Crédits hypothécaires les conditions pour pouvoir reporter son remboursement

Lien permanent

La période n’est pas seulement noire au niveau sanitaire.

Financièrement, cela s’avère aussi de plus en plus difficile. Dans ce contexte, les banques ont accepté de reporter le remboursement des crédits hypothécaires mais aussi des crédits aux entreprises, sous certaines conditions. Le report est de maximum 6 mois, mais une date limite a été fixée au 31 octobre 2020.


Concrètement, pour les crédits hypothécaires, toutes les personnes qui voient leurs revenus baisser voire disparaître pour une raison liée au coronavirus (chômage temporaire ou complet, maladie consécutive au Covid-19, fermeture de commerce ou autres mesures transitoires), peuvent solliciter ce report, sous certaines conditions. Leur dossier ne peut comporter aucun retard de remboursement du crédit concerné au 1er février 2020. Le crédit doit avoir été contracté pour l’habitation unique et la résidence principale de l’emprunteur au moment de la demande du report. Enfin, le total des actifs mobiliers sur les comptes à vue et d’épargne et dans un portefeuille d’investissement auprès de la banque propre ou d’une autre banque doit être inférieur à 25.000 € au moment de l’introduction de la demande.


Une fois la période de report terminée (6 mois maximum), les remboursements reprennent. La durée du remboursement du crédit hypothécaire est également prolongée en fonction. Attention toutefois : seuls les emprunteurs dont les revenus nets mensuels sont inférieurs à 1.700 € pourront bénéficier d’un report de paiement sans que les intérêts qui l’accompagnent ne soient dus. « Le secteur financier accorde une attention particulière à ceux qui sont le plus lourdement touchés par la crise actuelle », explique Febelfin.

Pour ce qui est des crédits aux entreprises, les conditions sont similaires puisque les difficultés rencontrées doivent être liées à la crise sanitaire, l’entreprise doit être basée en permanence en Belgique, il ne doit pas y avoir de retard de paiement pour les crédits en cours et l’entreprise ne doit pas être en cours de procédure de restructuration. Par contre, les intérêts sur le report sont ici dus.


« Chaque personne qui pense remplir les conditions peut demander un report de paiement », a annoncé Johan Thijs, président de Febelfin lors d’un point presse organisé ce mardi après-midi. « Il peut le faire en contactant sa banque, soit par rendez-vous, soit par téléphone, soit via les canaux digitaux. »
Le secteur bancaire a rédigé deux chartes pour guider les banques dans l’application de ce dispositif afin de ne laisser aucune place à l’ambiguïté.


Bouffée d’oxygène pour les snacks


Toujours au chapitre économie, on apprenait ce mardi que le ministre wallon de l’Economie, Willy Borsus, confirmait que la restauration avec service restreint (snack, sandwicheries, friteries...) pourra bénéficier de l’indemnité de 5.000 €. Une décision fort attendue par le secteur.


Rédaction de l'article Sa.B.

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel