• Souvenir de 2011 Les photos de la chasse aux oeufs de Villers Le Temple

    Lien permanent

    Les photos 2011 de la chasse aux oeufs clic ici de Villers Le Temple

    Voila plus de 15 ans que Villers animation dont son président est Marc Bertand organise la chasse aux oeufs sur Villers Le Temple et cela dans le cadre magnifique de la propriété de la famille Laurent .

    Cette année les cloches avaient dispersé dans tout le parc 1500 oeufs colorés puis au final de la Chasse un véhicule rempli d'oeufs en chocolat plus un assortiment de Pâques offert par sympathie par le delhaize de Saint- Séverin était de nouveau distribué gracieusement à chaque enfant .

    Le comité de Villers animation annonce leurs prochaines activités: une randonnée avec barbecue le 22 mai 2011 et la fête du village du 29 juillet au 1 aout 2011 ou le groupe Sunset Boulvard sera en vedette le samedi .

    un résumé de cette agréable matinée en photos voir le diaporama ou clic ici pour voir l'album

     

    Album clic ici 

  • Les policiers doivent aussi faire face à l’afflux de dénonciations

    Lien permanent

    Coronavirus: la délation explose auprès des services de police

     

    Outre leur travail en première ligne et les risques qu’ils prennent au quotidien, les policiers doivent aussi faire face à l’afflux de dénonciations. Certaines sont justifiées, d’autres le sont beaucoup moins… On peut même parler de délations dans plusieurs cas.


    Les équipes d’intervention de la police sont sur le terrain en première ligne, chargées de faire respecter les règles du confinement. Un confinement qui est d’ailleurs largement respecté. Conséquence directe de celui-ci… la délation.


    Aujourd’hui, les policiers doivent, en effet, gérer un afflux de plaintes provenant de personnes qui dénoncent notamment leurs propres voisins.


    Des cas rapportés à la police et qui sont parfois punis : des fêtes d’anniversaires, des réunions d’amis, des barbecues, etc.

     

    Les policiers ont tout à fait le droit de venir sonner à votre porte. Ils n’interviennent cependant au domicile privé qu’avec le consentement de la personne. Par contre, s’ils vous voient faire un barbecue avec des amis, ils peuvent vous sanctionner !


    Tout ça, c’est lorsque les règles de confinement ne sont pas respectées. Mais même si les règles sont respectées, certains voisins téléphonent quand même à la police. « Pour l’instant, on a bien cinq cas de délation par jour », nous explique un agent de police dans une zone locale de taille moyenne. « Parfois, ce sont des personnes plus âgées qui trouvent que leurs jeunes voisins sortent trop… » Parfois parce deux personnes qui font du jogging ne respectent pas les règles distanciation sociale, parce telle dame vit le confinement avec son compagnon qui habite ailleurs, etc.


    LA PLAIE DES RESEAUX SOCIAUX


    Une délation qui prend parfois une tournure très différente sur les réseaux sociaux où certaines personnes sont exposées à la vindicte sans passer par les services de police. Un exemple récent dans la région de Chimay, en province de Hainaut. Une dame y a carrément mentionné le nom d’une autre habitant qui était positive au Covid-19. Un comportement qui fait froid dans le dos et qui n’est malheureusement pas isolé.


    En province de Liège, à Stavelot, le propriétaire d’une pizzeria a vu récemment débarquer deux policiers dans son établissement. Ceux-ci étaient venus suite à la dénonciation anonyme de la part d’un voisin. « Ils m’ont dit que j’étais en règle », confirme Stéphane Close, patron de la pizzeria « La Pierre du Diable du Karibou », à Stavelot. Il fait des livraisons ou prépare des pizzas à emporter. « En discutant avec eux, je leur ai bien fait comprendre que je trouvais ça totalement inconscient de ne pas respecter les règles. D’autant plus que je suis installé juste en face du commissariat, ce ne serait pas malin ».


    Ce qu’il a surtout du mal à comprendre, c’est qui peut lui en vouloir au point de venir dénoncer de faux agissements à la police. « Honnêtement, je ne comprends pas cette attitude. Malgré le confinement, on travaille, on est là pour les gens en respectant les distances, on essaye simplement de survivre et certains jaloux viennent faire ça. On est revenu au temps des collabos », estime-t-il.

    Rédaction de l'article par J.M. (avec les éditions régionales)

    Source

    Lire la suite

  • Le Don Camilló de Nandrin ouvre aujourd'hui à 18 h00 pour les pizzas et pâtes à emporter

    Lien permanent

     

    Don Camilló l'annonce sur la page Facebook 

    Le Don Camillô ouvre aujourd'hui à 18 h00 pour les pizzas et pâtes à emporter

     

  • Le lidar est placé dans le Condroz cette semaine, dates et infos ici

    Lien permanent

    Voici les endroits où sera placé le lidar dans le Condroz

    Plusieurs fois par an, le lidar est placé à de nombreux endroits dans le Condroz. Très souvent, les automobilistes qui poussent sur le champignon ne s’attendent pas à voir ce boîtier imposant et sont flashés. Voici les endroits où sera placé le lidar dans les prochaines semaines dans le Condroz : à Anthisnes, Comblain-au-Pont, Hamoir, Clavier, Ferrières, Modave, Marchin, Tinlot, Ouffet et Nandrin.


    Durant les prochaines semaines, les usagers de la route qui ont tendance à être souvent en excès de vitesse devront faire attention. En effet, le lidar qui se déplace de commune en commune va être placé dans plusieurs endroits et risquent de se surprendre les automobilistes en infraction.


    Voici les endroits où et quand le lidar sera placé dans les différentes communes :

     Anthisnes : Grand Route de Liège du 6 avril au 13 avril 2020.

     

     Comblain-au-Pont : sur la RN633 du 4 mai au 11 mai 2020.

     

     Hamoir : Grand-route du 1er juin au 8 juin 2020.

     

     Clavier : route de Givet du 8 juin au 15 juin 2020.

     

     Ferrières : route de Bastogne du 15 juin au 22 juin 2020.

     

    Modave : route de Modave du 22 juin au 29 juin 2020.

     

     Marchin : rue A Lion du 20 juillet au 27 juillet 2020.

     

     Nandrin : route de Dinant du 28 septembre au 5 octobre 2020.

     

    Tinlot : rue du Montys du 26 octobre au 2 novembre 2020.

     

    Ouffet : grand Route du 9 novembre au 16 novembre 2020.

     

    rédaction de l'article Par A.D

    Source

  • Nombre de cas cumulés détectés par commune dans le Condroz mise à jour le 5 avril 2020

    Lien permanent

    Découvrez dans la carte et le tableau le nombre de cas de coronavirus recensés dans votre commune.

    Amay 17
    Burdinne <5
    Clavier 7
    Ferrières 9
    Hamoir <5
    Héron 6
    Huy 43
    Marchin 15
    Modave  <5
    Nandrin 18
    Ouffet 5
    Verlaine 5
    Villers-Le-Bouillet 6
    Wanze 21
    Anthisnes 8
    Engis 12
    Tinlot  5

    Toutes les infos clic ici 

    5 avri.JPG

     

  • La RTBF fait réviser vos enfants! dès demain lundi à la télé !!!

    Lien permanent

    France Télévisions a lancé le concept il y a quelques jours. La RTBF s’y met dès lundi.

    En collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, La Trois (ou plutôt OUFtivi) proposera trois fois par semaine l’émission « Y’a pas école, on révise » à destination des enfants de 6 à 12 ans.

    Au programme, les lundis, mercredis et vendredis à 15 heures et pendant une vingtaine de minutes, des séances de révision avec Gwenaëlle Dekegeleer pour rappeler quelques notions élémentaires aux élèves du primaire.


    Une façon ludique de ne pas perdre le fil de l’école, mais une émission sérieuse aussi : des inspecteurs et une vingtaine de professeurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont rédigé les fiches pédagogiques.

    Et si on loupe la classe de 15 heures, pas d’excuse, elle est accessible non-stop sur Auvio !


    Rédaction par Ch.V.

    Source

  • Un site qui permet de centraliser les livraisons de repas et d’aider les restaurateurs à Huy

    Lien permanent

    Une nouvelle plateforme de livraison 100% hutoise pour les restos

    Tanguy Seynaeve (étudiant hutois) et Samuel Dulieu (gérant de Mundo Vino) ont développé la plateforme « Huy au plaisir ». Un site qui permet de centraliser les livraisons de repas et d’aider les restaurateurs hutois à s’organiser durant cette période de confinement.
    Depuis l’annonce des mesures de confinement, de nombreux restaurateurs ont développé des services de livraison à domicile. Cependant, pour beaucoup d’établissements, la mise en place d’un système de livraison peut s’avérer difficile : problèmes d’infrastructure, démarches chronophages, manque de visibilité…
    Deux Hutois, Tanguy Seynaeve (étudiant en commerce international) et Samuel Dulieu (gérant de Mundo Vino), ont voulu donner un petit coup de pouce au secteur de l’Horeca en créant « Huy au Plaisir », une plateforme de livraisons, c’est-à-dire un site qui permet aux consommateurs de passer commande en ligne.
    À l’origine, les deux Hutois ne se connaissaient pas. « J’avais juste envie d’aider la ville de Huy à ma manière, car les restaurateurs sont dans le besoin. Je me suis dit que je devais faire une plateforme », explique Tanguy Seynaeve. L’étudiant a alors lancé un sondage sur les réseaux sociaux et c’est en allant à la rencontre des restaurateurs qu’il est entré en contact avec Samuel Dulieu, « qui avait la même idée ».

    Les deux Hutois ont alors fait appel à un informaticien professionnel et le Saint-Georgien Yacine Fikry, également étudiant, a créé bénévolement un logo. En deux semaines, le site était né.
    Un service gratuit
    Les restaurants s’inscrivent gratuitement sur la plateforme. Actuellement, seul Mundo Vino se trouve sur le site. Mais dès la semaine prochaine, d’autres commerces seront encodés.
    Le restaurateur encode alors sa carte sur la plateforme. Le consommateur peut ensuite commander un repas et définir un lieu et un horaire de livraison. Concrètement, le restaurateur s’occupe de la livraison et du paiement, mais reçoit une assistance logistique et un espace numérique de visibilité de la part de la plateforme.
    Si « Huy au plaisir » connaît un succès, Tanguy Seynaeve ne compte pas en rester là. L’étudiant n’hésitera pas à aller un pas plus loin et, pourquoi pas, développer une sorte de « Deliveroo hutois », avec une véritable équipe de livraison !

    https://huyauplaisir.be

     

    Rédaction de l'article par RO.MA

    Source

  • Durant cette période de confinement, le cabinet d’avocats Prœlium a lancé une application pour faciliter la communication avec ses clients.

    Lien permanent

    Un cabinet d’avocats hutois lance une application

    Durant cette période de confinement, le cabinet d’avocats Prœlium a lancé une application pour faciliter la communication avec ses clients. Cette initiative suit la volonté du cabinet de se projeter sur le long terme et penser à l’écologie.


    Alors que les avocats tentent de s’organiser au mieux durant cette période de confinement, le cabinet hutois Prœlium a lancé une nouvelle initiative permettant de répondre au mieux aux demandes de ses clients. Avec l’aide d’un informaticien, le cabinet a repensé son application du même nom : « Elle a été développée en 2017 mais consistait à présenter notre équipe et notre travail. Elle a donc été remise au goût du jour avec une approche plus complète », explique Me Alexandre Wilmotte.


    Faciliter la communication


    L’application est accessible et téléchargeable depuis mercredi. Son utilité consiste à garder la proximité avec les clients et les soutenir: « Les personnes peuvent prendre rendez-vous en ligne, afin de planifier nos contacts téléphoniques pendant ce confinement, transmettre leurs documents et poser des questions. Ce type d’outil facilite la communication et offre une réponse plus rapide des membres de l’équipe qui peuvent répondre de leur téléphone où qu’ils se trouvent », ajoute l’avocat.

     

    Pierre Lenaerts est l’informaticien derrière cette mise en œuvre. Il a pu rapidement répondre aux besoins de Prœlium : « J’avais travaillé sur l’ancienne version de 2017 et quand j’ai été contacté au début de la période du confinement, la mise en place du système a été rapide. Je connaissais les besoins du cabinet et sa volonté. L’application sera perfectionnée et complétée plus tard. Il s’agit d’une bonne base dans les circonstances actuelles ».


    « Plus besoin de se déplacer »


    Créé en 1924 et situé Avenue Joseph Lebeau à Huy, le cabinet Prœlium agit depuis plusieurs années au niveau écologique et l’application prolonge ce travail de sape : « Nous utilisions déjà peu de papier et procédions largement par voie digitale, donc nous n’avons pas été pris de court par les restrictions. La numérisation des dossiers est primordiale vu l’importance du débat écologique dans la société. Rien que pour les déplacements, l’application offre une alternative. Plus la peine d’emprunter son véhicule pour déposer des dossiers, il suffit de se connecter à son compte. Nous nous adaptons et pensons plus loin ».


    Me Alexandre Wilmotte et les collaborateurs comptent développer d’autres projets de ce type à l’avenir et espèrent que la justice prendra le pli : « Je souhaite que le monde judiciaire puisse faire un pas dans ce sens, en procédant notamment aux vidéo-conférences lorsque cela peut se faire. Mais cette avancée ne sera possible qu’avec la mise à disposition de moyens financiers supplémentaires ».

     

    Rédaction de l'article par Maxime Gilles

    Source

  • Un chat blessé à la carabine à plomb à Marchin

    Lien permanent

    Un chat blessé à la carabine à plomb à Marchin: «Ça me dégoûte»

     

    Il y a quelques jours, Gribouille, le chat d’une habitante de Marchin a regagné son domicile avec un plomb dans le corps. La pauvre bête qui perdait énormément de sang avait été blessée par une personne qui avait tiré à la carabine dessus.
    Furieuse, la fille d’une habitante de Marchin a posté un message sur les réseaux sociaux il y a quelques heures. En effet, le chat de ses parents a reçu un plomb dans le corps. « Après avoir été se promené dehors, le chat est rentré à la maison. Il perdait énormément de sang et ne bougeait presque plus. Personne ne comprenait ce qu’il avait », explique Célyne.
    Peu de temps après, ses propriétaires constatent que l’animal a reçu un plomb. « Quelqu’un lui a tiré dessus avec une carabine à plomb. Cela me dégoûte, les gens n’ont aucun respect pour les animaux », ajoute-t-elle.

    Rapidement, ses propriétaires lui prodiguent les premiers soins. « Ma maman l’a désinfecté et retiré le plomb. Il a de l’infection, il se promène encore un peu mais il ne va pas trop loin. C’est la première fois que cela arrive », souligne Célyne.

    Actuellement, aucune plainte à la police n’a été déposée.

    Rédaction de l'article par AD 

    Source

  • Les travailleurs du CPAS de Hamoir ont sillonné les rues de la commune afin d’offrir des fleurs aux habitants les plus fragilisés et isolés.

    Lien permanent

    Le CPAS de Hamoir offre des fleurs aux personnes isolées

    Les travailleurs sous contrat « article 60 » (réinsertion socioprofessionnelle) du CPAS de Hamoir ont sillonné les rues de la commune afin d’offrir une pensée en pot aux habitants les plus fragilisés et isolés.
    En distribuant cette plante printanière, le CPAS veut mener une action solidaire dont le but est de lutter contre le sentiment d’isolement social des plus fragiles, renforcé par le confinement.
    « Plus d’une centaine de pensées ont été distribuées en une après-midi, se réjouit le président du CPAS Loïc Jacob. Lors du porte à porte, il y a un contact qui se crée, qui apporte un peu de bonheur aux personnes isolées. Le CPAS a reçu plusieurs mails et coups de fil de remerciement. Je ne m’attendais pas à un retour aussi positif ! ».
    Chaque plante était accompagnée d’une lettre dans laquelle les personnes sont invitées à entretenir leur fleur de la même manière qu’ils doivent cultiver leur solidarité vis-à-vis du personnel médical. « Le fait que ces personnes n’ont pas de contacts avec l’extérieur ne les empêchent pas de soutenir les acteurs de première ligne, précise Loïc Jacob. Par ailleurs, les mesures de précautions ont été prises lors de la livraison pour qu’il n’y ait aucun contact avec les bénéficiaires.»

    Rappel des services du CPAS
    Certaines rencontres débouchaient sur une conversation à propos des besoins de la personne. « Ça nous a permis de rappeler les services du CPAS, comme la livraison de repas à domicile (dont les conditions d’accès sont élargies en raison du coronavirus), le taxi social et le service aîné. »
    L’action était également un moyen de valoriser la mission des travailleurs du CPAS, qui continuent d’assurer les travaux extérieurs de la saison printanière, malgré le confinement.

    Rédaction de l'article par Pierre Targnion

    Source

  • L'Anthisnoise aurait dû s’élancer pour son 3e Rallye des Gazelles

    Lien permanent

    Le 18 mars, l’Anthisnoise aurait dû s’élancer pour son 3e Rallye des Gazelles, une course 100% féminine et 100% orientation que Dorothée a déjà gagné. Mais le Covid-19 en a décidé autrement. Son aventure est reportée au mois d’octobre.
    En raison du Covid-19, la date de départ du Rallye des Gazelles, initialement prévue le 18 mars, est repoussée au 26 septembre par le gouvernement marocain. Il s’achèvera le 19 octobre. Dorothé Langlois devra donc patienter. Pourtant, elle était prête. Elle avait déjà dû régler un souci de taille puisque sa coéquipière s’était blessée à l’épaule 15 jours avant le départ initial. Virginie Henriot (42 ans) s’était alors portée volontaire. C’est avec elle que Dorothée devrait tenter de gagner l’épreuve en septembre prochain.
    À 38 ans, Dorothée Langlois ne manque pas d’ambition. « J’ai toujours aimé les défis. Je suis une challengeuse. C’est pour cela que je participe à ce rallye. »
    Et elle n’en est pas à son coup d’essai. « J’ai commencé à faire des rallyes en 2010. Cette année, ça sera mon 3e Rallye des Gazelles, après ceux de 2010 et de 2012. Ça fera donc 10 ans que j’ai pris le volant en rallye-raid pour la première fois. Qui plus est dans un rallye qui fête ses 30 ans ! Ça sera donc un double anniversaire pour moi (rires). »


    Un rallye auquel il ne faut pas participer sans rien connaître ! « C’est un rallye d’orientation 100 % féminin. On ne peut utiliser que d'anciennes cartes en noir et blanc et une boussole. Les smartphones sont interdits et nous sont confisqués avant la course. Il faut avoir le sens de l’orientation, savoir se servir d’une boussole et savoir lire une carte. Il faut aussi être capable de piloter, entretenir le véhicule et le réparer en cas de pépin sur le trajet. C’est important, sinon c’est quasiment perdu. »
    Une connaissance qu’elle possède et qui lui aura notamment permis de remporter avec sa coéquipière de l’époque, l’édition de 2012 dans la catégorie SSV ! « En 2010, notre véhicule n’était pas au top. Ça n’avait pas trop bien marché pour nous. Nous sommes alors revenues en 2012 avec un meilleur véhicule et nous avons terminé premières de notre catégorie ! Après ma victoire, j’ai reçu le prix du Mérite sportif à Nivelles. Que du plaisir ! »
    Un concours à la radio
    L’histoire d’amour entre le rallye et Dorothée est particulière. « Au départ, je faisais de la moto sur circuit puis j’ai participé à un concours en 2009 que j’ai gagné. Le prix à gagner était un voyage au Maroc avec des trajets en voiture dans le désert. C’était plus du tourisme que du sport, mais j’ai adoré l’expérience. En 2010, j’ai gagné un concours radio grâce auquel j’ai pu participer à mon premier Rallye des Gazelles. Après cela, la machine était lancée (rires). »
    Il faut dire que la jeune femme a une mentalité de gagnante ! « Si on participe à une compétition, il faut avoir envie de gagner. Si on ne vise pas la lune, on ne touchera jamais les étoiles. »
    Mais, même avec une mentalité de gagnante, il faut savoir gérer le parcours. « C’est un rallye dangereux. Il faut traverser le désert et faire le moins de kilomètres possible. Le désert dans lequel on passe est truffé de pièges. Il n’y a pas que du sable. Certes, il y a le passage des dunes qui, pour moi, reste le plus dangereux, mais il y a aussi des rochers, des montagnes et des plaines pleines de trous. C’est donc difficile à manier. »
    Une course automobile 100% féminine implique forcément des remarques masculines. « C’est assez taquin. On prend cela à la rigolade. Certains hommes blaguent en disant que deux femmes au volant avec une boussole, c’est dangereux. Mais dans les rallyes, on dépasse aussi des hommes. Alors dans ces cas-là, ils deviennent tout de suite plus gentils (rires). »
    Le rallye des gazelles nécessite une bonne préparation physique et mentale. « On est seule au milieu d’un désert. Il faut être très vigilante. Je fais du sport 3 à 5 fois par semaine et je prends des compléments alimentaires comme du magnésium, des vitamines, ça aide à être prête pour le grand moment ! »


    Rédaction de l'article par Louis Dechange

    Source

    misse.jpg

  • Météo aujourd'hui dimanche 5 avril et lundi 6 avril 2020

    Lien permanent

    Dimanche, le temps sera favorablement influencé par un anticyclone sur l’est de la Pologne et la Biélorussie.

    Il fera beau et doux, le mercure grimpant jusqu’à 18ºC en Ardenne et entre 18 et 21ºC ailleurs.

    Le vent, de secteur sud à sud-est, sera généralement modéré.


    La journée de lundi commencera sous un temps sec et lumineux, avant le retour de champs nuageux dans l’après-midi. Le thermomètre affichera entre 14 et 20ºC.

    Source

  • Prières et célébrations sur KTO

    Lien permanent

    kato.JPG

    Brèves numéro spécial n°3 Clic ici pdf