Les gardiens de la paix vont interpeller les jeunes qui traînent en rue à Huy pendant les heures scolaires.

Lien permanent

Pour lutter contre ce phénomène préoccupant de l’absentéisme scolaire, la Ville de Huy a décidé de prendre le taureau par les cornes et de mettre en place un plan. En première ligne, les gardiens de la paix vont interpeller les jeunes qui traînent en rue pendant les heures scolaires.


L’absentéisme scolaire est un problème à ne pas sous-estimer. Il peut vite devenir un cercle vicieux et avoir de lourdes conséquences sur le parcours scolaire et donc, directement, sur le bien-être de nos jeunes.
Pour lutter contre ce phénomène préoccupant, la Ville de Huy a décidé de prendre le taureau par les cornes. Les différents acteurs de terrain vont désormais améliorer leur collaboration. Concrètement, les gardiens de la paix, l’éducatrice de Huy Quartiers, la psychologue du service d’aide aux victimes et la police locale vont davantage communiquer. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre du Plan stratégique de sécurité et de prévention.
Le rôle des gardiens de la paix

Les gardiens de la paix jouent un rôle essentiel dans cette initiative. « Les gardiens de la paix sont en première ligne et font le relais. Dès qu’ils rencontrent des jeunes pendant les heures scolaires, ils les interpellent », explique Laura Paye de « Huy Quartiers ».


Les « hommes en mauve » peuvent ainsi demander aux élèves pourquoi ils ne sont pas à l’école. Si les jeunes n’ont pas de motif légitime, les gardiens de la paix peuvent appeler l’école ou alors le service prévention de Huy. « Les jeunes sont souvent réceptifs et discutent facilement avec les gardiens de la paix », indique Laura Paye.


Sensibiliser


Le service prévention mise beaucoup sur la sensibilisation des écoliers. Les jeunes doivent être au courant des éventuelles conséquences de l’absentéisme.


Mais les élèves ne sont pas les uniques protagonistes visés par cette action. « On veut sensibiliser les étudiants, les écoles et les parents. On a écrit un courrier pour expliquer la procédure aux parents. Il faut aussi leur rappeler qu’ils ont une responsabilité », explique Mireille d’Alessandro, fonctionnaire de prévention.


En lien avec le harcèlement


L’absentéisme d’un élève peut parfois cacher un phénomène de harcèlement. Il est donc important d’identifier les causes de l’absentéisme pour mieux le combattre.


« C’est un programme global. Il peut d’ailleurs y avoir, à la demande des écoles, une formation contre le harcèlement », explique Adrien Housiaux, échevin de l’enseignement à Huy.


Par Ro.Ma.

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel