L’église St-Maximin d’Anthisnes pourrait devenir une salle polyvalente avec des activités touristiques et culturelles

Lien permanent

Le directeur de l’intercommunale ECETIA est venu présenter le rôle de son institution lors du conseil communal d’Anthisnes de mercredi. La commune fait appel à leur service afin de trouver une solution pour réaffecter l’église Saint-Maximin.
Mercredi soir, le directeur général de l’intercommunale ECETIA, Bernard Dumonceau, est venu faire une présentation d’une demi-heure avant le début du conseil communal d’Anthisnes. Pour rappel, la commune a décidé lors du dernier conseil de payer l’affiliation annuelle de 75€ à ECETIA, intercommunale spécialisée dans l’accompagnement des communes pour la réfection d’infrastructures collectives. Avec l’aide d’ECETIA, la commune entend restaurer l’église Saint-Maximin (entre Omalius et Saint-Laurent), un projet qui aurait été trop lourd à gérer financièrement et administrativement par la commune, dont le directeur général Christian Fagnant est décédé en novembre.
Les études de faisabilité vont être lancées
Afin de répondre aux différents questionnements des conseillers de l’opposition comme ceux de la majorité, Bernard Dumonceau a présenté les avantages que représente ce partenariat pour la commune. « Si l’on a besoin d’un juriste, par exemple, on peut s’adresser à eux, explique Francis Hourant (PS-IC), président du conseil communal. Ça nous évite de devoir faire un marché. Il faut maintenant les mandater pour lancer les études de faisabilité dans les semaines à venir. »
Une future salle polyvalente ?
D’un commun accord avec l’AWap (Agence Wallonne du Patrimoine), la commune a fermé la porte à la possibilité de transformer l’église en deux logements. « Budgétairement, ça couterait une fortune, justifie Francis Hourant. On sait pourquoi on a fait appel à ECETIA. Une idée serait d’en faire une salle polyvalente avec des activités touristiques et culturelles. La tour deviendrait un point de vue. On pourrait par exemple y faire des mariages dans un cadre exceptionnel. Ça serait plus tenable financièrement. »

En outre, le conseil a adopté une motion pour le maintien de la maternité du CHR de Huy. Le rapport des synergies entre commune et CPAS a été présenté, et le projet de réaffecter les anciens locaux du CPAS en logement social a été lancé.

 

Rédaction Par P.Tar. |

 

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel