Pour rendre un dernier hommage à Monsieur Thierry De Faveri les infos ici

Lien permanent

Monsieur Thierry De Faveri

repose au funérarium Georis à Neupré.

Les visites sont prévues à partir de mercredi de 16 à 19h.

Les funérailles auront lieu samedi 29 février 2020, avec la levée du corps à 11h,

suivie de l’incinération au crématorium de Ciney

 

En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

Décès de Thierry De Faveri, conseiller du CPAS à Nandrin

 

«Un homme sincère, blagueur et à l’écoute de tout le monde

 

Nous avons appris le décès inopiné de Thierry De Faveri, conseiller de l’action sociale à Nandrin, dimanche soir.

Bien que membre de l’USC de Nandrin depuis quelques années, Thierry De Faveri s’était présenté aux élections locales pour la première fois en 2018, sur la liste de Daniel Pollain «Vivre Nandrin», à la 15e place.

Le Villersois de 56 ans, actif en son temps dans Villers Animations, avait récolté 172 voix et avait été désigné au conseil de l’action sociale par son groupe.

Marié et père de deux filles, Séverine et Laura, toutes deux dans l’enseignement (institutrice maternelle à l’école communale de Villers-le-Temple et professeure à Flône), Thierry De Faveri travaillait quant à lui comme technicien formateur chez Technifutur à Seraing, un centre de compétences dépendant du Forem.

«Ma vie professionnelle est centrée depuis quelques années sur la formation à des techniques spécifiques dans un centre qui accueille des jeunes en formation, des chômeurs, des salariés en recyclage. Ce contact m’oblige à développer des capacités d’écoute, de communication et un sens pédagogique approfondi pour atteindre les objectifs qui me sont fixés», écrivait-il d’ailleurs en 2018 sur un flyer électoral pour se présenter.

Thierry de Faveri était aussi un amoureux de la terre et de la nature, il entretenait avec assiduité son potager, son jardin et sa volière.
Ses proches pleurent un homme sincère, à l’écoute de tous.

«Thierry était un homme entier, il exprimait le fond de sa pensée mais de façon sincère, de sorte que cela ne heurtait pas son interlocuteur.

Il était aussi très droit.

Il se baladait et écoutait les gens, il absorbait tout et il en ressortait des idées pertinentes.

Thierry avait par ailleurs la main sur le cœur, il n’hésitait pas à aider son prochain», décrit Daniel Pollain, son colistier et ami.

Murielle Brandt, présidente du CPAS, évoque pour sa part un homme «bienveillant, fondamentalement gentil et qui aimait les gens.

Rendre service aux citoyens était sa priorité absolue. Au CPAS, il n’y a pas vraiment de couleurs politiques, on travaille avant tout pour le bien-être du citoyen et Thierry était vraiment dans cette optique-là.

Par sa formation, il donnait des conseils par rapport à l’orientation professionnelle des bénéficiaires.

Il était par ailleurs ouvert au dialogue et blagueur, c’était vraiment chouette de travailler avec lui», glisse-t-elle, bouleversée.

 

Rédaction de l'article par  ANNICK GOVAERS

Source


 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel