Vous ne savez plus comment organiser vos vacances d’été? des conseils ici

Lien permanent

On nous recommande de ne pas (encore) réserver les vacances d’été. Mais que faire si c’est déjà le cas ? Faut-il d’ores et déjà préparer un plan B ou annuler son programme ?

Test Achats vous livre quelques conseils. Le mot d’ordre : ne pas se précipiter mais aussi analyser.


Le message de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, est clair : « Ne réservez pas de vacances d’été en espérant que la crise des coronavirus sera terminée. »

Selon elle, personne ne pouvant faire de prévisions fiables pour les mois d’été, mieux vaut attendre avant de planifier.


Mais qu’en est-il pour tous ceux qui ont déjà programmé leurs congés, réservé des vols, des hôtels ? Pour Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test Achats, il ne faut surtout pas se précipiter.

« Sans avis officiel, les annulations seront à charge du consommateur. Vous risquez alors de perdre très gros. Il faut donc encore un peu patienter… »


Pour ceux qui voudraient malgré tout annuler avant qu’une décision ne tombe, il conseille de bien lire les conditions générales, de prendre contact avec les éventuels organisateurs ou prestataires pour voir ce qu’ils proposent.

« Nous sommes dans l’expectative. On risque de se prendre les avis officiels dans quelques semaines en pleine figure… »

 

Pas pour tout le monde


Si les vacances à l’étranger sont effectivement interdites, tout le monde risque alors de se ruer vers d’autres opportunités, en Belgique cette fois.

« L’offre sera inférieure la demande ce qui induira une forte pression sur les prix », relève Jean-Philippe Ducart. « On va avoir de sérieuses déconvenues. Il n’y en aura pas pour tout le monde. »


Gérer l’organisation des vacances d’été devient un véritable travail de stratège. La tentation de déjà jeter un coup d’œil sur les offres en Belgique est là. Avec le risque de se retrouver avec deux réservations simultanées, une à l’étranger et une plus locale.

« Il ne faut pas se précipiter sur une autre formule », conseille-t-il.

« Il vaut mieux d’abord savoir ce qu’on va pouvoir faire avec le voyage déjà réservé… »


Certaines plateformes permettent toutefois de réserver des hébergements avec des annulations gratuites. Ce qui semble l’idéal en cette période.

« Mais il faudra voir si ces garanties vont continuer.

Les plateformes en question savent que certains voyageurs vont se tourner vers cette stratégie et réagir en conséquence.

Je suis sûr que cela va changer.

On va vous demander des acomptes ou bien de payer la totalité. »

Rédaction Par Sabrina Berhin

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel