Visites interdites dans les homes

Lien permanent

C’est une mesure forte adoptée ce mardi par le gouvernement wallon : l’interdiction pure et simple de toute visite dans les homes pour une période d’au moins deux semaines.

Cela concerne plus de 600 maisons de repos. Les résidents seront également interdits de sortie, sauf « pour des cas exceptionnels », comme le dit la ministre régionale de la Santé, Christie Morreale.

Il s’agit bien sûr de protéger les personnes âgées, les plus vulnérables au coronavirus.


À Bruxelles, les visites dans les maisons de repos seront limitées de manière drastique. Selon le ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron, elles ne resteront tolérées que pour des situations spécifiques telles que celles de patients en fin de vie.


Pour en revenir à la Wallonie, la circulaire que va signer la ministre Morreale s’appliquera aussi aux centres d’accueil pour les handicapés.

Discernement


Parallèlement, ajoute la ministre, « nous allons demander aux équipes en place dans ces établissements de faire preuve de la plus grande humanité et de mettre tout en œuvre pour que les personnes puissent continuer à communiquer avec leurs proches par téléphone, Skype ou encore par vidéoconférences organisées. »


Quant au ministre-président Di Rupo, il a précisé la philosophie du gouvernement wallon : « Nous devons prendre des précautions mais ne pas faire preuve de suractivité.

Nous allons travailler avec discernement et tenter, en collaboration avec les gouverneurs qui disposent d’un pouvoir d’injonction, d’implémenter les mesures prises ce mardi midi du mieux possible », dont la recommandation d’interdire tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes dans les lieux fermés.

Les carnavals ne sont donc pas concernés, mais M. Di Rupo précise : « Si je vais dans un carnaval je ne vais pas m’enfermer dans un café avec des centaines de personnes, c’est juste du bon sens. » Ça va mieux en le disant.


Une campagne de sensibilisation du grand public est par ailleurs en cours de finalisation.


Salles interdites


« Notre objectif, c’est de retarder au maximum la propagation du virus. Nous savons qu’il y aura un pic mais nous voulons que ce pic soit le plus bas possible », a conclu Elio Di Rupo.


Le Conseil régional de sécurité de Bruxelles a décidé de son côté de limiter l’accès aux spectacles en salle à 1.000 personnes, allant donc plus loin que le stade de la recommandation d’annulation des événements de 1.000 personnes. Cette limitation concerne des grandes salles bien connues, comme le Palais 12, le Cirque royal, la salle de la Madeleine, l’Ancienne Belgique et Forest National.


Rédaction de l'article par B.J.

Photo prétexte 

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel