Il vient d'hériter d’une maison familiale à Nandrin, Il reçoit une facture d’eau de 2.187€, L’intercommunale IDEN avait mis le compteur en veilleuse

Lien permanent
Thierry reçoit 12 années de factures d’eau d’un seul coup
 
L’intercommunale IDEN avait mis le compteur en veilleuse et s’en aperçoit à la vente de la maison
 
Histoire étonnante que celle survenue à Thierry Lechanteur, un Liégeois qui a hérité d’une maison familiale à Nandrin. Il vient de recevoir une facture d’eau de 2.187€ pour… 12 années de fournitures non-facturées!
 
Au décès de son père, pâtissier bien connu de la rue Saint-Paul à Liège, Thierry Lechanteur a hérité d’une maison située sur la commune de Nandrin.
« Elle appartenait à ma grand-mère qui est décédée en 2007, raconte-t-il.
 
Mon père en a hérité d’abord et l’a occupée de temps en temps le week-end et durant les vacances.
Il ne m’a jamais parlé qu’il ne recevait pas de factures d’eau.
Et puis, mon père est décédé l’an dernier. »
 
D’où son étonnement lorsque la semaine dernière, il reçoit une facture de l’intercommunale de distribution d’eau de Nandrin-Tinlot d’un montant de 2.187,36 € pour… 12 années de fournitures impayées.
« Je viens de vendre cette maison et c’est en transférant le compteur que l’intercommunale m’a signalé ne plus nous avoir envoyés de facture depuis 2008. »
Effectivement, le dernier index relevé avait été pris le 15 janvier 2008 et le dernier, le 20 janvier 2020.
Et entre les deux : 503 m³ d’eau qu’on lui facture aujourd’hui.
 
« Il n’y a pas de contrôle dans cette intercommunale ?
 
s’étonne-t-il. Comment une maison peut-elle ne pas être facturée pendant 12 ans ? Suis-je le seul dans le cas où y en a-t-il beaucoup d’autres ? »
 
Et de s’étonner encore de devoir payer 14 redevances (« pourquoi 14 ? ») et de remonter si loin dans le temps : « En France, il y a prescription après cinq ans », ajoute-t-il.

« Pour faire plaisir »

Étonnant en effet. Du côté de l’intercommunale, on explique la situation ainsi : « En 2007, la grand-mère de ce Monsieur nous avait demandé une interruption de sa facturation pour raisons personnelles.
 
Elle avait expliqué à l’époque qu’elle n’allait plus occuper le lieu. Personne ne nous a prévenus qu’elle était décédée et que quelqu’un allait continuer à occuper le lieu.
 
Il y a une série de négligences de leur part. »

Le reste n’est, d’après elle, qu’une question d’informatique : « Vu que le dossier était en suspens, il n’y avait pas d’envoi pour le relevé annuel d’index. C’est normal. »

Toujours est-il qu’aujourd’hui, Thierry Lechanteur estime que ce n’est pas à lui à prendre en charge 12 années de factures impayées (mais jamais réclamées) et il demande au moins un geste de la part de l’intercommunale d’eau, fautive à ses yeux.

À l’intercommunale, on joue sur la corde sensible : « On est une toute petite société, on a voulu faire plaisir. Quand on est trop gentil, voilà ce qui arrive, ça se retourne contre nous. »

Et elle estime que ce n’est pas au contribuable wallon à payer pour celui qui n’a pas averti en temps et en heure de l’évolution du bien.

Le dossier a donc été envoyé chez le médiateur de la Région wallonne qui devrait l’analyser et rendre son avis dans les prochaines semaines.

Par Luc Gochel

iden .jpg

Commentaires

  • Bonjour
    Même si L'IDEN tente de faire le gentil en disant "avoir voulu faire plaisir" ils ont leur part de responsabilité. L'excuse du "Vu que c'est en suspens il n'y a pas d'envoi donc c'est normal" c'est un peu facile et remettre de l'incompétence d'employé sur l'informatique est tout aussi facile.

    De plus l'IDEN ose envoyer 7 ans de facture alors que il est bien spécifié que il ya prescription après 5 ans pour les factures d'énergies/eau / ...
    https://www.test-achats.be/famille-prive/droits-des-consommateurs/dossier/prescription-dune-dette

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel