Il restera compliqué de voir et garder ses petits-enfants !!!

Lien permanent

On dit que le coronavirus va changer nos habitudes pour une longue période, est-ce vrai ?


Les gestes barrières seront effectués dans notre vie de tous les jours. On n’aura plus de grandes tablées d’anniversaire au restaurant, des vacances à 20 membres de la famille dans une auberge… Il est clair que les vacances vont se passer différemment cet été, la preuve en est de plus en plus de compagnies aériennes annulent leurs vols et les frontières restent fermées. Pour les restaurants, bars, cinémas et salles de concert, cela reste dans le vide. Un peu partout, on essaie d’imaginer. Il faudra accepter d’être moins libre, de respecter les distances et de devoir plus prévoir les choses. Dans les restaurants, on n’y viendra plus à l’impromptu car il y aura beaucoup moins de couverts. Dans un musée, on ne pourra par exemple plus retourner 3 fois voir le tableau qu’on apprécie, on devra suivre un parcours défini. Au cinéma, il faudra peut-être aussi réserver. Nos habitudes d’ouverture sur le monde et aux autres vont être changées tout en sachant qu’on va un jour revenir à la situation d’avant. Je suis intimement persuadé que le monde du passé va revenir. On ne va pas se balader dans deux ans avec un masque sur la Grand-Place de Bruxelles. Mais il faudra du temps…

Comment protéger au mieux nos seniors ? Un fois que les visites familiales seront autorisées, faut-il les garder isolés ?

Les personnes âgées devront faire deux fois plus attention et nous devrons faire deux fois plus attention à eux. Elles pourront sortir mais devront se laver davantage les mains, limiter leurs contacts sociaux… Elles devront aussi faire un peu plus attention dans le mélange de génération. Voir ses petits-enfants sera plus compliqué dans les prochains mois même si les enfants ont envie de voir leurs grands-parents et que les grands-parents ont envie de voir leurs petits-enfants. Les barbecues de famille cet été auront bien lieu mais ils seront moins peuplés que les autres années. On sait que cette tranche de la population va devoir faire attention plus longtemps et ce sera notre rôle de le faire comprendre dans les prochaines semaines. J’ai la soixantaine, j’aimerais voir ma fille. Mais, c’est mieux comme ça pour le moment. C’est pour mieux la revoir après.

Article et rédaction par Alison Verlaet

Source

Les commentaires sont fermés.