La commune d’Amay va mettre une salle communale à disposition des étudiants qui ont des difficultés à réviser à la maison, pendant le confinement

Lien permanent

Étudier à la commune d’Amay pendant le confinement !!!

La commune d’Amay s’apprête à mettre une salle communale à disposition des étudiants qui ont des difficultés à réviser à la maison, pendant le confinement.


Préparer ses examens ou tout simplement faire ses devoirs en plein confinement peut vite se transformer en cauchemar pour nombre d’étudiants, qu’ils soient en supérieur ou en secondaire. En cause : une famille nombreuse trop bruyante, une connexion internet hasardeuse, ou tout simplement un manque d’air.
« La pression va monter »


Pour aider ces jeunes, la commune d’Amay est actuellement en train de sonder sa population pour connaître la demande et, le cas échéant, mettre une ou plusieurs salles communales équipées de wifi ou de câbles internet à leur disposition.


« Quand plusieurs personnes sont sur la même bande passante en même temps, ce n’est pas toujours facile d’avoir une bonne connexion. Pour les étudiants du supérieur, la pression va progressivement monter et le stress du réseau ne devrait pas s’y ajouter.

Moi même, quand j’étais étudiant, j’avais besoin de changer de pièces pour étudier efficacement, or en confinement ce n’est pas toujours possible. Le but est d’offrir de bonnes conditions de travail », revient Jean-Michel Javaux, bourgmestre d’Amay, toujours en convalescence après avoir contracté le Covid-19.


4 personnes intéressées


Dès lors, les Amaytois preneurs peuvent le faire savoir au mayeur directement via Facebook ou à l’administration communale qui prendront les mesures nécessaires, à très courte échéance. Pour l’instant, quatre personnes ont manifesté un intérêt.


« Nous avons déjà pensé à six ou sept salles communales inoccupées qui pourraient accueillir des étudiants, en commençant par celle du conseil communal.

En fonction de la demande, on pourrait en ouvrir d’autres, comme au gymnase, au service environnement, à l’Académie... », cite-t-il notamment.

Les étudiants seraient disposés de manière à respecter largement la distanciation sociale.


Cette mise à disposition s’adresse aux étudiants du supérieur mais aussi à ceux du secondaire.


« Nous n’allons pas demander de carte d’étudiant ou de preuve que le jeune habite bien la commune.

Mais attention, ça ne doit pas devenir une maison des jeunes où ils viendraient jouer en ligne, c’est un objectif de travail qui doit être poursuivi », souligne Jean-Michel Javaux.


La ou les salles resterai(en)t ouverte(s) jusque fin juin, voire août pour les deuxièmes sessions.

Article et rédaction par Annick Govaers

Source

Les commentaires sont fermés.