Pierre-Jean Chalençon, l’acheteur d’Affaire conclue, prépare une expo à Liège sur Napoléon

Lien permanent

Les habitués d’« Affaire conclue » (sur La Une et sur France 2) le savent évidemment tous : Pierre-Jean Chalençon, acheteur vedette de l’émission, est un vrai passionné de Napoléon et un grand collectionneur de reliques impériales.

Une partie de sa collection va probablement être montrée à Liège l’an prochain, l’année du bicentenaire de la mort de l’empereur.


Dimanche passé, alors qu’il était au Lido de Paris pour assister à la finale du concours Top Model International (organisée par le Belge Jérémy Urbain), Pierre-Jean Chalençon nous a révélé son grand projet chez nous.

La Belgique, il la connaît d’ailleurs fort bien.


Pierre-Jean, les concours de mannequins, ça vous parle ?


Je suis très content d’être ici, au Lido. J’étais déjà venu l’an passé et j’ai apprécié de voir les beaux garçons et les jolies femmes. J’aime beaucoup la Belgique, vous savez.


Racontez-nous…


Je vais souvent à Bruxelles et Malmedy où j’ai des amis et j’ai un gros projet sur Liège pour 2021.

Ce sera l’année du bicentenaire de la mort de Napoléon et je travaille sur une grande exposition qui devrait se tenir à Liège, de février à décembre.


Pourquoi pas à Waterloo ?


Je laisse Waterloo aux Anglais ! Liège, c’est central.

J’ai une grande collection consacrée à Napoléon (l’homme est un grand collectionneur d’objets liés à Napoléon Bonaparte, il est aussi administrateur du Cercle France Napoléon, NdlR).

Je vais d’ailleurs la montrer en Chine d’ici un mois. J’expose beaucoup, mais je n’ai encore jamais exposé en Belgique.

Ce sera l’occasion. J’ai, par exemple, le testament de Napoléon, son lit ou son cachet.

Il y a beaucoup de collectionneurs en Belgique et je pense que les gens m’apprécient beaucoup chez vous.

Tous les mois, je fais visiter mon palais (il a acheté à Paris, en 2015, un hôtel particulier du XVIIIe siècle, le Palais Vivienne, où sa collection est exposée). J’ai même créé un spectacle napoléonien qu’on suit de pièce en pièce.

Pour moi, c’est important la culture. La culture et l’art sont souvent les parents pauvres de la société actuelle. Heureusement qu’il existe des Martiens comme moi, comme Stéphane Bern ou Gérald Watelet.


Comment sont les Belges qui viennent dans votre émission ?


Très sympas et adorables. Et on en a beaucoup qui viennent vendre, effectivement. Ils sont souvent généreux, nous apportent du chocolat… Ils apprécient l’émission. On a récemment fait une vente record de 16.500 euros, la plus grosse enchère de la télé.


Quel le cadeau le plus insolite que vous ayez reçu dans l’émission ?


J’ai reçu des portraits de moi, des tasses napoléoniennes aussi.


On avait parlé de vous dans l’émission « Danse avec les stars », c’est toujours envisageable ?


Ah, non ! La télé actuelle fait des stars Kleenex qui ne durent pas. Moi, si mon personnage a émergé depuis 3 ans, ça fait 20 ans que je fais de la télé. J’ai encore deux émissions en projet pour France 2.


Où et quand vous reverra-t-on en Belgique ?


Très prochainement.

Je serai à Liège dans quelques jours.

Je suis toujours en négociations pour l’exposition dont je vous parle mais il y a de fortes chances que ça se fasse.

J’ai aussi des amis à Malmedy, je l’ai dit, et puis, avec ma pièce de théâtre, « Une chance insolente », je serai de passage dans votre pays et en France.

Ma vie est une grande scène !


Par Laurence BRIQUET

Source

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel