Cinq personnes sans domicile fixe ont été accueillies au gîte de la Limonaderie

Lien permanent

Les SDF étaient en vacances pour 5 jours

Durant une semaine, cinq SDF de la région liégeoise ont pris leurs quartier au gîte de la limonaderie à Modave. Des bénévoles ont font preuve d’une solidarité remarquable auprès des sans domicile fixe. Ils les ont accueilli pour leur faire oublier la réalité du quotidien.


C’est la belle histoire du jour ! Depuis lundi, cinq SDF, originaires de Liège étaient accueillis à la Limonaderie à Modave, située en bord de Hoyoux.

Une période hivernale souvent traversée par des températures très basses et difficiles à vivre pour les personnes sans domicile fixe.

« L’accueil à la Limonaderie a pour objectif de les faire souffler pendant quelques jours, de leur offrir un répit. Ils peuvent dormir d’un sommeil profond sans se tracasser des éventuelles agressions dont ils pourraient être victimes pendant la nuit dans la rue », nous explique Patricia Faino, une bénévole qui encadre la semaine.

« On les écoute. Ceux qui veulent partagent leur vécu le font, ils ne sont pas jugés. Et très souvent, ils disent qu’ils se sentent normaux et comme tout le monde. On leur donne de l’attention. Ils retrouvent une vie normale et peuvent se ressourcer ».


Chaque jour de la semaine, des bénévoles ont préparé des plats et les ont apporté pour le repas du soir. La condition ? Ceux qui cuisinent doivent déguster leurs plats en compagnie des résidents.

Il ne s’agit pas de la seule règle imposée par les fondateurs. « Pendant la nuit, il n’y a pas de bénévole. Ils se gèrent eux-mêmes et ils doivent avoir du respect entre eux ».


Fabriquer du pain


Et bien plus qu’un hébergement, des activités sont organisées durant la semaine. « Ils sont allés fabriquer du pain à Vyle-Tharoul.

Il s’agit pour eux d’une semaine de vacances », ajoute la bénévole.


Pour Stéphanie, à la rue depuis le mois d’août dernier, cet accueil est une première.

« L’initiative est belle. Cela va être dur de retourner à la réalité. Ce sont des vacances pour nous. Tous les jours, on nous apporte de quoi manger, ce sont 5 jours magiques », nous confie-t-elle.

« Quand on vit à l’arrache comme moi, dormir au chaud comme dans le gîte ici, cela permet de se sentir en sécurité », ajoute Stéphanie, qui espère un jour retrouver une vie normale.


Par A.D.

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel