!!!

    Vous étiez sur place pour évaluer la vitesse ?
    Il y a toujours des accusations sans fondement lorsqu'il s'agit d'un cycliste, je suis moi même cycliste et le bon sens ne me fera jamais rouler sur cette partie de la N63 !

  • Il est bien certain que la route du Condroz devrait être équipée de pistes cyclables.
    La situation actuelle est un non sens.
    Pendant ce temps les associations qui se présentent comme les défenseurs de la mobilité des cyclistes, se discréditent aux yeux des autorités par leur agressivité et leur clivage et dépensent une incroyable énergie pour souvent pas grand chose.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel