Sacs transparents refusés: grogne des bourgmestres sur le Condroz !

Lien permanent

Jeudi passé , le bourgmestre de Hamoir a découvert une main noire sur son sac transparent Intradel.

Comme beaucoup d’habitants des communes avoisinantes, il ne comprend par ce refus et estime qu’Intradel manque de pédagogie.


 Jeudi, plusieurs habitants de la commune de Hamoir ont trouvé une mauvaise surprise devant chez eux, y compris le bourgmestre Patrick Lecerf.

Une main noire a été apposée sur leur sac poubelle transparent (destiné aux emballages en plastique souple), synonyme d’un refus de ramassage par les éboueurs.

Ce nouveau sac de tri a été instauré en décembre 2019 dans 65 communes de Wallonie, dans le but de séparer les plastiques durs des plastiques souples.


« C’est normal d’être exigeant, relativise le bourgmestre hamoirien. Mais pour une première tournée de ramassage, qui a demandé beaucoup d’efforts de la part des citoyens, ils auraient au moins du mettre un carton dans la boîte aux lettres pour expliquer les déchets qui ne devaient pas être dans la poubelle.

Intradel a fait preuve d’une absence totale de pédagogie ! ».

En plus d’un conseil pour les citoyens ayant commis une erreur de tri, Patrick Lecerf suggère de récompenser ceux qui ont bien trié. « Ils auraient pu glisser une carte de félicitations aux personnes qui ont bien fait leur travail. »


Réagir avant la prochaine collecte


La prochaine collecte aura lieu le 16 avril. Sans une communication de la part d’Intradel entre temps, le bourgmestre est persuadé que le problème se présentera à nouveau.

« Je ne suis même pas certain du déchet qui a posé problème dans mon sac. Les citoyens sont fâchés et Intradel a perdu beaucoup de crédibilité. Il faut qu’ils reconnaissent leur erreur car ils ont découragé la population. »

Dans certaines communes, comme c’est le cas à Clavier, un agent d’Intradel est venu à l’administration le lendemain du ramassage pour examiner les sacs refusés.

« Énormément de personnes ont reçu une main noire, regrette le bourgmestre Philippe Dubois. Notre éco-conseillère Béatrice Franck a ouvert des sacs avec un représentant d’Intradel. Dans deux cas, la main noire avait été apposée par erreur. »

Pour le bourgmestre, l’intercommunale a eu la main lourde sur les mains noires. « Les éboueurs doivent juger en une fraction de seconde !

Le système doit s’adapter à la réalité de terrain avec un ramassage plus fréquent.

Intradel devra préparer une communication avant le second ramassage, sans quoi ça va se reproduire. »

Prochain ramassage à Clavier ?

Le 31 mars.

 

Une communication vers la fin du mois de mars

 

Intradel a prévu de diffuser une nouvelle communication dès que tous les ramassages auront eu lieu une première fois dans les 65 communes concernées.

« On a exigé que nos collecteurs soient intransigeants car les sacs transparents ne sont pas retriés dans notre centre de Seraing,explique Jean-Jacques De Paoli, responsable communication chez Intradel.

On les envoie compactés chez le recycleur, qui constate lui-même les éventuels intrus. D’ici fin mars, on aura un aperçu global de la situation et on ajustera notre communication.

On a effectivement constaté quelques erreurs au niveau des mains noires et on va revoir nos collecteurs pour faire des ajustements avec eux. »

Si vous avez un doute sur ce qui peut et ne peut pas rentrer dans votre sac transparent, consultez le guide du tri, sur intradel.be.


Par P.Tar.

 

Source 

Les commentaires sont fermés.