On se dirige vers 3 mois plus secs et plus chauds que la normale

Lien permanent

Mai, fait ce qu’il te plaît ? Attendons plutôt juin !

 

Les modèles saisonniers pour les mois de mai à juillet vont vers des températures plus chaudes que la normale, et vers un temps plus sec aussi.

Avec un petit doute pour juillet, prévient MeteoBelgique.


Comme Philippe Mievis l’avait annoncé il y a un peu plus d’un mois, le temps du mois d’avril a été conforme à ce qui avait été prévu par MeteoBelgique.

À savoir « un beau mois printanier, plus doux, plus sec et plus ensoleillé que la normale, avec un petit intermède plus humide vers le milieu du mois ainsi que les derniers jours du mois.

L’influence anticyclonique, attendue, nous a permis de profiter d’un temps printanier agréable ».
Un avril « record »


On a même eu droit à une température moyenne plus chaude que celle prévue initialement. Soit 12,6º alors que la normale, pour un mois d’avril est de 9,8º.

MeteoBelgique avait pronostiqué une hausse de 1,6º. On a eu seulement 5 jours de pluie (normale : 15) et le mois a été très ensoleillé avec 277h40 d’ensoleillement (normale : 158h58).

« L’ensoleillement vient en seconde position des mois d’avril depuis 1833, derrière le fameux mois d’avril 2007 (301h) », précise le météorologue.

Qui pointe un vrai record : « La sécheresse de l’air a été remarquable : avec une moyenne de 57 %, c’est tout simplement la valeur record la plus faible mensuelle pour un mois d’avril, mais aussi presque tous mois confondus depuis 1833.

Seul juillet 2018 aura fait mieux avec 54 % ! » L’ancien record date d’avril 1893, avec une valeur de 59 %.


Et pour la suite ?

« Les modèles saisonniers pour les trois prochains mois vont, encore et toujours, vers des températures plus chaudes que la normale, et vers un temps plus sec aussi.

Mais il y a quand même pas mal de divergences dans les modèles.

Après une première partie du mois de mai assez variable, il semble qu’on aille vers une période plus chaude de la fin mai à la fin juin. Seul bémol, les orages seront souvent de la partie aussi ».


 Mai.

MeteoBelgique persiste et signe par rapport à l’analyse du mois précédent concernant celui de mai : « Les première et troisième décades devraient voir un temps variable alternant entre des périodes de temps perturbé et des périodes de temps plus ensoleillé ».

Quant à la seconde décade, elle devrait être la plus perturbée des trois, avec des averses plus fréquentes. La tendance devrait changer en fin de seconde décade, pronostique Philippe Mievis.

« Aux environs du 20, les conditions météorologiques s’amélioreront nettement, avec une augmentation significative des températures alors que le soleil s’imposera, mais une tendance aux orages sera aussi à craindre. Ces orages pourraient être assez forts, surtout à l’est et au sud de notre territoire ».


 Juin.

Il s’annonce assez chaud mais souvent instable et orageux.

« Si la première partie sera souvent estivale, la seconde partie verra la fréquence des orages augmenter, sous un temps devenant fort lourd.

En général, le cumul des précipitations pour ce mois de juin devrait être légèrement déficitaire, mais des orages locaux pourraient ci et là donner des cotes pluviométriques plus importantes ».


 Juillet. L’indice pour ce mois est très faible, précise MeteoBelgique.

Qui s’avance quand même en se demandant si on n’aura pas droit à un temps typique d’un été à la belge.

« C’est un temps assez variable qui s’annonce, avec un peu de tout : périodes ensoleillées, périodes perturbées, le tout saupoudré de quelques orages. Mais ce sera sans doute à confirmer vu l’échéance et le manque de fiabilité pour ce mois ».


Article et rédaction de Pierre Nizet

Source

météo mai juin.jpg

Les commentaires sont fermés.