Ce que l’on va rouvrir en priorité ?

Lien permanent

Ce que l’on va rouvrir en priorité ? Les écoles

Lorsque le confi nement sera terminé, faudra-t-il d’abord rouvrir les magasins fermés aujourd’hui (vêtements, électroménager, etc.), les écoles ou le secteur Horeca ?

La ministre fédérale de l’Economie, Nathalie Muylle (CD&V) a donné son avis dans la presse flamande ce lundi…

Et cela n’a pas toujours été accueilli avec enthousiasme par ses collègues. Que la réouverture « post-confinement » des différents secteurs soit progressive, cela semble une évidence.

Les experts s’accordent à dire que tant qu’un vaccin n’existera pas, une nouvelle offensive du Covid-19 ne sera jamais exclue. Cela pose aussi la question des tests d’immunité.

Sans entrer dans tous les détails, ces tests qui permettraient à une partie de la population au moins de sortir travailler sans risque… Encore faut-il tester un grand nombre de personnes, une capacité que l’on n’a pas aujourd’hui.

VISION TRÈS FLAMANDE ?

« Si cela ne tenait qu’à moi, on ouvrirait d’abord les écoles, on déconstruirait ensuite le télétravail et enfin, seulement, on donnerait le feu vert aux cafés et au restaurants. »

Cette sortie de la ministre Muylle n’a pas fait que des heureux, certains de ses collègues la trouvant même déplacée alors qu’il nous reste de longues semaines de confinement à vivre.

« Il n’existe aucune liste de ce que l’on rouvrirait en premier », nous explique cette source bien informée, proche des milieux gouvernementaux.

« Une chose est sûre : nous agirons sur base de recommandations des experts et du Risk Management Group, exactement comme nous l’avons fait pour la fermeture de ces secteurs. »

La sortie de Nathalie Muylle est aussi vue « comme une vision très fl amande des choses », dit un autre « insider » .

« On se souvient que le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), était opposé à la fermeture des écoles. Rouvrir les écoles, c’est aussi permettre à un certain nombre de parents d’aller retravailler.

C’est une décision purement économique » De là à penser que la discussion pourrait avoir des relents communautaires, il y a un pas… que ne franchit pas cette autre éminence francophone : « La majorité des experts n’était pas favorable à une fermeture des écoles, quoi que certains d’entre eux en disent aujourd’hui.

Il est fort probable que les écoles soient le premier secteur que l’on rouvrira et il n’y a rien de communautaire là-dedans ».

Même si la réflexion était aussi guidée par la protection des personnes les plus vulnérables, les grands-parents, qui héritent souvent des enfants à la fi n des cours ?

LE RÉCRÉATIF TOUT À LA FIN

Après les écoles, on peut imaginer que les commerces « non essentiels » actuellement fermés (hors secteur Horeca) pourraient suivre.

Par exemple, les enseignes qui vendent des vêtements…

Et qui souhaitent déjà le report des soldes au mois d’août. Quant aux activités récréatives, elles compteront sans doute parmi les dernières à être rouvertes. Les experts l’ont déjà recommandé pour celles qui concentrent une masse de visiteurs : les festivals d’été, par exemple.

La réflexion vaut aussi pour les cinémas, les salles qui accueillent des concerts, pour les salons, foires ou les compétitions sportives…

Voire pour le secteur Horeca où un rush éventuel sur les restaurants, et plus encore, sur les cafés n’est pas exclu. A moins de prendre des mesures, comme accepter un nombre limité de clients.

Rédaction de l'article DIDIER SWYSEN

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel