Un hiver très, très doux et pas de neige

Lien permanent


Pour la première fois cet hiver, on peut affirmer qu’on a eu froid, hier.

Le thermomètre est tombé à Uccle sous les moins deux degrés.

Il était 8 h du matin et il faisait - 2,4º. Du côté de Dourbes, à 9 h, il faisait encore plus froid avec - 4,9º. Pour cette nuit passée, l’IRM prévoyait des minima entre - 7º et - 8º dans les Hautes Fagnes et dans le fond des vallées ardennaises.


On ne battra donc pas le plus faible nombre de jours d’hiver cette saison. Un record qui date de l’hiver 2014 avec seulement 4 jours de gel observés à Uccle. Du côté de l’Observatoire Royal, on a déjà comptabilisé 5 jours d’hiver : le 29/12, le 1/1, le 19/1, le 21/1 et le 22/2.


Le record ? 6,6º


Pour rester dans les records, on a demandé à David Dehenauw son top 5 des hivers les plus doux jamais enregistrés en Belgique (toujours à Uccle). « Le record date de 2007 avec une moyenne enregistrée du 1er décembre au 28 février de 6,6º », explique le météorologue de Blankenberge.

Suivent les années 2016 et 2014 avec une moyenne de 6,3º. Ensuite, il faut remonter plus loin dans le temps pour avoir le 4e et le 5e hiver le plus doux à Uccle. En 1990, la moyenne affichait 6,1º. En 1975, elle atteignait 5,8º.


Un hiver « normal » a une moyenne de 3,6º. En général, c’est le mois de janvier qui est le plus froid (3,3º de moyenne), devant février (3,7º) et décembre (3,9º).

On peut déjà annoncer que l’hiver cette année sera doux voire très doux. En décembre, la moyenne était de 5,9º soit deux degrés de plus que la normale.

Le mois de janvier n’est pas encore terminé mais, au 20/01, la moyenne était de 6,6º, soit 3,3º de plus que la normale. Elle va chuter ces prochains jours avant d’à nouveau remonter.

Figurez-vous qu’on prévoit un maximum de 11 degrés à Uccle mardi prochain et une température minimale de… 9 degrés !

Quand on regarde les prévisions de l’IRM à 14 jours, il fera doux au moins jusqu’au 4 février.


« Et la neige ? », demanderez-vous.

Pour la basse et la moyenne Belgique, on ne voit rien arriver pour les deux prochaines semaines.

« Il y a un petit risque pour la Haute Belgique pendant la transition », avance David Dehenauw. Cet hiver doux, on le doit à un grand anticyclone basé au-dessus de la moitié sud de l’Europe et à une dépression sur la moitié nord.

« On a droit à des vents du secteur ouest ou sud-ouest ».


Par Pierre Nizet

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel