La chapelle Saint-Fontaine Clavier fait appel au Fonds

Lien permanent

En 2006, la foudre s’abat sur le toit de la chapelle Saint-Fontaine, endommageant fortement la toiture de cet édifice roman du 12e siècle, classé depuis 1944.

Pendant plusieurs années, le bâtiment reste sommairement bâché afin de le protéger de la pluie. En 2013, une poignée d’habitants décide de venir en aide aux pouvoirs communaux pour la restauration de la chapelle.


« C’était dommage de voir cette chapelle rester à l’abandon, se remémore Liliane Gerard, membre fondateur du comité de Protection du Patrimoine de Saint-Fontaine (PPSF).

Nous avons fait une fiche projet et ça a enclenché les démarches.

Le comité a permis de recréer une dynamique et la chapelle est devenue un point de rencontre dans le village, avec une ouverture sur l’art. »


« On espère obtenir 45.000 euros »


Il y a 5 ans, des travaux de maintenance ont permis de mettre le bâtiment au sec, afin d’éviter qu’il ne se dégrade davantage.

Le comité PPSF se met à y organiser des concerts éclairés à la bougie et des expositions dont les bénéfices sont réinjectés dans la restauration.

« L’acoustique y est magnifique, s’exclame Liliane Gerard.

C’est un moyen de mettre en valeur l’édifice. »

 

Ce mercredi, le comité a répondu à l’appel à projet du Fonds David-Constant (Fondation Roi Baudouin), avec l’aide du Comité d’initiative et de culture de Clavier.

L’association Qualité-Village-Wallonie a aussi apporté son aide dans la réalisation du projet.

Le Fonds octroie des subsides pour la restauration du petit patrimoine mobilier en région liégeoise.

« On a demandé un devis pour la restauration de 5 éléments intérieurs. Avec le dossier, on espère obtenir 45.000€. »


S’ils obtiennent ce soutien, deux vitraux seront rénovés (Vierge à l’enfant et Sainte-Anne trinitaire) ; un retable en bois du 17e siècle sera réfectionné, ainsi que le tableau de la Nativité et les armoiries de la famille Haultepenne-Chevalier dont il est garni ; 3 niches en bois polychrome datant du 17e situées seront restaurées sur le mur ouest.

Les travaux de restauration seraient réalisés par les moines de Maredsous.

« On leur a envoyé les plans. Ils vont réaliser les dessins des vitraux à la plume.

On projette de faire une exposition sur la restauration pour mettre en valeur ce travail et le Fonds David-Constant. »


Concernant l’aspect extérieur et la structure de la chapelle, la commune a demandé un soutien au Fonds Richard Forgeur et à la Région, qui pourrait subsidier à 70% ces travaux estimés à 360.000€.

Le dossier est en attente.


Le comité projette également de lancer une bière au profit de la chapelle qui sera servie lors des différentes manifestations. Trois concerts sont déjà prévus pour cet été, le premier étant Bernard Masuir, le 16 mai.


Rédaction de l'article par P.T.


Pour plus d’informations sur le programme : rejoindre le groupe Facebook « PPSF » ou contacter le 0474 81 94 54.

Source info 

Les commentaires sont fermés.