La police est passée de la phase d’information aux citoyens à la phase de verbalisation.

Lien permanent

Pêcher, pique-niquer… déjà plusieurs p.-v

Restez chez vous, c’est le mot d’ordre.

Et la police est passée de la phase d’information aux citoyens à la phase de verbalisation. Ainsi, par exemple, la police des Hauts pays, dans le Borinage a dressé 67 p.-v. en une semaine à peine.

Ne vous sentez pas à l’abri : pêcher, pique-niquer, se rassembler est interdit.

Quelques exemples où la note est salée pour non-respect des consignes ?
La police est passée à l’acte au parc communal de Jemappes, qui est totalement fermé au public depuis plusieurs jours. Quatre personnes, qui étaient occupées à pêcher dans un des étangs, ont été sanctionnées par des agents de la zone de police de Mons-Quévy.

Chaque pêcheur s’est vu infliger une amende de 400 euros. Des promeneurs et des joggeurs, également présents dans le parc, ont aussi reçu chacun une amende de 160 euros.


Mercredi, la police de Waterloo a dû verbaliser cinq femmes.

Les forces de l’ordre ont, dans un premier temps, surpris deux imprudentes en plein pique-nique.

Il s’agissait d’une Waterlootoise qui avait invité une amie de Ganshoren à venir se sustenter au soleil avec elle.

Les trois autres fautives ont été repérées sur un parking.

Le trio, composé d’une Waterlootoise, d’une Brainoise et d’une Rixensartoise, était tranquillement occupé à déguster une pizza achetée dans un commerce à proximité. Les cinq contrevenantes ont toutes été verbalisées et ont écopé d’une amende de 250 euros.

Sur nos routes, les contrôles sont aussi renforcés et des p.-v. sont dressés pour déplacements inutiles.

Quelque 15.000 contrôles ont ainsi été menés sur base quotidienne mercredi et jeudi, pour respectivement 702 et 562 véhicules bloqués.


Rédaction de l'article M.SP.

Source

Les commentaires sont fermés.