Membre de la fédération des milieux d’accueil de la petite enfance (FeMaP), elle dénonce la situation dans laquelle les accueillantes d’enfants se trouvent.

Lien permanent

Une accueillante d’Amay dénonce la qualité des masques reçus

Stéphanie Nollomont pousse un cri de colère.

Cette directrice de la crèche amaytoise, Rase-Moquette estime que les accueillantes font partie des oubliés de la crise sanitaire.

En effet, Stéphanie et ses collègues ont reçu des masques de l’ONE… dont la qualité et la protection laisse à désirer.


Stéphanie Nollomont est la directrice de la crèche « Rase-Moquette » à Amay. Membre de la fédération des milieux d’accueil de la petite enfance (FeMaP), elle dénonce la situation dans laquelle les accueillantes d’enfants se trouvent.

En début de semaine, chacune a reçu des masques de l’ONE et du cabinet de la ministre de la petite enfance mais pour Stéphanie Nollomont, c’est la goutte qui fait déborder le vase.

« La qualité des masques laisse à désirer. Ça ou rien c’est la même chose. Il ne filtre rien du tout.

C’est un manque de considération pour notre milieu.

C’est un danger pour les enfants mais également pour les accueillantes. Ce n’est pas correct. De plus, on n’a reçu aucun gel hydroalcoolique », lance-t-elle.

Stéphanie Nollomont a rouvert sa crèche à tous les enfants ce lundi 4 mai.

« Je n’ai pas d’enfants qui viennent avant le 18 mai. Mais pour certaines accueillantes ce n’est pas le cas », s’inquiète Stéphanie Nollomont.

« Celles qui vont faire confiance aux masques que l’on a reçus, cela m’inquiète.

Mais bon pour celles qui verront que ces masques ne protègent rien, ne les porteront certainement pas », ajoute la directrice.

Un nouvel arrivage de masques est prévu pour le 18 mai.

« En espérant que ce ne soient pas les mêmes », continue celle qui travaille depuis quinze ans dans le milieu de la petite enfance.


Stéphanie Nollomont et d’autres accueillantes doivent désormais trouver d’autres masques afin d’assurer l’accueil des enfants en toute sécurité.

Article et rédaction Par A.D.

Source

Les commentaires sont fermés.