• Sortie PCS 2020 à la découverte de l'Avourie le 26 février 2020

    Lien permanent

    Transport organisé :
    Départ : 14h – Nandrin (administration communale)

    Retour : vers 17h30
     Prix : 4 € (transport, visite et jus de pomme compris)
     Réservations indispensables avant le 21 février au 0474 77 51 46
     Ouvert aux habitants des communes d’Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot
     

  • Le report de six semaines du déménagement au MontLégia annonce un énorme surcroît de travail (Vidéo)

    Lien permanent

    CHC: 600 opérations et 15.000 rdv reportés

    Le CHC a décidé de reporter de six semaines le méga-déménagement de ses trois hôpitaux vers le futur MontLégia. Au lieu du W-E des 15 et 16 février, il aura lieu celui du 28 et 29 mars.
     Ce qui impliquera aussi des milliers de reports de rendez-vous.
    On a préféré reporter ce déménagement car il y avait plusieurs petits problèmes, pas graves pris séparément, mais qui tous ensemble, n’allaient peut-être plus assurer la qualité des soins nécessaires. »
    C’est ainsi que Sabrina Lava, la responsable des services hôteliers justifie la décision de reporter de six semaines le déménagement des cliniques Saint-Joseph, Saint-Vincent et de l’Espérance vers le nouvel hôpital du MontLégia à Glain.
    Il n’aura donc plus lieu le week-end des 15 et 16 février, mais bien celui du 28 au 29 mars, dans les mêmes conditions.
    Mais du coup évidemment, cela change tout pour des milliers de patients qui avaient vu leur opération ou leur rendez-vous de polyclinique avancés ou reportés à cause du déménagement.

    « Oui, on s’était arrangé pour avoir le moins d’hospitalisations possible, reprend Sabrina Lava. On devait passer de 700 à 350 pour le fameux week-end. Et on avait aussi diminué fortement les rendez-vous médicaux. Vu que tout est reporté de six semaines, il faut revoir toutes les dates à partir du 7 février. »
    Concrètement donc, suite à cette décision officielle du conseil d’administration du CHC, tous les médecins sont actuellement recontactés pour savoir quelles sont leur disposition horaire. N’avaient-ils pas prévu autre chose à ces dates-là ?
    « Une fois qu’on sera en possession de leurs disponibilités, on va alors recontacter tous les patients qui avaient un rendez-vous à partir du 7 février pour leur proposer soit d’avancer, soit de reporter leur date d’opération ou de rendez-vous. »
    Et non seulement une date, mais également un lieu entre les trois cliniques dont l’activité sera ainsi prolongée de six semaines.
    Des milliers d’appels
    À partir de cette fin de semaine, mais surtout la semaine prochaine, ce sont des milliers d’appels qui vont être passés par les secrétaires du CHC.
    « Il y a environ 600 personnes en attente d’opération et sans doute plus de 15.000 rendez-vous médicaux qui sont concernés », énumère-t-elle. « Inutile d’appeler, c’est nous qui les contacterons. »
    Quant à savoir pourquoi le déménagement a été reporté de six semaines et pas de trois ou de dix ? « Nous sommes accompagnés par une société canadienne, spécialisée dans le déménagement des hôpitaux. Celle-ci avait encore une possibilité ce dernier week-end de mars. »
    La pression qui était maximale sur le personnel s’en trouve donc un peu relâchée. « Le bâtiment sera entièrement fini pour le 15 février, mais ce sera surtout une bulle d’oxygène pour l’activation, ce sera mieux pour tout le monde », ajoute-t-elle.
    Le directeur général du CHC, Alain Javaux, ne dit pas autre chose dans son communiqué : « Il nous faudra patienter encore un peu, mais nous nous réjouissons d’y être et de faire de l’ouverture de la Clinique CHC MontLégia un plein succès. »
    Et ils ajoutent qu’il ne devrait pas y avoir d’autres reports.
    Par Luc Gochel
     
     

     

     

    Lire la suite

  • Possibles perturbations sont à craindre sur le réseau TEC le mardi 28 janvier 2020

    Lien permanent

    Suite à une manifestation nationale se déroulant le mardi 28 janvier 2020, de possibles perturbations sont à craindre sur le réseau TEC.
    Rendez-vous, le 27 janvier, sur www.infotec.be pour connaître les lignes assurées

     

  • Le nombre de cas de grippe en augmentation

    Lien permanent

    Le nombre de cas de grippe dans notre pays continue d’augmenter, mais reste en dessous du seuil épidémique, a déclaré mercredi l’institut scientifique de santé public dans son rapport hebdomadaire sur la grippe.

    Entre le 13 et le 19 janvier, 109 personnes pour 100.000 habitants ont consulté leur médecin traitant pour des problèmes de grippe (fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue, etc.).

    La semaine précédente, il y avait 94 consultations pour 100.000 habitants.


    Ces dernières semaines, on a constaté une augmentation du nombre d’échantillons respiratoires testés positifs pour la grippe. Au total, 53 % des échantillons prélevés par les médecins généralistes étaient positifs.


    En Belgique, on considère qu’il y a une épidémie si le seuil de 153 consultations pour 100.000 habitants est dépassé pendant au moins deux semaines consécutives et qu’au moins 20 % des échantillons respiratoires, après analyse par l’institut scientifique de santé public, s’avèrent positifs pour un virus de la grippe.

    Source

     

  • Pierre-Jean Chalençon, l’acheteur d’Affaire conclue, prépare une expo à Liège sur Napoléon

    Lien permanent

    Les habitués d’« Affaire conclue » (sur La Une et sur France 2) le savent évidemment tous : Pierre-Jean Chalençon, acheteur vedette de l’émission, est un vrai passionné de Napoléon et un grand collectionneur de reliques impériales.

    Une partie de sa collection va probablement être montrée à Liège l’an prochain, l’année du bicentenaire de la mort de l’empereur.


    Dimanche passé, alors qu’il était au Lido de Paris pour assister à la finale du concours Top Model International (organisée par le Belge Jérémy Urbain), Pierre-Jean Chalençon nous a révélé son grand projet chez nous.

    La Belgique, il la connaît d’ailleurs fort bien.


    Pierre-Jean, les concours de mannequins, ça vous parle ?


    Je suis très content d’être ici, au Lido. J’étais déjà venu l’an passé et j’ai apprécié de voir les beaux garçons et les jolies femmes. J’aime beaucoup la Belgique, vous savez.


    Racontez-nous…


    Je vais souvent à Bruxelles et Malmedy où j’ai des amis et j’ai un gros projet sur Liège pour 2021.

    Ce sera l’année du bicentenaire de la mort de Napoléon et je travaille sur une grande exposition qui devrait se tenir à Liège, de février à décembre.


    Pourquoi pas à Waterloo ?


    Je laisse Waterloo aux Anglais ! Liège, c’est central.

    J’ai une grande collection consacrée à Napoléon (l’homme est un grand collectionneur d’objets liés à Napoléon Bonaparte, il est aussi administrateur du Cercle France Napoléon, NdlR).

    Je vais d’ailleurs la montrer en Chine d’ici un mois. J’expose beaucoup, mais je n’ai encore jamais exposé en Belgique.

    Ce sera l’occasion. J’ai, par exemple, le testament de Napoléon, son lit ou son cachet.

    Il y a beaucoup de collectionneurs en Belgique et je pense que les gens m’apprécient beaucoup chez vous.

    Tous les mois, je fais visiter mon palais (il a acheté à Paris, en 2015, un hôtel particulier du XVIIIe siècle, le Palais Vivienne, où sa collection est exposée). J’ai même créé un spectacle napoléonien qu’on suit de pièce en pièce.

    Pour moi, c’est important la culture. La culture et l’art sont souvent les parents pauvres de la société actuelle. Heureusement qu’il existe des Martiens comme moi, comme Stéphane Bern ou Gérald Watelet.


    Comment sont les Belges qui viennent dans votre émission ?


    Très sympas et adorables. Et on en a beaucoup qui viennent vendre, effectivement. Ils sont souvent généreux, nous apportent du chocolat… Ils apprécient l’émission. On a récemment fait une vente record de 16.500 euros, la plus grosse enchère de la télé.


    Quel le cadeau le plus insolite que vous ayez reçu dans l’émission ?


    J’ai reçu des portraits de moi, des tasses napoléoniennes aussi.


    On avait parlé de vous dans l’émission « Danse avec les stars », c’est toujours envisageable ?


    Ah, non ! La télé actuelle fait des stars Kleenex qui ne durent pas. Moi, si mon personnage a émergé depuis 3 ans, ça fait 20 ans que je fais de la télé. J’ai encore deux émissions en projet pour France 2.


    Où et quand vous reverra-t-on en Belgique ?


    Très prochainement.

    Je serai à Liège dans quelques jours.

    Je suis toujours en négociations pour l’exposition dont je vous parle mais il y a de fortes chances que ça se fasse.

    J’ai aussi des amis à Malmedy, je l’ai dit, et puis, avec ma pièce de théâtre, « Une chance insolente », je serai de passage dans votre pays et en France.

    Ma vie est une grande scène !


    Par Laurence BRIQUET

    Source

     

  • Déclarer sa citerne à mazout ? Les infos !!!

    Lien permanent

    Jusqu'au 12 mai 2020, tout dépôt de mazout d’une capacité supérieure ou égale à 3.000 litres, même répartis en plusieurs réservoirs, tant pour les installations privées que publiques, doit être déclaré, dans le cadre du permis d’environnement.
    La législation s’applique aux dépôts d’une capacité égale ou supérieure à 3.000 litres, composés d’un ou de plusieurs réservoirs, qu’ils soient aériens (c’est-à-dire dans le jardin, en cave ou en fosse non remblayée) ou enterrés (c’est-à-dire enfouis directement dans le sol ou en fosse remblayée, que ce soit totalement ou partiellement.). A partir de 25.000 litres, les dépôts sont soumis au permis d'environnement.
    Pour les dépôts d’une capacité inférieure, l’application de ces règles n’est pas obligatoire mais elle est fortement recommandée.

    A partir du 13 mai 2020, une nouvelle législation s'appliquera et concernera tous les dépôts dès 500 litres.
    Les nouvelles citernes devront donc posséder:
    1. Une double protection est d'application.
    Réservoir enterré: un réservoir double paroi équipé d'un système permanent de détection de fuite (système de classe 1).
    Réservoir aérien (jardin ou cave) : un réservoir simple paroi dans un encuvement étanche ou un réservoir simple paroi dans une cuve de rétention équipé d'un système permanent de détection de fuite (système de classe 3) ou un réservoir double paroi équipé d'un système permanent de détection de fuite (système de classe 1).
    2. Un système anti débordement automatique. Ce dispositif électronique (parfois appelé "sonde électronique") permet lors du remplissage de couper automatiquement l'approvisionnement lorsque le réservoir atteint 95% de sa capacité.
    3. Une jauge: dispositif qui permet d'estimer la quantité restante de mazout dans le réservoir. Cette dernière ne pourra plus être constituée d'un tuyau latéral transparent externe au réservoir.
    4. Une plaquette verte. Celle-ci sera remise par le contrôleur lors de la mise en service du dépôt (c'est-à-dire du réservoir, ses tuyauteries et des ses équipements annexes).
    Les citernes existantes seront mises en conformité lors d'une cession immobilière. Lors de la vente, un premier contrôle devra être réalisé par le vendeur. La mise en conformité ou la mise hors service du dépôt doit être réalisée endéans les 3 ans. A priori, l'acheteur s'en chargera puisqu'il est libre de choisi son vecteur énergétique. Mais en fonction des négociations lors de la vente, le vendeur peut effectuer ces travaux.
    Points d'attention


    A partir du 13 mai 2020:


    Les réservoirs ne pourront plus être équipés d'un tuyau latéral transparent externe au réservoir. Cette disposition s'applique aux nouveaux réservoirs MAIS EGALEMENT aux anciens.
    Les normes européennes applicables aux réservoirs de plus de 3.000 litres seront imposées à tous les réservoirs. Il convient donc d'être attentif lors de l'achat de son réservoir.
    Pour la construction des réservoirs in situ, un guide technique devra être respecté par le constructeur et l'installateur.


    Les dépôts de 3.000 à 24.999 litres qui n'ont jamais été contrôlés doivent l'être avant le 13 mai 2022, même hors session immobilière. Ensuite les dépôts devront être contrôlés périodiquement: tous les 10 ans pour les citernes à double paroi et tous les 3 ans pour les citernes à simple paroi, à dater du premier contrôle. L'Administration attire l'attention sur le fait qu'en cas de problème, les assurances vérifieront sans doute la conformité du dépôt lors de l'examen du dossier sinistre.

    https://www.wallonie.be/fr/demarches/declarer-sa-citerne-mazout

    Source info 

  • Les Activités au Télé Service du Condroz en février 2020

    Lien permanent

    Activités au T.S.C.à Ouffet

    Bar à soupe dés 12h00:

    Mardi 4, 11,18 et 25/2 au TSC

    PAF : 2 € (potage, pain, beurre)

    Mardi 4/02 13h30

    Atelier « Bien-être » animatrice :Karen

    Mardi 11, 18 et 25/02 dés 13h30

    Atelier tricot-crochet animatrice : Karen

    Mardi 11et Lundi 17 /2

    En collaboration avec la    

                                                    

    Mardi 11 Février à 10h00        

    Animation Eco conso        

    « Les étiquettes sans prise de tête »

    Lundi 17 février à 10h30

    Les mystères de la Franc Maçonnerie

    Orateur : Mr Philippe Stilkelbout

     

    Du Mercredi 13/05 au lundi 18/05

    Voyage dans le Beaujolais

    Voyage en car, hôtel en ½ pension, visites.

    A découvrir : La Roche de Solutré, Vaux-en-Beaujolais-Clochemerle, Oingt, Hameau Duboeuf, la chapelle de la Madone, circuit des trésors cachés, ….

    INFO : Patricia 0479/298118

     

     

     

    Périodique février in..docx clic ici

    VOYAGE AUTOUR D’UNE FOURCHETTE

    Réservation OBLIGATOIRE pour le lundi

    Repas 14€, Membres et sympathisants : 12€

    Le jeudi 13/02 à 12h30:

    Menu : Potée au chou-saucisse              Cuistot : Bruna

    Lieu : Salle « le blé qui lève » à Tinlot

    Le jeudi 27/02 à 12h30 :

    Menu : Tartiflette                      Cuistot : Bruna

    Lieu : Les amis réunis à Fairon

    LES BALADES - RENCONTRES

    Réservation obligatoire pour le lundi 0479/298.118

    Le jeudi 06/02 :

    Balade à Hamoir               Guide : Ludo

    Départ 9h45 Kursaal (repas commun).

    Le jeudi 13/02 :

    Balade à Tinlot               Guide : Josy

    Départ 9h45 endroit à déterminer

    Suivi du VAF.

    Le jeudi 20/02 :

    Balade à Sart les Spa               Guide : Pat

    Départ 9h45 Parking le guè de la Hoëgne

    Rue Roquez .

    Le jeudi 27/02 :

    Balade à Fairon               Guide : Jacques et Cécile

    Départ 9h45 salle les amis réunis

    Suivi du VAF.

    LES BOUTIQUES DU T.S.C

     

    LE BRIC A BRAC

    Vente de mobilier

    Au Kursaal à Hamoir

    Lundi de 13h – 16h

    Mardi de 13h – 16h

    Vendredi de 13h – 16h

    Mercredi et jeudi     Fermé

    BROCANTE

    Vente d’articles ménagers, décoration,… 

    Cours de rattrapage  

    Math : Sur rendez-vous

    Les ateliers du Condroz

    Animatrice : Charlette

    Ateliers de dessin et de peinture

    Ouvert aux adultes tous les lundis de 13h30 à 16h30

     

     

    Besoin d’un renseignement?

    : 086/366718 ou: 0479/298.118

  • Attention à l'arnaque Sur Messenger, des millions de victimes potentielles

    Lien permanent

    Attention sur Facebook. La gendarmerie de l’Indre (en France) a publié, depuis mardi, sur son compte Facebook un appel à la vigilance.

    Elle veut sensibiliser le grand public à une nouvelle forme d’arnaque sur les réseaux sociaux.


    Le message est d’une simplicité rare : « C’est toi dans cette vidéo ? »

    Il provient la plupart du temps d’un ou d’une inconnue sur les réseaux sociaux (Messenger, WhatsApp, Telegram, etc.), comme l’écrit la Voix du Nord.


    « Les escrocs comptent sur le fait que les utilisateurs seront tellement intrigués de voir cette vidéo très populaire dans laquelle ils apparaissent soi-disant, qu’ils seront prêts à tout », décryptent-ils dans leur message Facebook.

    Il s’agit évidemment d’une arnaque.

    « Grosse épidémie en ce moment sur Facebook : surtout, ne cliquez pas et ne donnez pas votre mot de passe.

    Il s’agit de voleurs d’identité », alerte également Mounir Mahjoubi, l’ancien secrétaire d’État français chargé du numérique qui a été confronté au problème. « Des millions de victimes potentielles », poursuit-il.


    « En plus de voler vos accès à Facebook, l’escroc tente souvent d’installer, via diverses fenêtres de pop-up, un mini-programme sur votre navigateur internet censé vous permettre de voir la vidéo », continuent les gendarmes.


    Si vous avez un doute ou que vous pensez avoir été victime cette arnaque (qui peut mener à un chantage), la meilleure parade reste de changer ses mots de passe.

    Afin de mieux se protéger il est aussi possible de vérifier si votre mot de passe a été compromis récemment. Il suffit de se rendre sur le site Have I Been Pwned.

    Ce dernier compile l’ensemble des emails dont les mots de passe ont été mis en vente ou diffusés après le piratage de grosses bases de données .

     

    Source

  • Un verger associatif sera planté pour réduire l’empreinte carbone du festival «Bucolique» de Ferrières

    Lien permanent

    L es organisateurs du « Bucolique » de Ferrières veulent planter un verger « communautaire » pour réduire l’empreinte carbone du festival. La commune soutient le projet et met à leur disposition l’ancien terrain de foot de My. Les premières plantations pourraient commencer en mars.
    Un terrain a finalement été trouvé pour le « verger communautaire » de Ferrières : la commune a proposé l’ancien terrain de foot de My. Pour rappel, les organisateurs du festival « Bucolique » veulent planter un verger communautaire pour faire de la « compensation carbone » et créer un projet associatif dans la commune (voir La Meuse du 8 janvier 2020). Les habitants pourront donc participer au projet et ainsi récolter les fruits. Ce verger sera également « didactique » et pourra servir aux écoles.
    « Cela fait deux ans qu’on veut faire quelque chose pour la « compensation carbone ». Les réactions sont très positives. C’est un projet qui va se faire petit à petit », explique Jérôme Grosjean, coordinateur du Bucolique. Ce lundi, une réunion a eu lieu à Ferrières pour expliquer le projet.
    Emplacement de qualité
    Pour les organisateurs du festival, ce terrain est parfait. Il mesure environ 7500m². Mais, concrètement, le verger occupera plus ou moins la moitié du terrain. D’autres aménagements « favorables à la biodiversité » sont prévus pour l’autre partie.
    Pour l’instant, on parle de pommiers, de poiriers et de cerisiers. En tout cas, les arbres seront choisis avec soin. « On ne veut pas planter n’importe quoi : on aimerait des variétés résistantes et qui sont adéquates dans notre région », explique Jean-Marc Demonty, échevin de l’environnement, du développement durable et de la biodiversité à Ferrières.
    « Une analyse de sol est en cours. On veut se diriger vers des variétés rustiques et locales. On regarde actuellement les disponibilités. On va sans doute commencer par une quinzaine d’arbres », précise Jérôme Grosjean.


    Très prochainement


    « C’est un très beau projet. On ne va pas traîner, car c’est le moment de planter », indique le bourgmestre de Ferrières, Frédéric Léonard. « On aimerait bien commencer dès cet hiver. Entre l’autonome et mars, c’est la période idéale. Dans un premier temps, on va planter quelques arbres et on va compléter au fur et à mesure », précise l’échevin.


    Des rencontres avec les habitants de My sont également prévues pour discuter du projet. Les organisateurs du festival veulent en effet impliquer la population locale pour véritablement créer un espace de convivalité entre citoyens.
     Par Ro.Ma.

    Source

  • Marche Adeps Xhoris 26 janvier 2020

    Lien permanent

     

    Marche Adeps au départ de la buvette du RCS Xhoris le dimanche 26 janvier
    Parcours principalement boisé - nombreux chemins empruntés
    Parcours de 5km - 10km - 15km - 20km
    Petite Restauration - Nombreuses bières spéciales

    Marche Adeps Xhoris

    Rcs Xhorisien

    Ferrières
  • Du 24 au 26 janvier, Action Damien organise son grand week-end annuel de campagne nationale.

    Lien permanent

    Du 24 au 26 janvier, Action Damien organisera son grand week-end annuel de campagne nationale.

    À cette occasion, des marqueurs seront vendus au profit de l’ONG.

    Cette action est essentielle pour donner la possibilité à plus de personnes d’avoir accès à des soins de santé qualitatifs, mais également réduire les handicaps liés à des maladies, dépister et traiter plus rapidement la lèpre, avec l’espoir de l’éradiquer.

    « Rien n’est écrit. La lèpre n’a pas besoin d’être une fatalité. Toutes ces personnes peuvent guérir.

    Ensemble, offrons-leur un futur », souligne l’ONG.F.S. à noter Prix: 7 € pour un paquet de 4 marqueurs Dons: BE05 0000 0000 7575

    Source

  • Souper Rhétos Chic & Choc à L'ARO Ouffet le 6 mars 2020

    Lien permanent

    Afin de financer leur voyage de fin d’étude à Torremolinos, les rhétos de l’Athénée Royal d’Ouffet vous invitent à leur souper « Chic & Choc » le vendredi 6 mars 2020 dès 18h.

    Soirée Chic et Choc, venez habillé de votre plus belle tenue avec un élément choc !
    Il y aura une remise de prix pour le blind test.

    Réservations obligatoires pour le 3 mars 2020:
    - Par téléphone au 086/36.62.77 (entre 8h30 et 16h)
    - Par sms au 0477/31.43.35 (Carline Gauthier)

    Au menu:
    Trio de pâtes composé de:
    - bolognaise
    - crème saumon
    - huile d’olive, jambon fumé, parmesan et roquette
    + dessert (mousse au chocolat ou tiramisu)

    Prix:
    - adulte 15€
    - enfant (- 12 ans) 10€

     

    Souper Rhétos *Chic & Choc* - ARO

  • Aujourd'hui 23 janvier 2020, fermeture exceptionnelle des sites Recyparc le

    Lien permanent

    Comme stipulé dans votre calendrier des collectes, et en raison de l’organisation d’une journée de formation destinée à l’ensemble du personnel d’Intradel, nous vous informons que les recyparcs, le Biocentre de Soumagne, le Biocentre de Lixhe ainsi que le siège administratif de l’intercommunale seront exceptionnellement fermés ce jeudi 23 janvier 2020.
    Nos sites seront ouverts normalement dès le lendemain et aux heures habituelles, de 09h00 à 12h30 et de 13h00 à 17h00.

     

    Source

  • Le 84e Flèche Wallonne se déroulera le 22 avril 2020

    Lien permanent

    Les classiques wallonnes 2020 ont été annoncées mardi à Liège par les autorités liégeoises et les organisateurs d’ASO. Le 84e Flèche Wallonne se déroulera le 22 avril. La 106e édition de Liège-Bastogne-Liège est programmée le 26 avril.
    Le retour de l’arrivée de la « Doyenne » au cœur de Liège, en 2019, avait été accueilli avec soulagement par tous les passionnés et fervents de la « plus belle des classiques ». Malheureusement, la météo ne s’invita pas à la fête. « Nous avions les pieds dans l’eau, dès le petit-déjeuner « populaire » organisé en matinée, et donc jusqu’à la fin », déplora mardi Katty Firquet, députée provinciale et vice-présidente de la Province de Liège. « Notre souhait, notre rêve, c’est d’avoir un peu de chance, cette fois, du côté du ciel. »
    Car chacun, sportivement en priorité, avait salué l’arrivée boulevard d’Avroy, à deux pas… du départ situé place Saint-Lambert. « Peut-être n’avons-nous pas suffisamment mobilisé les 8.000 cyclotouristes qui participaient à la course, la veille ?, s’interrogeait Katty Firquet. Nous nous engagerons donc, cette année, avec l’aide ou pas de la météo afin de maintenir le public au centre de Liège entre le départ et l’arrivée, ce qui est parfaitement envisageable avec les animations que nous préparons. »
    Les dames en TV
    Dont l’arrivée de la course féminine qui fêtera sa quatrième édition, avec 1h30 de direct sur la « Une télé ». La RTBF s’est engagée à produire les images de la Flèche wallonne et de « LBL » pour les dames, ce qui avait été remis en cause l’automne dernier.
    Du coup, la semaine « ardennaise » sera copieuse : les espoirs participeront à la 35ème édition (départ de Bastogne arrivée à Blegny) huit jours avant (le 18 avril) pour ouvrir le bal avant la Flèche (22 avril pour les hommes et les femmes), LBL pour les cyclos le 25 (et présentation des équipes des deux sexes sur la place Saint-Lambert le même jour à 13h30) avant le dénouement de la Doyenne qui ferme officiellement le printemps des classiques le 26. Avec la participation, entre autres, de Julian Alaphilippe, Jakob Fuglsang (vainqueurs sortants), Remco Evenepoel et compagnie.
    Le parcours des classiques wallonnes, nous y reviendrons, ne subit aucun changement par rapport à 2019, à l’exception de la côte de Cherave (Flèche wallonne), remplacée par le chemin des Gueuses. Et bien évidemment, mais c’était annoncé depuis le 26 avril 2019, le départ à Herve pour la Flèche dans la « tournante » appliquée depuis plusieurs années (le départ de l’année précédente avait été lancé depuis Ans).

    Par S.TH.

    | Cyclisme

    Source

  • Un hiver très, très doux et pas de neige

    Lien permanent


    Pour la première fois cet hiver, on peut affirmer qu’on a eu froid, hier.

    Le thermomètre est tombé à Uccle sous les moins deux degrés.

    Il était 8 h du matin et il faisait - 2,4º. Du côté de Dourbes, à 9 h, il faisait encore plus froid avec - 4,9º. Pour cette nuit passée, l’IRM prévoyait des minima entre - 7º et - 8º dans les Hautes Fagnes et dans le fond des vallées ardennaises.


    On ne battra donc pas le plus faible nombre de jours d’hiver cette saison. Un record qui date de l’hiver 2014 avec seulement 4 jours de gel observés à Uccle. Du côté de l’Observatoire Royal, on a déjà comptabilisé 5 jours d’hiver : le 29/12, le 1/1, le 19/1, le 21/1 et le 22/2.


    Le record ? 6,6º


    Pour rester dans les records, on a demandé à David Dehenauw son top 5 des hivers les plus doux jamais enregistrés en Belgique (toujours à Uccle). « Le record date de 2007 avec une moyenne enregistrée du 1er décembre au 28 février de 6,6º », explique le météorologue de Blankenberge.

    Suivent les années 2016 et 2014 avec une moyenne de 6,3º. Ensuite, il faut remonter plus loin dans le temps pour avoir le 4e et le 5e hiver le plus doux à Uccle. En 1990, la moyenne affichait 6,1º. En 1975, elle atteignait 5,8º.


    Un hiver « normal » a une moyenne de 3,6º. En général, c’est le mois de janvier qui est le plus froid (3,3º de moyenne), devant février (3,7º) et décembre (3,9º).

    On peut déjà annoncer que l’hiver cette année sera doux voire très doux. En décembre, la moyenne était de 5,9º soit deux degrés de plus que la normale.

    Le mois de janvier n’est pas encore terminé mais, au 20/01, la moyenne était de 6,6º, soit 3,3º de plus que la normale. Elle va chuter ces prochains jours avant d’à nouveau remonter.

    Figurez-vous qu’on prévoit un maximum de 11 degrés à Uccle mardi prochain et une température minimale de… 9 degrés !

    Quand on regarde les prévisions de l’IRM à 14 jours, il fera doux au moins jusqu’au 4 février.


    « Et la neige ? », demanderez-vous.

    Pour la basse et la moyenne Belgique, on ne voit rien arriver pour les deux prochaines semaines.

    « Il y a un petit risque pour la Haute Belgique pendant la transition », avance David Dehenauw. Cet hiver doux, on le doit à un grand anticyclone basé au-dessus de la moitié sud de l’Europe et à une dépression sur la moitié nord.

    « On a droit à des vents du secteur ouest ou sud-ouest ».


    Par Pierre Nizet

    Source