MétéoBelgique est optimiste pour les trois prochains mois

Lien permanent

Un printemps plus chaud que la normale

L’hiver a été anormalement doux en Belgique. Le printemps devrait être au-dessus de la moyenne au niveau des températures en mars (+1,2°), avril (+1,8°) et mai (+0,8°).


Après avoir connu un hiver (décembre, janvier et février) très anormalement chaud, on peut s’attendre à un printemps aux températures elles aussi excédentaires. C’est en tout cas ce qui ressort des tendances saisonnières mises récemment en ligne sur le site MeteoBelgique.be. Ainsi, analysant les mois de mars, d’avril et de mai, Philippe Mievis arrive à cette conclusion : « Une chose est quasiment certaine, il fera plus chaud que la normale ce printemps ». Et comme le météorologue nous a habitués à viser juste, on ne peut que s’en réjouir. Enfin, ceux qui aiment les températures excédentaires !


Question d’anticyclone


« Tous les modèles saisonniers vont dans ce sens. Pour les précipitations, c’est plus difficile », dit encore Philippe Mievis. « On aura encore une fois l’anticyclone sur le sud de l’Europe et le régime dépressionnaire au nord du continent. Et nous, nous serons au milieu de tout cela, même si l’influence anticyclonique devrait nous concerner de plus en plus ». Il constate que toutes les mers, en Europe, sont en excédent thermique. « Sauf la mer de Norvège ».


> Mars. La moyenne de température devrait être légèrement supérieure à la normale. Soit 1,2º de plus que la normale qui est de 6,8º. Cela veut dire qu’on devrait avoir une moyenne de 8º pour le mois de mars. « La première partie sera encore relativement perturbée avec encore aussi l’un ou l’autre coup de vent ». L’une ou l’autre giboulée reste encore possible dans les épisodes les plus frais de cette partie du mois. « Avec un vent oscillant entre le sud-ouest et le nord-ouest, on devrait se rapprocher au final des normales saisonnières au niveau des températures pour la première moitié de ce mois ».


Après le 15 mars, place à l’influence de l’anticyclone. « On aura un temps enfin plus calme, plus lumineux et plus doux. On aura alors un petit air de printemps qui devrait être apprécié à sa juste valeur ». Il prévient tout de même : « Attention, l’une ou l’autre nuit, par temps dégagé, pourrait encore être bien fraîche ».


> Avril. L’indice de fiabilité pour ce mois est assez faible. « Il reste encore beaucoup d’incertitudes. Si, en février, nous voyions ce mois d’avril mitigé, il semble aujourd’hui qu’il pourrait finalement être plutôt agréable, doux et assez sec… surtout en début et en fin de période ». Mais, précise Philippe Mievis, tous les modèles ne s’accordent pas encore entre eux et certains voient encore ce mois assez perturbé. « Ce sera à confirmer le 1er avril ». Ce mois, selon le météorologue, pourrait voir des températures supérieures de 1,8º à la normale. Cela veut dire qu’on aurait 11,6º de moyenne.
> Mai. Ce mois est encore loin, l’indice de fiabilité est donc faible. « On pourrait avoir le retour de conditions à nouveau plus perturbées en ce début de mois, avant une période orageuse en seconde partie de mois. Mais avec un net radoucissement des températures, aussi ». Le pronostic de MeteoBelgique à l’heure actuelle ? 0,8º de plus que la normale, soit une moyenne de 14,4º. L’an dernier, le mois de mai 2019 avait été très frais avec une moyenne de 11,9 degrés…


Rédaction de l'article par Pierre Nizet

 

Source 

météo.JPG

Les commentaires sont fermés.