En France et ailleurs, des assureurs promettent un geste sur les primes de l’assurance auto

Lien permanent

Autos immobilisées: l’immobilisme des assureurs

En France et ailleurs, des assureurs promettent un geste sur les primes de l’assurance auto. Le nombre d’accidents est en chute libre et donc les frais encourus.


En Belgique, Corona Direct, filiale de Belfius Insurance, est sortie du bois.

Elle va bientôt rembourser une partie de leur prime à ses clients. Le montant sera calculé en fonction du kilométrage épargné. Une initiative qui reste sans écho dans le reste du groupe.

« Nous n’avons pas de projets dans ce sens », indique la porte-parole pour Belfius et les AP.


Même son de cloche chez AG Insurance qui n’envisage pas d’action, tout comme AXA.

Mais cette dernière ne reste pas inactive.

« Nous nous associons à une l’initiative prise par des avocats sous le nom « covid19-support.legal » afin d’offrir gratuitement aux particuliers et aux entreprises l’accès à une bibliothèque en ligne de documents juridiques essentiels », souligne la porte-parole.

Cela va de la reconnaissance de prêt sur l’honneur au courrier sollicitant un délai de paiement.


P&V reconnaît une baisse importante des sinistres, mais précise que la période est encore trop courte, un douzième de l’année, pour prendre une décision.

Par contre, l’assureur a fait un geste au niveau de la RC Familiale pour les accidents domestiques privés. Désormais, il prend en charge les frais qui ne sont pas couverts par la mutuelle, avec un plafond maximal d’intervention fixé à 2.500 €.

 

Yzzu a fait des simulations sur les contrats de ses clients.

Le confinement actuel n’a pas un impact suffisant sur le kilométrage pour les faire changer de catégorie de manière à payer moins de prime.


Bientôt fixés chez Ethias


« Des clients nous contactent pour demander une réduction de prime.

Plusieurs pistes sont sur la table et pas seulement pour l’assurance auto. La réflexion est globale. La décision sera prise la semaine prochaine », indique Serge Jacobs, porte-parole d’Ethias.


Fédéral Assurance ne tirera ses conclusions qu’à la fin de l’année 2020.

Entre-temps, le Belge pourrait rouler à nouveau beaucoup, surtout si l’avion lui est interdit pour les vacances d’été.

S’il y a globalement moins de déplacements et que ses résultats ne sont pas trop impactés par la crise, l’assureur « pourrait songer à ne pas augmenter les primes annuelles de l’assurance auto en 2021, voire à augmenter le niveau de ses ristournes.

Mais il est trop tôt pour pouvoir se positionner à ce sujet ».

Rédaction Par Y.H. 

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel